Dernière minute :

Attention, le chrono est en marche !
lundi 4 novembre 2019

Annoncé à plusieurs reprises, le projet de budget n'a toujours pas atterri sur le bureau de l'Assemblée nationale. Peut-être ce lundi. Ou demain mardi. En tout cas au courant de la semaine qui commence. Il est jusqu'aux sources proches du dossier de se perdre en conjectures sur le jour exact du dépôt de ce projet de loi des finances. C'est dire.

Problème, la session parlementaire en cours est à son bon milieu. En ce début novembre, députés et sénateurs ne disposent plus que d'une quarantaine de jours pour plancher sur cet instrument basique de gestion du pays.

Pas besoin d'être orfèvre dans les us parlementaires pour soutenir que les élus premier et second degré n'auront plus suffisamment de temps pour examiner le projet de budget dans les règles de l'art. La loi des finances figure ainsi parmi les victimes collatérales du temps fou qu'ont pris les tractations en vue de la formation du Gouvernement. Dommage pour ce tout premier budget de la présidence FATSHI. Lui qui entend traduire en chiffres la doxa du Père, à savoir "Le peuple d'abord". Lui qui a placé très haut la barre budgétaire pour marquer "le changement".

Le temps nous joue aussi des tours sur le front de l'organisation de l'opposition parlementaire. Dans cette opposition où on tire à hue et à dia, impossible de trouver un compromis pour une participation cohérente et ordonnée dans les commissions permanentes de l'Assemblée nationale. En particulier les commissions dont la présidence revient de droit aux opposants.

Pas facile non plus pour les élus de l'opposition-toutes chambres confondues- d'accorder leurs violons sur la désignation du porte-parole, cette Arlésienne évoquée et invoquée depuis 2006. Pour le coup, le titre "En attendant Godot " de Samuel Beckett ne serait pas caricaturale. Tant l'attente date de deux législatures !

Dans le cas du budget comme dans celui de l'opposition parlementaire, le temps ne s'arrête pas. Il file inexorablement. Même si sous les tropiques rd congolaises, on se moque avec un rare talent du proverbe anglais selon lequel "time is money". José NAWEJ
Aller au-delà de l’affichage
mardi 17 mars 2020

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle (...)
lire la suite
Le QG de l’UDPS en confinement !
lundi 16 mars 2020

Il n'y a plus âme -ou presque- qui vive au siège de l'UDPS. A part des policiers et autres agents de sécurité. D'ordinaire animé, le "saint des (...)
lire la suite
Halte au vaudeville !
vendredi 13 mars 2020

Faut-il faire de tout matière à vaudeville ? Non. Parce qu'on ne peut pas rire de tout. Même au pays de Mangobo. Même si le rire, fait office (...)
lire la suite
Covid-19 : vivement l’union sacrée !
jeudi 12 mars 2020

Union sacrée ? Le concept a été à ce point galvaudé sous les tropiques rd congolaises que plus grand monde n'y croit. Union nationale ? La formule est (...)
lire la suite
8 mars, le pagne et ce qui va avec…
lundi 9 mars 2020

Le 8 mars avec forces pagnes de circonstance est de retour ! Et…tout ce qui va avec. Le meilleur, à savoir les communications sur le thème du (...)
lire la suite
L’homme propose, … corona dispose
vendredi 6 mars 2020

Patatras ! Voilà notre monde réglé comme une montre suisse de plus en plus déréglé ! Voilà la planification, véritable religion des temps modernes, en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ilunga comme ses devanciers

Fin d'un vrai faux suspense. Ilunga Ilunkamba n'aura pas été cette exception qui confirme la règle. L'actuel locataire de l'avenue Roi Baudouin dans la très chic Gombe est dans le collimateur de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting