Dernière minute :
COUP DE GUEULE
Ces morts qui n’émeuvent plus personne
vendredi 22 novembre 2019

Les médias seraient-ils condamnés à ne donner qu'à voir, pas à réfléchir et encore moins à comprendre ? La question vaut son pesant d'or.

Les télévisions de Kinshasa ont diffusé récemment les reportages des cercueils, pour pauvres, de plusieurs pygmées, abattus sauvagement dans leurs milieux naturels, la forêt. Ces images choquantes n'ont pas soulevé beaucoup d'émotion dans le chef de nos compatriotes. Ceux de Kinshasa, tout au moins.

Le seul plaidoyer enregistré, à Beni, a été celui d'un des leurs qui, d'un ton monocorde, suppliait "ses frères bantous" de respecter la vie des premiers occupants de ce que l'on appelle aujourd'hui RDC. La réponse, une indifférence totale. Les ONG ne sont pas, cette fois, montées au créneau pour dénoncer ces assassinats odieux.

Depuis quelques temps, ce sont les Banyamulenge qui disent, haut et fort, être victimes d'actes ignobles sur les plateaux de Minembwe. Ils sont les seuls à défendre leur cause. Les réseaux sociaux ont montré hommes, femmes, enfants de cette communauté criant leur désespoir dans la lointaine Amérique. Un mort sur notre territoire, n'est-ce pas déjà un mort de trop ? Les tueries qui se commettent à un rythme insoutenable, dans la région, ont-elles endurci nos cœurs au point de nous pousser à la banalisation de la vie humaine? Nos larmes se sont-elles vidées à force de les avoir trop versées ? Des tonnes de sangs qui ont coulé sur cette terre et particulièrement dans cette partie de la république nous ont-ils rendus aussi insensibles? Non!

La vie de l'homme est sacrée. Au nom de cette sacralité, cherchons à rester ensemble, surtout dans la douleur. Nous le faisons déjà bien lorsque le deuil frappe le voisin. Après vérification des faits aussi gravissimes, embouchons la trompette à l'unisson pour les dénoncer, les condamner avec tout ce qui nous reste d'énergie.

Que plus jamais, on ne donne une couleur à une vie et donc, à la mort d'un être humain, de chair et de sang. Cela ne devra plus être l'affaire d'une communauté, mais, celle désormais de tout le monde. Ainsi, les tueurs et leurs collabos se sentiront interpellés, isolés par cette prise de conscience collective. Ils abandonneront leurs sales besognes faute de commanditaire.

Grâce à l'égalité, à la commune humanité, à la justice correctement distribuée, nous n'aurons pas besoin de calcul ni de malice pour justifier de comportements contraires à la morale. L'ensemble de la région y gagnera. Surtout le Congo Démocratique qui en sortira grandie et vainqueure. KIBAMBI SHINTWA
Denise Nyakeru encourage les futures femmes des médias à s’inspirer du parcours de Mamie Ilela
mercredi 9 septembre 2020

La Première dame s’est rendue hier mardi 08 septembre à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC). Denise (...)
lire la suite
Les professeurs de l’UPN suspendent la grève entamée depuis plusieurs semaines
mercredi 9 septembre 2020

Les professeurs de l'Université Pédagogique Nationale (UPN) ont décidé, hier mardi 8 septembre, de suspendre la grève qu'ils observaient depuis (...)
lire la suite
Les personnes vivant avec handicap formées sur la santé sexuelle
mercredi 9 septembre 2020

Les personnes vivant avec handicap sont en atelier de deux jours soit du 08 au 09 septembre sur la clarification des valeurs et transformations (...)
lire la suite
Goma : Heal Africa remet des brevets et des kits de réinsertion à 111 femmes bénéficiaires du Projet PRVBG
mercredi 9 septembre 2020

L'Ong Heal Africa a remis des brevets et des kits de réinsertion socioéconomique aux femmes bénéficiaires du projet de Prévention et de réponse aux (...)
lire la suite
15,2 millions de dollars US pour stopper l’épidémie d’Ebola
mardi 8 septembre 2020

L'ambassade des Etats Unis à Kinshasa vient d'annoncer une aide humanitaire supplémentaire de 15,2 millions d'USD. Ce fonds est destiné à stopper (...)
lire la suite
Equateur : Dr Muyembe promet de mobiliser son équipe pour mettre fin à Ebola
mardi 8 septembre 2020

Dr Jean-Jacques Muyembe promet de mobiliser son équipe pour mettre fin au virus Ebola qui sévit dans la province de l'Equateur. Nommé (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting