Dernière minute :
EN MARGE DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DES TOILETTES LE 19 NOVEMBRE
La population de Kinshasa sensibilisée à l’assainissement amélioré de latrines
vendredi 22 novembre 2019

Le Gouvernement congolais et le Fonds des Nations-Unies pour l'Enfance (UNICEF) ont organisé le mardi dernier à Kinshasa, une manifestation commémorative de la Journée mondiale des Toilettes, célébrée le 19 novembre de chaque année. Cette manif entre dans le cadre du Programme Villages et Ecoles assainis.

Instituée en 2013 par l'Assemblée générale des Nations Unies, cette journée vise principalement à sensibiliser un maximum de personnes à l'importance de l'assainissement et à la défens dee l'accès à la propreté et la sécurité des toilettes pour tous. Une journée que d'aucuns pourraient, a priori,banaliser, pourtant très nécessaires, dans la mesure où elle rappelle l'importance et la nécessité pour tous, de disposer de salles d'aisance dignes de ce nom.

Les données du Programme commun OMS-UNICEF relatives à l'assainissement, mises à jour en 2017, montrent qu'environ 60 % de la population mondiale soit 4,5 milliards de personnes n'ont pas de toilettes à la maison ou disposent de toilettes qui ne permettent pas une gestion hygiénique des excréments. En outre, une école sur 5 dans le monde, ne dispose pas de toilettes. Un problème qui s'aggrave pour les filles pendant la période de menstruations. Pour la RDC, l'enquête démographique et sanitaire menée entre 2013 et 2014 démontre que près de 15% de la population pratique la défécation dans la nature.

A en croire le délégué du Représentant de l'UNICEF section Wash, M. Jean-Marie Sangira, cet engagement est important pour le pays. Car, dit-il, en RDC près de 60 millions de personnes ne disposent pas de latrines. Un chiffre alarmant quand on sait que les excréments sont à l'origine des maladies diarrhéiques et que la population congolaise connaitra une transition démographique d'ici à 2030. Ce qui explique un dédoublement des besoins nécessitant des mesures anticipées.

"Sans toilettes, la défécation est à l'air libre. Ce qui est à la base de beaucoup de risques de contraction de maladies féco-orales. A titre illustratif, depuis le début de l'année, 50.000 personnes ont contracté le choléra et parmi elles près de 800 personnes sont décédées de cette maladie", renseigneJean-Marie Sangira.

Par ailleurs, le Représentant de l'Unicef ajoute qu'il"Il est évident que dans ce contexte, les enfants qui fréquentent nos écoles constituent la cible privilégiée de ladite journée. Il est donc clair que le simple fait d'avoir des toilettes peut constituer une barrière à la contamination, par les matières fécales et ainsi, contribuer à la prévention des maladies diarrhéiques telles que le choléra, la fièvre typhoïde ou la maladie à virus Ebola", a-t-il affirmé.

Pour sa part, le Vice-ministre de l'EPST, Didier Budimbu, a fait savoir que les victimes de ces maladies se comptent surtout parmi les enfants vivant dans les milieux ruraux, même si le phénomène est observé dans les zones urbaines. Aussi, a-t-il demandé à toutes les écoles de la RDC de s'aligner sur les normes du Programme national de l'école assainie, en veillant au respect des règles d'hygiène. Notamment, la fréquentation, l'utilisation correcte et le maintien des latrines hygiéniques tout au long de l'année scolaire. Il affirme que le thème choisi pour cette année, constitue un véritable défi. Face à cet enjeux sanitaire majeur, notre devoir est d'accroitre notre engagement à répondre aux dispositions de la loi-cadre de l'Enseignement national. Spécialement en son article 31 relatif à la lutte contre les maladies endémiques".

Rappelons qu'en outre les maladies diarrhéiques, qui ont des effets néfastes sur la santé, l'absence de latrines répondany aux normes a également des répercussions fâcheuses sur la dignité et la sécurité de chaque individu. Tricya MUSANSI
La population appelle vivement à la fin des travaux
mardi 14 janvier 2020

La population de la commune de Kisenso Nord, communément appelée Kisenso d'Etat, en référence à l'Hôpital général de référence de cette commune, (...)
lire la suite
Unikin : le Recteur tient à déloger à son tour le personnel des homes
mardi 14 janvier 2020

Un nouveau malaise couve le campus de l'Université de Kinshasa (Unikin). Après le départ forcé des étudiants des homes décidé par la décision du (...)
lire la suite
Unikin : ouverture d’une licence professionnelle en techniques pharmaceutiques sous format LMD
mardi 14 janvier 2020

Une nouvelle filière vient de voir le jour cette année à la Faculté des sciences pharmaceutiques de l'Université de Kinshasa (UNIKIN). Pour la toute (...)
lire la suite
Des Leaders des Enfants des militaires et policiers s’opposent à la marche du 14 janvier
mardi 14 janvier 2020

La structure dénommée "Leaders des Enfants des militaires et des policiers " de la ville de Kinshasa s'opposent à la marche de ce mardi 14 janvier (...)
lire la suite
Dave Junior Malabar, partenaire de choix de la gratuité de l’enseignement
mardi 14 janvier 2020

Lors de la rentrée des classes en cours, de nombreux établissements ont prétexté la carence en matériels, notamment des craies, pour entrer en grève (...)
lire la suite
Le faible pouvoir économique de la femme congolaise est un obstacle à sa participation politique
lundi 13 janvier 2020

La participation politique de la femme congolaise demeure un défi. Comment donc gagner le pari de la représentativité de la gent féminine congolaise (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Gare à la balkanisation de fait !

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la balkanisation. En tout cas, il a dit mille fois ces (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting