Dernière minute :
RETOMBEES D’UN ATELIER ORGANISE A KINSHASA
RDC : la Carte jaune du COMESA désormais à la portée des conducteurs
mardi 12 novembre 2019

La République démocratique du Congo va désormais accéder à la Carte jaune et intensifier son recours sur le territoire national. Comme c'est déjà le cas dans plusieurs Etats membres du Marché commun de l'Afrique Orientale et Australe (COMESA). Pleinement numérisée, cette carte va faciliter le transport et transit des marchandises à travers la région à un coût minimale. C'est du moins les retombées de l'atelier de formation qui a mobilisé une vingtaine de participants du 4 au 6 novembre à Kinshasa.

Attestation d'assurance régionale, la Carte Jaune couvre la responsabilité civile encourue par les automobilistes non-résidents, en passage dans un Etat membre du COMESA. En RDC, cette carte est déjà commercialisée à ce jour au travers de 15 points de vente, repartis principalement dans la zone allant du nord-est au sud-est du pays, rapporte un communiqué de presse émanant des organisateurs de l'atelier. Par ailleurs, outillée en la matière, la SONAS fait aujourd'hui office du Bureau national de la Carte Jaune.

Ayant tiré ses rideaux le 6 novembre dernier dans la soirée, cette formation s'est inscrite, dans le cadre du Projet d'Appui au processus d'intégration économique de la RDC au sein du COMESA, précise le communiqué de presse. Financé par l'Union européenne (UE) à hauteur de 620.158 euros, repartie entre les différents services ciblés, ce projet bénéficie du concours de la DGDA, de l'OPEC, de l'ARCA, de la SONAS et du Secrétariat Technique du Comité Interministériel sur l'Intégration Régionale.

La mise en œuvre de ce projet va permettre d'améliorer la participation du pays aux programmes d'intégration régionale du COMESA dans le secteur des assurances, en facilitant notamment l'utilisation de la Carte Jaune, tout en augmentant le volume des transactions et en améliorant la gestion du système numérique de la Carte Jaune en RDC.

L'APPUI DU COMESA

Aux dires de M. Debebe Tamene Kassa, représentant du Secrétaire Général du COMESA, le problème lié à l'utilisation de la carte était dû au retard du traitement des cas des sinistres. Actuellement, cette gestion dans le système numérisé est couronnée de succès. Ainsi donc, au niveau du COMESA, il a affirmé qu'ils sont en train de travailler sur une stratégie révisée en vue du développement de son utilisation.

Saluant l'évolution dans le secteur des assurances, le COMESA s'attend à ce que les sociétés d'assurances participent à l'utilisation du régime de la Carte Jaune. Outre cet aspect, le COMESA se dit disposé de les assister techniquement pour cette mise en œuvre afin d'assurer la facilitation du commerce et du transit des marchandises dans les Etats membres.

INTERIORISER LES AQCQUIS DE L'ATELIER

Au terme de cette formation, les participants ont adressé des mots de remerciement à la SONAS, qui joue à bon escient son rôle de bureau national de la carte jaune en RDC, et en détient le monopole. Ces propos d'encourageants ont également été adressés à l'ARCA ainsi qu'aux différents participants.

Représentant du DG a.i de l'ARCA, Robert Matungala a interpelé les participants à intérioriser ce qu'ils ont assimilé comme connaissances, considérés comme pionniers depuis la libéralisation du secteur. Ayant reçu chacun un brevet, tous les participants se sont dit satisfaits de ce qu'ils ont appris.

C'est en mars 2015 que le Gouvernement de la RDC a libéralisé le secteur des assurances, en promulguant la Loi n°15/005 du 15 mars 2015 portant Code des assurances. Il a ; par la suite, créé l'Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA) chargée de piloter cette réforme.

L'ARCA a, entre autres pour missions, de veiller à la protection des droits des assurés et des bénéficiaires des contrats d'assurances, à la solidité de l'assise financière des entreprises d'assurances et de réassurance ainsi qu'à leur capacité à honorer leurs engagements. Le secteur compte actuellement quatre sociétés d'assurances Non-Vie (SONAS, Activa, RawSur, SFA). Yves KALIKAT
La BCC appelle aux réformes favorables aux négociations avec le FMI
vendredi 11 septembre 2020

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la République démocratique du Congo est préoccupé. Il s'inquiète de ''la faible mobilisation des ressources (...)
lire la suite
La CNSS n’a pas initié un quelconque mouvement de recrutement du personnel
lundi 31 août 2020

Dans un communiqué officiel, la Direction générale de l'ex-INSS appelle le public à plus d'attention, afin de ne pas tomber dans le piège des (...)
lire la suite
Le ministre du portefeuille fait signer un contrat de bonne gouvernance aux mandataires publics actifs nouvellement nommés
mercredi 26 août 2020

Les mandataires publics actifs nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont signé un contrat mandat avec l'Etat congolais actionnaire, le (...)
lire la suite
L’inspection générale des finances a 30 jours pour contrôler la gestion de la BCC
mercredi 26 août 2020

La gestion de la Banque Centrale du Congo fera l'objet d'un audit de janvier 2018 à ce jour par l'inspection générale des finances. Telle est la (...)
lire la suite
Marché de change : le Franc congolais se redresse
mercredi 26 août 2020

Dans leur réunion du mardi 25 août, présidée par le chef du Gouvernement central, Sylvestre Ilunga, les membres du Comité de conjoncture économique (...)
lire la suite
L’Hotel de Ville installe la Cellule provinciale du climat des affaires de Kinshasa
lundi 24 août 2020

* Ce comité a été institué au cours de la matinée de sensibilisation des députés et ministres provinciaux aux réformes du climat des affaires en RDC. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting