Dernière minute :

FATSHI- JKK : le pays d’abord !
mardi 5 novembre 2019

Félix-Antoine Tshisekedi et Joseph Kabila, en tenue décontractée sur leurs terres de N'sele. L'image en elle-même vaut message. Et la photo, information. Mais, quel message ? Quelle info ? A destination de qui ? Là commence le hic.

D'autant qu'en dépit de quantité de signaux à forte saveur " entente cordiale" ou " compromis historique " envoyés par les deux leaders, leurs partisans respectifs ne semblent toujours pas prêts à manger de ce pain-là. Au contraire la coalition, qui n'a jamais cessé de ressembler fort à une cohabitation, est journellement -ou presque- ponctuée par des échanges d'amabilités entre les épigones et surtout les troupes de ces deux hommes forts de l'après-élections 2018.

On aurait dit avant la coalition égale après la coalition pour emprunter la formule coupe-gorge du Général Janssens. Ou encore sur la mode " plus ça change, plus c'est la même chose " chère au romancier et journaliste français du XIXème siècle Alphonse Karr. Tant la glace d'hostilité entre tshisekedistes et kabilistes est loin de commencer à fondre alors qu'il fait plein soleil à Kinshasa.

Pas sûr donc que cette énième rencontre entre le nouveau et l'ancien Raïs puisse changer fondamentalement la donne au niveau des peuples du CACH et du FCC. En particulier entre "combattants " de l'UDPS et "camarades " du PPRD.

Faudrait-il alors en déduire que les face-à-face Tshisekedi fils-Kabila fils compteraient pour du beurre ? Faudrait-il, par conséquent, désespérer totalement de la coalition CACH-FCC ? Faudrait-il, d'ores et déjà, se préparer au divorce pour un mariage dont, à l'évidence, seuls les mariés et quelques témoins - à compter sur les doigts d'une main- connaissent les tenants et les aboutissants ?

Des questions pertinentes, certes, mais qui n'appellent pas de réponses arrêtées tant sur le tandem FATSHI-JKK reposent le sort, l'avenir et donc le devenir de la RDC dans un contexte où le pays de Lumumba est au centre de gros enjeux planétaires. Il ne s'agit donc pas de gérer les contradictions à la manière des scènes de ménage, de conflits d'egos ou encore d'incompatibilité d'humeurs.

Aux deux chefs de file de faire comprendre à leurs écuries respectives la portée existentielle pour le pays des enjeux du moment. Après tout, le leadership éclairé et développementaliste par définition fixe le cap, montre la voie…à la base. Et non l'inverse. José NAWEJ
Nouveau pouvoir ou pouvoir syncrétique ?
jeudi 7 novembre 2019

Ce n'est pas le titre d'une thèse de doctorat. Ni d'un traité des sciences politiques. Encore moins d'un essai. C'est plutôt un constat de (...)
lire la suite
"Wewa" : séparer le bon grain de l’ivraie
mercredi 6 novembre 2019

Autant le confesser tout de go. Les déjà célèbres "Wewa" sont la parfaite illustration de ce qu'est devenue la RDC depuis les années Mobutu. Un pays (...)
lire la suite
FATSHI- JKK : le pays d’abord !
mardi 5 novembre 2019

Félix-Antoine Tshisekedi et Joseph Kabila, en tenue décontractée sur leurs terres de N'sele. L'image en elle-même vaut message. Et la photo, (...)
lire la suite
Attention, le chrono est en marche !
lundi 4 novembre 2019

Annoncé à plusieurs reprises, le projet de budget n'a toujours pas atterri sur le bureau de l'Assemblée nationale. Peut-être ce lundi. Ou demain (...)
lire la suite
Des lunettes politiquement teintées pour lire la Constitution
vendredi 1er novembre 2019

Autant de juristes qu'il y a des loges politiques. Autant de constitutionnalistes qu'il y a des écuries dans le microcosme politique kinois. Le (...)
lire la suite
Des larmes pour l’opposition parlementaire
jeudi 31 octobre 2019

Misère de l'opposition parlementaire et opposition parlementaire de la misère ! Un tantinet excessif ? Assurément. Mais plus qu'un simple jeu de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting