Dernière minute :
LES DEPUTES FCC TRES REMONTES CONTRE LE 1ER VICE-PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE
Jean-Marc Kabund sommé de présenter des excuses
lundi 18 novembre 2019

* Pour ces élus, Joseph Kabila est l'artisan principal de la première alternance politique depuis l'indépendance.

Dans une déclaration faite le samedi 16 novembre, les députés nationaux du Front commun pour le Congo (FCC) exigent au 1er vice Président de la Chambre basse du Parlement, Jean-Marc Kabund, de présenter solennellement des excuses à ses collègues et à la nation congolaise.

Dans leur déclaration, les élus nationaux du FCC ont condamné les destructions méchantes et répréhensibles des sièges de partis politiques et des effigies de Félix Tshisekedi et de Joseph Kabila.

Ces élus ont condamné les propos du premier vice-président de l'Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund-a-Kabund, tenus le 12 novembre dernier. Des propos qu'ils ont qualifiés de "dangereux, qui n'engagent pas la plateforme alliée Cap pour le changement (CACH), incitant à la haine [et] qui sont de nature à troubler la paix de nombreux sacrifices, dont la coalition FCC-CACH est la pierre angulaire."

Tout en faisant remarquer à Jean-Marc Kabund que ces propos étaient contraires au règlement intérieur de l'Assemblée nationale, spécialement en son article 121 alinéa 2 à 4, les élus nationaux membres du FCC ont tenu à lui rappeler qu'il tenait son poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale "grâce à l'existence de la coalition parlementaire FCC-CACH et au vote majoritaire des députés du FCC".

Les élus du FCC ont, par contre, apprécié également l'intervention du Président Félix Tshisekedi sur l'avenir promoteur de la coalition FCC-CACH lors de sa visite officielle en Allemagne. Ils ont rappelé à J.-M. Kabund que Joseph Kabila, étant "l'artisan principal de la première alternance politique depuis l'indépendance, il est un patrimoine commun à préserver et à honorer."

Pour rappel, Jean-Marc Kabunda a tenu des propos véhéments contre le camp de Joseph Kabila au lendemain de la destruction de la destruction des effigies du président Félix Tshisekedi et de l'ancien chef de l'Etat, Joseph Kabila à Kinshasa et Kolwezi. FDA

Déclaration politique des députés nationaux du Front commun pour le Congo au sujet des déclarations du Premier Vice-Président de l'Assemblée nationale

Nous, Députés nationaux du Front Commun pour le Congo réunis ce samedi 16 novembre 2019 pour faire le point sur les accrochages entre militants des familles politiques FCC et CACH dans plusieurs points de la République ainsi que sur la sortie verbale incendiaire de quelques opérateurs politiques et institutionnels qui s'en est suivi, faisons la déclaration suivante :

1. Condamnons les destructions méchantes et répréhensibles des sièges des partis politiques et des effigies du Président de la République son Excellence FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO et celle du Président de la République honoraire, Son Excellence JOSEPH KABILA KABANGE, Autorité morale du Front Commun pour le Congo ;

2. Réprouvons et condamnons fermement les propos du Premier Vice-Président de l'Assemblée nationale l'Honorable KABUND A KABUND Jean-Marc en date du 12 novembre 2019. Ces propos dangereux qui n'engagent pas la plateforme alliée Cap pour le Changement (CACH) incitant à la haine sont de nature à troubler la paix sociale et la stabilité chèrement acquises au prix de nombreux sacrifices dont la coalition FCC-CACH est la pierre angulaire. La préservation de ces acquis historiques demande de chaque Congolais et surtout de ses dirigeants une culture permanente d'humilité et de hauteur ;

3. Faisons remarquer que ces propos sont en contradiction avec le règlement intérieur de l'Assemblée Nationale spécialement en son article 121 alinéas 2 à 4 à savoir : "Le député national a l'obligation de sauvegarder, à tout moment, l'honneur et la dignité de ses fonctions ainsi que l'image de marque de l'Assemblée nationale. Il respecte les lois de la République et observe le code de conduite de l'agent public de l'Etat tel que défini par le Décret-loi n° 017-2002 du 03 octobre 2002.Les députés se doivent respect mutuel, courtoisie et solidarité. " ;

4. Rappelons que c'est grâce à l'existence de la coalition parlementaire FCC-CACH et au vote majoritaire des députés de notre plate-forme politique du Front Commun pour le Congo que le Premier Vice-Président de l'Assemblée Nationale siège au Bureau de notre Chambre Parlementaire. Nous l'appelons solennellement à intérioriser cette donne politique majeure dans l'exercice de ces fonctions et lui demandons de présenter solennellement des excuses à ses Collègues Députés nationaux et à la Nation Congolaise ;

5. Apprécions à juste titre l'intervention du Président de la République sur l'avenir prometteur de la coalition FCC-CACH devant les autorités et la presse lors de sa visite officielle en Allemagne ;

6. Rappelons que Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, artisan principal de la première alternance politique depuis l'Indépendance est un patrimoine commun à préserver et à honorer ;

7. Appelons les dirigeants des forces politiques de notre coalition FCC-CACH à prêcher par l'exemple dans la défense de celle-ci et à accroitre la sensibilisation auprès des cadres et militants de leurs formations politiques respectives pour expliquer le bien-fondé de cette alliance en vue de la préservation de la paix et de la stabilité en République Démocratique du Congo. Fait à Kinshasa, le 16 novembre 2019.
Place à l’arbitrage
vendredi 10 janvier 2020

*En sa qualité de président de la Commission interministérielle ad hoc constituée notamment par le Premier ministre, le VPM Tunda Ya Kasende a lancé (...)
lire la suite
ODEP dénonce la mauvaise gestion du programme de 100 jours
jeudi 9 janvier 2020

* En cause, la réévaluation du coût (de 304 millions à plus de 2 milliards Usd), la surfacturation, la prédominance des marchés de gré à gré ... * (...)
lire la suite
Voici la liste de conservateurs et chefs de division
mardi 7 janvier 2020

De nouveaux conservateurs et chefs de divisions des circonscriptions foncières de Kinshasa viennent d'être désignés soit affectés. Dans un arrêté (...)
lire la suite
Fayulu en croisade contre la balkanisation de la RDC
lundi 6 janvier 2020

* Déterminé à défendre la cause de ses compatriotes, le leader de la Dynamique pour la vérité des urnes confirme la marche du 17 janvier. Une année (...)
lire la suite
Balkanisation de la RDC : le cri de détresse de Fridolin Ambongo
vendredi 3 janvier 2020

Le plan de balkanisation de la République démocratique du Congo est bel et bien une réalité. C’est du moins ‘‘la nette impression’’ du Cardinal (...)
lire la suite
Fayulu décrète 2020, année de la libération du peuple congolais
mardi 31 décembre 2019

*Le porte-étendard de Lamuka appelle à une marche le 17 janvier contre le plan de balkanisation de la RDC. Comme annoncé, l'opposant Martin Fayulu (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

100 jours, une fausse note appelée ODEP

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits dès l'entrée en matière. Application intégrale des (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting