Dernière minute :
AU COURS D’UN ENTRETIEN HIER AU PALAIS BOURBON A PARIS
Jeanine Mabunda et Richard Ferrand pour le renforcement du dialogue parlementaire RDC-France
mercredi 27 novembre 2019

Le ciel est sans aucun foyer de nuage, sur les relations entre l'Assemblée nationale de la RD Congo et celle de la France. Bien plus. Les deux institutions scrutent les voies de renforcement du dialogue parlementaire. C'est ce qui ressort de l'entretien hier mardi 26 novembre, entre la Présidente de la chambre basse du Parlement congolais, Jeanine Mabunda, et son collègue Français Richard Ferrand, au palais Bourbon à Paris.

Au cours de cet entretien, une source se trouvant dans la suite de Jeanine Mabunda ayant contacté Forum des As, renseigne que Richard Ferrand et son hôte congolaise, ont placé le curseur sur l'approfondissement du dialogue parlementaire entre les deux assemblées législatives. Ce, dans le cadre du partenariat stratégique renouvelé entre les deux pays. Notamment, avec la récente rencontre de Paris entre le Président congolais Félix Tshisekedi et son homologue français, Emmanuel Macron.

Dans leur entendement commun, Jeanine Mabunda et Richard Ferrand estiment que ce renforcement de dialogue parlementaire entre la RD Congo et la France, devrait se traduire, entre autres, par des visites de haut niveau. D'abord, entre parlementaires. Ensuite, celles des membres des groupes d'amitié. Puis, finalement, des rencontres au niveau des administrations des deux Parlements.

Toujours selon la même source, les deux personnalités ont, par ailleurs, évoqué les enjeux actuels au cœur des démocraties représentatives. A ce propos, un accent particulier a été mis sur la représentation ou la représentativité -c'est selon- de la femme dans les institutions électives. Ici, la problématique soulevée a été celle de savoir comment relever le niveau des élues congolaises, plafonné à près de 10%, pendant que la France avoisine les 40% ? Un autre aspect de la question abordé, a été celui de la participation citoyenne avec l'émergence de nouveaux moyens de communication et des modes d'expression populaire, nécessitant la modernisation des institutions par le biais de réformes que les assemblées doivent porter.

Sous les tropiques, la rencontre Jeanine Mabunda-Richard Ferrand hier au très symbolique Palais Bourbon, siège du Parlement français, n'a rien de surprenant. Ce, dans la mesure où les deux pays, à savoir la RD Congo et la France présentent plusieurs similitudes, sur le plan constitutionnel et par ricochet au niveau des régimes politiques. De ce point de vue, il parait tout à fait normal que les deux interlocuteurs du Palais Bourbon, puissent évoquer un échange d'expériences et d'études dans les domaines législatifs, juridiques et de modernisation du travail parlementaire.

LA PERSPECTIVE DU CINQUANTENAIRE DE LA FRANCOPHONIE

Lorsqu'un officiel congolais termine son séjour parisien sans évoquer des questions liées à la Francophonie, cela s'apparenterait à un crime de lèse-culture. Voilà qui explique la discussion hier, entre Jeanine Mabunda et Richard Ferrand, sur la perspective du cinquantenaire de la Francophonie. Les cinquante ans d'existence de cette organisation devront donc pousser les Etats membres à en établir le bilan et faire des projections pour l'avenir. Tout cela, dans le but de renforcer aussi bien le patrimoine commun qu'est la langue française que les valeurs-même de l'Organisation.

Sur cette question précise, Jeanine Mabunda a convié Richard Ferrand à une visite l'année prochaine en RD Congo. On rappelle que c'est à 12h00, heure de Paris, que le cortège de la Présidente de l'Assemblée nationale du parlement rd congolais est entré dans la cour d'honneur de l'historique Palais Bourbon, où l'attendait son homologue français. Une poignée de main devant les drapeaux de leurs pays respectifs et une photo de famille sur le perron devant les gardes républicains rangés, ont immortalisé la rencontre entre les deux personnalités.

Les informations parvenues à Forum des As renseignent que la délégation de Jeanine Mabunda est composée de députés aussi bien de la Majorité parlementaire que ceux de l'Opposition, auxquels s'ajoutent le chargé d'Affaires a.i de l'Ambassade de RDC à Paris, Jean Tambu, le Conseiller diplomatique, Ambassadeur Michael Sakombi et le Conseiller Economique Teza Bila. Grevisse KABREL
Halte à une justice sélective !
jeudi 13 août 2020

* Pour nombre d'observateurs, le Pouvoir devrait lever l'option d'un audit général, tous régimes confondus. La justice congolaise poursuit ses (...)
lire la suite
Le G-13 et la Société civile adoptent bientôt un agenda commun
mercredi 12 août 2020

L'initiative d'organiser bientôt un Forum sur les reformes électorales en République démocratique du Congo fait des émules. La proposition est saluée (...)
lire la suite
Un coup fourré contre Shadary !
mardi 11 août 2020

* D'extincteur archiconnu de l'incendie Kamwina Nsapu, voilà l'ex-VPM en charge de l'Intérieur dépeint en pyromane". On marche sur la tête Un zeste (...)
lire la suite
Marches pour Kamerhe : l’UNC gagne son pari
lundi 10 août 2020

*En première ligne, les enfants du Dircab du chef de l'Etat ont défilé parmi les manifestants pour exiger qu’on relâche leur père Les rues de (...)
lire la suite
Matata Ponyo balise la voie à l’émergence de la RDC
vendredi 7 août 2020

* Pour l'ancien Premier ministre, ce Bulletin économique est une " boîte à idées " tournée vers le progrès. L'ancien Premier ministre, Augustin Matata (...)
lire la suite
L’absence de Mabunda, Thambwe et Ilunga suscite des questions
jeudi 6 août 2020

* D'ores et déjà, des observateurs jugent que ces Hauts juges entament leur mandat sur fond de tension entre les deux pôles de l'Exécutif, à savoir (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces "affaires", un couteau à double tranchant

Autant le répéter tout de go. Le Zaïre-Congo a trop longtemps souffert de l'impunité pour tolérer une seconde que cette tare se perpétue. En faisant de la lutte contre la corruption son cheval de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting