Dernière minute :
AFFAIRE DOLLY MAKAMBO
La Haute Cour Militaire prononce son Arrêt avant dire droit ce jeudi sur la récusation des juges
jeudi 7 novembre 2019

Le procès du meurtre de l'administrateur gestionnaire de l'hôpital Vijana se poursuit. Contrairement à ce qui a été annoncé, la Haute Cour militaire prononce son Arrêt avant dire Droit (ADD) ce jeudi 7 novembre, en réponse à la demande de récusation des juges instructeurs, formulée par le collectif d' avocats du ministre provincial de l'intérieur, ville de Kinshasa, Dolly Makambo, présumé auteur intellectuel de cet homicide.

Après débats, la chambre spéciale, constituée par la plus haute juridiction militaire, a pris l'affaire en délibéré en renvoyant la cause à ce jeudi 7 novembre. C'est donc au cours de l'audience d'aujourd'hui que ladite chambre va donner son dernier mot quant à la demande de récusation.

Conduits par Me Théodore Ngoy, les avocats de Dolly Makambo avaient introduit cette requête de récusation à l'audience du lundi 4 novembre dernier. Ils reprochent aux juges qui instruisent cette affaire de ne pas leur donner l'occasion d'accéder aux dossiers de leur client.

ACCES AU DOSSIER DU PREVENU

Ces juristes estiment que ces juges de la Haute Cour militaire manifestent une certaine inimitié face à leur client dont ils affirment ne pas savoir jusque-là ce pourquoi il est poursuivi en justice.

"Nous ne savons pas ce qu'on reproche à notre client. Il suffit de voir combien les juges refusent sans raisons valables d'accéder à nos exceptions pour se rendre compte de l'inimitié qui les caractérise", a déclaré Me David T.

L'audience d'hier consistait, pour la chambre spéciale ainsi constituée, à écouter contradictoirement les moyens des avocats du numéro un de la sécurité de Kinshasa, ainsi que ceux de son conducteur, en rapport avec les vrais mobiles à la base de leur demande de récusation.

VIVEMENT LE FOND DE L'AFFAIRE

L'Arrêt avant dire Droit qui sera, sauf imprévu, prononcé ce jeudi se veut déterminant quant à la suite de cette affaire qui, affirment certains analystes, servira de thermomètre pour mesurer l'élan vers l'établissement d'un véritable Etat de Droit en RDC.

Si la requête est déclarée fondée, la Haute Cour militaire désignera d'autres juges pour statuer sur cette affaire si délicate. Ces derniers devront, dans ce cas d'espèces, reprendre l'instruction à zéro.

En cas de rejet de la demande, les juges initiaux ne tarderont pas à clôturer l'instruction sur la forme et à attaquer le fond de cette affaire. Etape tant attendue au cours de laquelle les pièces à conviction, l'audition des enseignants et des témoins, et bien d'autres moyens de preuve viendront davantage éclairer le débat.

QUE DES RESPONSABILITES SOIENT ETABLIES

L'administrateur gestionnaire de l'hôpital Vijana, situé sur l'avenue Bukama, dans la commune de Lingwala, a été abattu par balle, le mercredi 30 octobre dernier, par un policier commis à la garde de Dolly Makambo.

Cet évènement s'est produit lors d'une altercation entre un groupe de policiers qui accompagnaient le ministre provincial en charge de l'Intérieur et le personnel de l'hôpital Vijana qui protestait contre la spoliation d'une partie de la concession abritant leur établissement. Orly-Darel NGIAMBUKULU
La CENCO interpelle la majorité à l’Hémicycle !
vendredi 18 septembre 2020

*Les évêques catholiques l'invitent à ne pas abuser de sa supériorité numérique, mais à voter les lois qui promeuvent la démocratie plutôt que les (...)
lire la suite
Atundu s’intérroge : " maladresse d’un zélé représentant de Kigali ou d’un test du Rwanda de la capacité de riposte des autorités congolaises ?"
vendredi 18 septembre 2020

Ancien porte-parole de l'ancienne Majorité présidentielle et haut cadre du FCC, André-Alain Atundu s'est livré, hier jeudi 17 septembre, à l'un de (...)
lire la suite
Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !
vendredi 18 septembre 2020

C’est en principe aujourd’hui, à la Chambre foraine de la Cour d’appel de Gombe qui siège à la prison centrale de Makala que reprend le procès en appel (...)
lire la suite
La FEC se propose d’importer du ciment à partir du Congo-Brazzaville
jeudi 17 septembre 2020

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) sollicite une dérogation sur l’importation du ciment à partir du Congo-Brazzaville. Elle en a fait part (...)
lire la suite
Les investisseurs australiens promettent de soutenir l’égalité du genre
jeudi 17 septembre 2020

En séjour à Kinshasa, la délégation d'investisseurs australiens a promis d'aider le Gouvernement congolais à développer le genre dans les secteurs de (...)
lire la suite
Pas de mises en place dans la territoriale, au mépris de l’accord FCC-CACH
jeudi 17 septembre 2020

Dans un communiqué mardi dernier, les membres de cette importante plateforme politique désapprouvent les nominations faites en juillet dernier (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting