Dernière minute :
CLÔTURE DU PROCÈS SUR L’ASSASSINAT DE L’AG DE VIJANA
Dolly Makambo condamné à 10 ans de servitude pénale
vendredi 22 novembre 2019

Les juges de la Haute Cour militaire ont rendu leur jugement ce jeudi 21 novembre, dans l'affaire du meurtre de l'administrateur gestionnaire du centre de santé de référence Vijana, Belvis Nkunku Ilo. Confrontant les faits au Droit, cette juridiction militaire a condamné le ministre provincial de l'intérieur de la ville de Kinshasa Dolly Makambo à 10 ans de servitude pénale pour incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

Selon le même jugement, le policier qui a ouvert le feu contre l'administrateur gestionnaire du centre de santé Vijana, Gaëtan Ekawa alias "Ekanga nyama", toujours en cavale, est condamné à la peine capitale pour meurtre.

Les juges de la plus haute juridiction militaire de la RDC ont, par ailleurs, condamné à 10 ans de servitude pénale pour meurtre et arrestation arbitraire, Serge Kamanda, conducteur de Dolly Makambo.

Ils affirment que ce dernier avait joué un rôle actif lors de l'altercation qui a conduit à la mort du gestionnaire de cet établissement hospitalier.

10 ANS DE PRISON CONTRE LE PRÉTENDU PROPRIÉTAIRE

La même peine a été prononcée contre Bakachuraki Semeyi, propriétaire de la parcelle à problème où ce meurtre a été commis. Comme pour le numéro un de la sécurité de la ville province de Kinshasa, il a été retenu à sa charge l'infraction d'incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

La Haute Cour militaire inflige en outre une peine de deux ans de servitude pénale au nommé Jacques Akilimani, agent commis à la garde du chantier de Bakatsuraki Semeyi, dans l'enceinte de la parcelle du centre de santé de référence Vijana, pour arrestation arbitraire.

En exécution immédiate de ce jugement, les condamnés ont manu militari été directement conduits à la prison militaire de Ndolo où ils doivent purger leurs peines. Ce, sous les acclamations côté partie civile, contre des grincements de dents dans le camp de la défense.

UNE PREUVE DE L'ÉTAT DE DROIT POUR LA PARTIE CIVILE

"Nous sommes très heureux du travail abattu par les juges. C'est la preuve que le pays amorce son élan vers l'établissement d'un véritable État de Droit. Il s'agit là d'un signal fort, démontrant que nul n'est au-dessus de la Loi. On s'attendait à un tel jugement. C'est une grande fierté pour la nation congolaise", a indiqué Me Cyril M., avocat de la partie civile.

Côté défense, on s'incline devant cette décision judiciaire. Les avocats de la défense promettent de se concerter sur la nécessité d'attaquer ce jugement à travers un pourvoi en Cassation.

"Nous acceptons la décision prise par les juges au premier degré. Nous restons pourtant sûrs que notre client, Dolly Makambo, est complètement innocent. Nous avons besoin de quelques jours pour nous concerter avant de décider si nous allons introduire un pourvoi en cassation. Nous sommes convaincus que le moment venu, nous allons démontrer son innocence et le libérer", a promis Me David Tshimanga.

UNE DÉCISION APPLAUDIE PAR PLUS D'UN CONGOLAIS

Cette affaire tire son fondement dans le meurtre de l'AG du centre de santé Vijana, causé par un policier commis à la garde de Dolly Makambo, en date du 30 octobre dernier. Selon le déroulement des débats lors de ce procès, il s'est avéré que ce policier et ses compagnons agissaient sous les ordres du ministre provincial de l'Intérieur de Kinshasa.

Avant d'en arriver à cette décision, les juges de la Haute Cour militaire ont contradictoirement fait recours à tous les renseignants et les témoins possibles. Ils ont aussi fait appel à toutes les pièces à conviction, dont les vidéos de la scène du meurtre et les relevés téléphoniques. Des éléments qui ont démontré, à des degrés différents, la participation de chacun des condamnés à cet incident ayant donné la mort à ce paisible citoyen congolais. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Matata invite les Congolais à accompagner la firme Congo challenge sur la route de l’excellence
vendredi 11 septembre 2020

Le cabinet Conseil Congo Challenge a présenté, ce jeudi 10 septembre, ses rapports annuels 2017, 2018 et 2019. Son initiateur, Augustin Matata (...)
lire la suite
La justice belge prête à rendre les restes de Lumumba
vendredi 11 septembre 2020

La justice belge se dit prête à rendre les restes du corps de Patrice Emery Lumumba, héros de l'indépendance de la République Démocratique du Congo. (...)
lire la suite
« Plan de sortie de crise » : Mgr Utembi et l’abbé Donatien Nshole à l’écoute de JP Lisanga
vendredi 11 septembre 2020

Mgr Marcel Utembi et l'abbé Donatien Nshole, respectivement président et secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ont (...)
lire la suite
Mobilisation générale contre la présidentielle au second degré !
vendredi 11 septembre 2020

*La CENCO, l'UDPS, le MLC, " Ensemble ", AFDC-A etc. évoquent la prise en otage du peuple congolais par le FCC Depuis que le FCC du Raïs Joseph (...)
lire la suite
Gentiny Ngobila met en place une commission ad-hoc de lutte contre le kidnapping à Kinshasa
vendredi 11 septembre 2020

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a présidé, hier jeudi 10 septembre en son cabinet de travail, une réunion relative au (...)
lire la suite
L’AR réitère sa loyauté à Moïse Katumbi
vendredi 11 septembre 2020

Alors qu'une rumeur annonçait avec insistance un mariage en vue entre Félix Tshisekedi et l'opposant Moïse Katumbi, le camp de l'ancien gouverneur (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting