Dernière minute :
TOUT EN SOUTENANT LA GRATUITE DE L’ENSEIGNEMENT DE BASE
La NSCC conseille le parachèvement du processus d’identification et de mécanisation des enseignants
mardi 12 novembre 2019

La Nouvelle société civile du Congo (NSCC) invite le Gouvernement à parachever le processus d'identification et de mécanisation des enseignants du secteur public. Le coordonnateur de cette structure, Jonas Tshombela, l'a déclaré lors de la marche de soutien à l'effectivité de la gratuité de l'Enseignement de base, organisée le week-end dernier à Kinshasa et dans certaines villes du pays, chefs-lieux des provinces.

Dans son mémorandum remis à la fin de la manif au ministre de tutelle Willy Bakonga, la Nscc demande à l'Exécutif national, en plus de la mécanisation rapide des enseignants Nouvelles unités (NU) et des Non payés (NP), l'amélioration des conditions de vie et de travail des professionnels de la craie. Satisfaite de l'effectivité de la gratuité de l'Enseignement de base dans tous les établissements publics en RD Congo, la Nscc exhorte, cependant, la nouvelle administration du pays à redoubler davantage d'efforts, au regard des effets induits de cette décision en vigueur depuis le début de l'année scolaire en cours.

Par ailleurs, Jonas Tshombela a souligné la nécessité de la mise sur pied d'une Commission de suivi et d'évaluation des mesures d'accompagnement de la gratuité de l'Enseignement de base, à laquelle la Nscc devrait activement participer. A la mise en place de la Commission sus-indiquée, le coordonnateur national de la Nscc ajoute la relance du projet de construction et de réhabilitation annuelle des 1000 écoles en vue d'améliorer les conditions d'accueil et de réduire l'écart de transport entre les enseignants des centres urbains et ceux des milieux ruraux.

Jonas Tshombela rappelle que la marche de soutien à l'effectivité de la gratuité de l'Enseignement de base a été pour la Nscc, une manière d'exprimer son adhésion à cette décision qu'elle considère comme ayant un caractère social et humanitaire. Brandissant les textes légaux en vigueur, les animateurs de la Nscc estiment en outre que l'effectivité de la gratuité de l'Enseignement de base en RD Congo traduit, la reconnaissance par la nouveau pouvoir, du droit à l'éducation. Un droit garanti aussi bien par la Constitution du 18 février 2006, spécialement en son article 43, la loi cadre (article 79) que par la loi portant protection de l'enfant (article 38).

Y allant de ses statistiques, Jonas Tshombela note qu'à la suite de la gratuité de l'Enseignement de base dans les établissements publics, près de 7,3 millions d'enfants congolais ont pris le chemin de l'école. Ce qui, selon lui, matérialise le droit d'accès gratuit à l'éducation de base. Qui plus est, cette décision a le mérite de tordre le cou à la discrimination faite à la plupart des jeunes filles des familles sans ressources, longtemps condamnées aux travaux de ménages.

GARE A TOUTE POSTURE DE SABOTAGE

A la Nouvelle société civile du Congo, l'effectivité de l'Enseignement de base est perçue comme une nouvelle ère qui sonne le glas d'une pratique qui a déstructuré le système éducatif en RD Congo. A savoir la prise en charge des enseignants par les parents, " officialisée " depuis 1993. " Désormais, l'Etat a l'obligation d'assumer pleinement ses responsabilités en tant qu'employeur de l'enseignant", se réjouit la Nscc, avant de mettre en garde quiconque s'emploierait soit à saboter, soit à remettre en cause cette décision qui a soulagé plusieurs centaines de milliers de responsables de familles.

Pour sa part, le coordonnateur de la "Coalition nationale éducation pour tous-RDC", a salué la détermination des parties prenantes à cette décision gouvernementale, avant de les exhorter à œuvrer davantage, dans le sens de la consolider. Autrement dit, tous ceux qui sont impliqués dans l'application de l'article 43 de la Constitution devraient éviter de dormir sur leurs lauriers.

Selon Jacques Tshimbalanga, plusieurs enfants étant par le passé en dehors de l'école et qui n'avaient perdu tout espoir à cause de la situation économique très précaire de leurs parents, ont à ce jour, repris le chemin de l'école. De quoi permettre à leurs parents de pousser un ouf de soulagement.

" Nous espérons légitimement que le gouvernement mettra tout ce qu'il faudra, pour consolider cette gratuité. Nous allons continuer à veiller pour que l'avenir de nos enfants à l'école soit assuré. Nous saluons la forte adhésion de la communauté nationale qui s'est jointe à nous pour manifester son adhésion à la politique de la gratuité de l'éducation de base", a-t-il renchérit.

Incapable de contenir sa joie, Willy Bakonga a félicité les organisateurs de la marche de soutien à l'effectivité de la gratuité de l'Enseignement de base, avant de promettre qu'il mettra tout en œuvre pour répondre à leur mémorandum.

La marche de la Nscc a récolté un grand succès. Certains observateurs n'hésitent pas à attribuer cette réussite à la mobilisation, mieux la participation de plusieurs combattants du parti au pouvoir, Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). A Kinshasa, la manifestation était partie du Boulevard triomphal, en face du Palais du peuple, pour chuter devant le cabinet du ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). Mathy MUSAU
Nord-Kivu : la ministre provinciale de l’Agriculture satisfaite de réalisations du projet PASA-NK
mercredi 26 août 2020

*Dr Fatuma Sheila promet de se battre pour que le programme de gestion intégrée pour la fertilité du sol soit une réalité au cours de l'année (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila lance les travaux de réhabilitation de l’éclairage public sur le boulevard du 30 juin
mercredi 26 août 2020

A l'affiche hier mardi 25 août à la Gare centrale, le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a procédé au lancement des travaux de (...)
lire la suite
Pascal Lissouba est décédé hier à l’âge de 88 ans
mardi 25 août 2020

Ancien président de la République du Congo, Pascal Lissouba est mort hier lundi 24 août en France où il vivait. L'information a été confirmée par (...)
lire la suite
Le ministre Billy Kambale propose la formation militaire des jeunes avant l’université
jeudi 13 août 2020

* Par ailleurs, il propose une formation militaire de 6 mois avant l'université. Ministre de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté, (...)
lire la suite
Kongo-central : la morgue de Luozi non opérationnelle, faute d’électricité
jeudi 13 août 2020

Don de José Nkuna, ministre honoraire des Finances du Kongo Central, la morgue de Luozi ne fonctionne pas encore depuis son inauguration en 2016, (...)
lire la suite
La directrice executive de L’UNFPA salue les efforts des jeunes pendant la pandémie
jeudi 13 août 2020

La célébration de la journée mondiale de la jeunesse 2020 en pleine pandémie de covid-19 démontre les efforts mis en œuvre par les jeunes pour résoudre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les limites géopolitiques du "J’accuse " du Dr Mukwege

Pas besoin d'un référendum pour savoir si les Congolais seraient favorables à la mise sur pied d'un tribunal pénal international sur la RDC. Aucune personne lésée ne rechignerait à être dédommagée. Or, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting