Dernière minute :

"La vision du Président"
vendredi 8 novembre 2019

"Selon la vision du chef de l'Etat", "Conformément à la vision du Président de la république", "Dans le cadre de la vision du Président", tutti quanti. Pas un discours d'un officiel rd congolais sans qu'on n'y trouve cette formule invoquée et évoquée à temps et à contretemps. Le concept "vision du Président" est mangé à toutes les sauces. C'est devenu la tarte à la crème.

Certes, comme chef de l'Etat, Félix-Antoine Tshisekedi a une vision pour le pays. Il l'a exprimée notamment dans son discours d'investiture en début d'année. Mais, cela n'est pas une raison pour faire de la "vision du Président" le refrain de tous les discours et déclarations officiels.

Un coup d'œil dans le rétroviseur (Zaïre-RDC) renseigne que ce réflexe digne de Pavlov a été le détonateur, d'une part, de la démission collective de responsabilité de nombre de… responsables et du culte de la personnalité.

Est-il besoin pour un ministre, chef de son département, de justifier le moindre de ses actes réglementaires par la "vision du Président de la république" ? Sonne-t-il responsable pour un mandataire public - ADG, DG…- de devoir citer systémiquement et systématiquement le chef de l'Etat et sa vision là où on attend de lui qu'il décline l'objet social de l'entreprise dont il la direction ? Idem pour un gouverneur de province mutatis mutandis.

Cette overdose autour de la "Vision du Président" a pour conséquence de faire du chef de l'Etat un homme providentiel, mieux un deus ex machina, un demi dieu venu du ciel pour sauver son peuple.

En la matière, les Zaïro-congolais en savent non quelque chose, mais beaucoup de choses. Enormément de choses. Eux qui ont vu, sur leurs écrans, un Président toiser le ciel ! Le culte de la personnalité, on sait comment il commence. Mais bien malin qui pourrait prédire les proportions qu'il finit par prendre.

De grâce, aidons le Président à réussir son programme, pour autant que celui-ci cadre avec l'intérêt général. Mais, ce n'est pas en récitant matin, midi et soir "vision du Président" qu'on accompagne de la plus efficace de manières FATSHI. José NAWEJ
Bientôt la pluie de vivres frais venus… d’ailleurs
vendredi 29 novembre 2019

Ça sent les fêtes. Du moins, pour ceux dont le nez est en capacité de les sentir. Et les yeux en situation de les voir venir. N'importe comment, (...)
lire la suite
Beni vaut bien une union sacrée
jeudi 28 novembre 2019

Une union sacrée ? Pourquoi pas ? Pas pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Pas non plus pour des postures politiciennes. Mais, pour la (...)
lire la suite
Après la pluie...
mercredi 27 novembre 2019

Une grosse pluie et nous voilà dans le réel. Une flotte sur Kinshasa suffit, en effet, pour voir émerger la face - mal- cachée de l'iceberg kinois. (...)
lire la suite
Beni : ça sent du déjà fait…
mardi 26 novembre 2019

Ce n'est pas la première fois que les terroristes ougandais des ADF massacrent les populations civiles à Beni et dans la région. Ce n'est pas non (...)
lire la suite
Dans la fournaise des institutions provinciales
lundi 25 novembre 2019

Si ce n'est pas un dilemme cornélien, ça y ressemble fortement. Comment trouver le juste milieu entre l'intervention dans le fonctionnement des (...)
lire la suite
Attendait Jeep désespérément
vendredi 22 novembre 2019

La gratuité ? Nombre d'Evêques en connaissent la saveur. Depuis les années Mobutu, une jurisprudence qui ne dit pas son nom a élu domicile au (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Etre ensemble sans vraiment l’être

Avant même la fin de la séquence "examen du projet de budget" au Parlement, les Congolais notent que la Majorité FCC-CACH a su faire chorus. Pas la moindre fausse note dans la symphonie (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting