Dernière minute :
CLÔTURE DU PROCÈS SUR L’ASSASSINAT DE L’AG DE VIJANA
Dolly Makambo condamné à 10 ans de servitude pénale
vendredi 22 novembre 2019

Les juges de la Haute Cour militaire ont rendu leur jugement ce jeudi 21 novembre, dans l'affaire du meurtre de l'administrateur gestionnaire du centre de santé de référence Vijana, Belvis Nkunku Ilo. Confrontant les faits au Droit, cette juridiction militaire a condamné le ministre provincial de l'intérieur de la ville de Kinshasa Dolly Makambo à 10 ans de servitude pénale pour incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

Selon le même jugement, le policier qui a ouvert le feu contre l'administrateur gestionnaire du centre de santé Vijana, Gaëtan Ekawa alias "Ekanga nyama", toujours en cavale, est condamné à la peine capitale pour meurtre.

Les juges de la plus haute juridiction militaire de la RDC ont, par ailleurs, condamné à 10 ans de servitude pénale pour meurtre et arrestation arbitraire, Serge Kamanda, conducteur de Dolly Makambo.

Ils affirment que ce dernier avait joué un rôle actif lors de l'altercation qui a conduit à la mort du gestionnaire de cet établissement hospitalier.

10 ANS DE PRISON CONTRE LE PRÉTENDU PROPRIÉTAIRE

La même peine a été prononcée contre Bakachuraki Semeyi, propriétaire de la parcelle à problème où ce meurtre a été commis. Comme pour le numéro un de la sécurité de la ville province de Kinshasa, il a été retenu à sa charge l'infraction d'incitation des militaires à commettre des actes contraires aux devoirs et à la discipline.

La Haute Cour militaire inflige en outre une peine de deux ans de servitude pénale au nommé Jacques Akilimani, agent commis à la garde du chantier de Bakatsuraki Semeyi, dans l'enceinte de la parcelle du centre de santé de référence Vijana, pour arrestation arbitraire.

En exécution immédiate de ce jugement, les condamnés ont manu militari été directement conduits à la prison militaire de Ndolo où ils doivent purger leurs peines. Ce, sous les acclamations côté partie civile, contre des grincements de dents dans le camp de la défense.

UNE PREUVE DE L'ÉTAT DE DROIT POUR LA PARTIE CIVILE

"Nous sommes très heureux du travail abattu par les juges. C'est la preuve que le pays amorce son élan vers l'établissement d'un véritable État de Droit. Il s'agit là d'un signal fort, démontrant que nul n'est au-dessus de la Loi. On s'attendait à un tel jugement. C'est une grande fierté pour la nation congolaise", a indiqué Me Cyril M., avocat de la partie civile.

Côté défense, on s'incline devant cette décision judiciaire. Les avocats de la défense promettent de se concerter sur la nécessité d'attaquer ce jugement à travers un pourvoi en Cassation.

"Nous acceptons la décision prise par les juges au premier degré. Nous restons pourtant sûrs que notre client, Dolly Makambo, est complètement innocent. Nous avons besoin de quelques jours pour nous concerter avant de décider si nous allons introduire un pourvoi en cassation. Nous sommes convaincus que le moment venu, nous allons démontrer son innocence et le libérer", a promis Me David Tshimanga.

UNE DÉCISION APPLAUDIE PAR PLUS D'UN CONGOLAIS

Cette affaire tire son fondement dans le meurtre de l'AG du centre de santé Vijana, causé par un policier commis à la garde de Dolly Makambo, en date du 30 octobre dernier. Selon le déroulement des débats lors de ce procès, il s'est avéré que ce policier et ses compagnons agissaient sous les ordres du ministre provincial de l'Intérieur de Kinshasa.

Avant d'en arriver à cette décision, les juges de la Haute Cour militaire ont contradictoirement fait recours à tous les renseignants et les témoins possibles. Ils ont aussi fait appel à toutes les pièces à conviction, dont les vidéos de la scène du meurtre et les relevés téléphoniques. Des éléments qui ont démontré, à des degrés différents, la participation de chacun des condamnés à cet incident ayant donné la mort à ce paisible citoyen congolais. Orly-Darel NGIAMBUKULU
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions
vendredi 10 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) RESUME La crise que traverse l'université congolaise depuis plusieurs décennies est bien connue par ceux qui (...)
lire la suite
Didier Kitima bin Ramazani aux arrêts
vendredi 10 janvier 2020

L'ancien ambassadeur de la République démocratique du Congo au Japon, Didier Kitima Bin Ramazani a été arrêté mercredi 8 janvier au ministère des (...)
lire la suite
Fini les vacances, le Gouvernement reprend du service ce vendredi 10 janvier
vendredi 10 janvier 2020

Fini les vacances des membres du gouvernement après le séminaire gouvernemental tenu à Zongo au Kongo Central. Le 1er Ministre Sylvestre Ilunga (...)
lire la suite
Le VPM Tunda rassuré du soutien de la France
vendredi 10 janvier 2020

Le vice-premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux, Me Célestin Tunda Ya Kasende, a eu un tête-à-tête hier avec l'ambassadeur de (...)
lire la suite
L’ARMP écarte la Société LT CIMEX pour usage de faux
vendredi 10 janvier 2020

La Société LT Cimex ne livrera pas de jeeps aux membres du Gouvernement. La vice-primature en charge des Infrastructures et Travaux publics l'a (...)
lire la suite
Les meilleurs managers nommés par Félix Tshisekedi : Daudet Laya Sinsu et Lucien Bonyeme Ekofo sortent du lot
jeudi 9 janvier 2020

Préambule Votre agence de sondage " Echos d'Opinion " s'est penché sur des personnalités qui se sont distinguées l'année passée. Pour cette session, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

100 jours, une fausse note appelée ODEP

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits dès l'entrée en matière. Application intégrale des (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting