Dernière minute :
AU COURS D’UN ENTRETIEN HIER AU PALAIS BOURBON A PARIS
Jeanine Mabunda et Richard Ferrand pour le renforcement du dialogue parlementaire RDC-France
mercredi 27 novembre 2019

Le ciel est sans aucun foyer de nuage, sur les relations entre l'Assemblée nationale de la RD Congo et celle de la France. Bien plus. Les deux institutions scrutent les voies de renforcement du dialogue parlementaire. C'est ce qui ressort de l'entretien hier mardi 26 novembre, entre la Présidente de la chambre basse du Parlement congolais, Jeanine Mabunda, et son collègue Français Richard Ferrand, au palais Bourbon à Paris.

Au cours de cet entretien, une source se trouvant dans la suite de Jeanine Mabunda ayant contacté Forum des As, renseigne que Richard Ferrand et son hôte congolaise, ont placé le curseur sur l'approfondissement du dialogue parlementaire entre les deux assemblées législatives. Ce, dans le cadre du partenariat stratégique renouvelé entre les deux pays. Notamment, avec la récente rencontre de Paris entre le Président congolais Félix Tshisekedi et son homologue français, Emmanuel Macron.

Dans leur entendement commun, Jeanine Mabunda et Richard Ferrand estiment que ce renforcement de dialogue parlementaire entre la RD Congo et la France, devrait se traduire, entre autres, par des visites de haut niveau. D'abord, entre parlementaires. Ensuite, celles des membres des groupes d'amitié. Puis, finalement, des rencontres au niveau des administrations des deux Parlements.

Toujours selon la même source, les deux personnalités ont, par ailleurs, évoqué les enjeux actuels au cœur des démocraties représentatives. A ce propos, un accent particulier a été mis sur la représentation ou la représentativité -c'est selon- de la femme dans les institutions électives. Ici, la problématique soulevée a été celle de savoir comment relever le niveau des élues congolaises, plafonné à près de 10%, pendant que la France avoisine les 40% ? Un autre aspect de la question abordé, a été celui de la participation citoyenne avec l'émergence de nouveaux moyens de communication et des modes d'expression populaire, nécessitant la modernisation des institutions par le biais de réformes que les assemblées doivent porter.

Sous les tropiques, la rencontre Jeanine Mabunda-Richard Ferrand hier au très symbolique Palais Bourbon, siège du Parlement français, n'a rien de surprenant. Ce, dans la mesure où les deux pays, à savoir la RD Congo et la France présentent plusieurs similitudes, sur le plan constitutionnel et par ricochet au niveau des régimes politiques. De ce point de vue, il parait tout à fait normal que les deux interlocuteurs du Palais Bourbon, puissent évoquer un échange d'expériences et d'études dans les domaines législatifs, juridiques et de modernisation du travail parlementaire.

LA PERSPECTIVE DU CINQUANTENAIRE DE LA FRANCOPHONIE

Lorsqu'un officiel congolais termine son séjour parisien sans évoquer des questions liées à la Francophonie, cela s'apparenterait à un crime de lèse-culture. Voilà qui explique la discussion hier, entre Jeanine Mabunda et Richard Ferrand, sur la perspective du cinquantenaire de la Francophonie. Les cinquante ans d'existence de cette organisation devront donc pousser les Etats membres à en établir le bilan et faire des projections pour l'avenir. Tout cela, dans le but de renforcer aussi bien le patrimoine commun qu'est la langue française que les valeurs-même de l'Organisation.

Sur cette question précise, Jeanine Mabunda a convié Richard Ferrand à une visite l'année prochaine en RD Congo. On rappelle que c'est à 12h00, heure de Paris, que le cortège de la Présidente de l'Assemblée nationale du parlement rd congolais est entré dans la cour d'honneur de l'historique Palais Bourbon, où l'attendait son homologue français. Une poignée de main devant les drapeaux de leurs pays respectifs et une photo de famille sur le perron devant les gardes républicains rangés, ont immortalisé la rencontre entre les deux personnalités.

Les informations parvenues à Forum des As renseignent que la délégation de Jeanine Mabunda est composée de députés aussi bien de la Majorité parlementaire que ceux de l'Opposition, auxquels s'ajoutent le chargé d'Affaires a.i de l'Ambassade de RDC à Paris, Jean Tambu, le Conseiller diplomatique, Ambassadeur Michael Sakombi et le Conseiller Economique Teza Bila. Grevisse KABREL
RDC : l’an 1 de l’alternance sur fond de tensions Fcc-Cach
vendredi 24 janvier 2020

Les Congolais fêtent ou commémorent - c'est selon- aujourd'hui vendredi 24 janvier 2020, le premier anniversaire de l'alternance politique survenu (...)
lire la suite
Assemblée nationale : les dangers d’une dissolution unilatérale
jeudi 23 janvier 2020

* Se fondant sur l'histoire du pays, la propension présidentialiste et la contrainte politico-constitutionnelle, le libre-penseur Hubert Kabasu (...)
lire la suite
Mabunda oppose les articles 148 et 165 à Fatshi
mercredi 22 janvier 2020

* Pour la première des élus, il n'y a pas pour le moment de crise entre les institutions pour qu'il y ait dissolution du Parlement. En outre, le (...)
lire la suite
"La rumeur sur une dizaine de morts à Makala est une calomnie et une désinformation"
mardi 21 janvier 2020

* Il a par ailleurs affirmé que le problème de nourriture et de médicaments ne se pose plus. Le Vice-premier ministre, ministre de la Justice, (...)
lire la suite
Delly Sesanga : " Cessez de surfer sur les peurs de notre peuple "
lundi 20 janvier 2020

* La RDC est faible de ses fragilités intérieures. La vraie guerre, il faut la mener contre le manque de cohésion interne, affirme le leader de (...)
lire la suite
Et si l’on optait pour une journée unique pour célébrer Mzee Kabila et Lumumba ?
mercredi 15 janvier 2020

*La proximité calendaire, l'identité du combat et la conjoncture socio-économique plaident pour l'institution d'une date commune. Faudra-t-il (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting