Dernière minute :

Beni vaut bien une union sacrée
jeudi 28 novembre 2019

Une union sacrée ? Pourquoi pas ? Pas pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Pas non plus pour des postures politiciennes. Mais, pour la bonne cause. En l'occurrence, la lutte contre le terrorisme qui décime les compatriotes dans le Nord Kivu, plus particulièrement dans le " Grand nord".

Beni vaut bien une union sacrée de tous ceux qui ont le patriotisme dans leur ADN. Le patriotisme étant l'amour des siens par opposition au nationalisme qui est la haine des autres, résume le romancier français Romain Gary.

Beni mérite que la classe politique taise ses divergences nées, pour l'essentiel, des egos surdimensionnés des uns et des autres ou de la politique de " ôte-toi de là que je m'y mette ". Ou encore de "liaisons dangereuses" entre certains hommes politiques et…certaines officines étrangères.

Pour le coup, la proposition du député Christophe Lutundula est digne d'intérêt. Cet élu de l'opposition suggère que, fort de ses prérogatives constitutionnelles, le chef de l'Etat consulte la classe politique et la Société civile dans toute leur diversité.

Du choc de ces idées pourrait jaillir des pistes de solution par rapport à la tragédie de Beni et plus généralement de l'Est. Car, rappelle pertinemment ce-déjà- vieux routier des travées de l'Hémicycle, le drame de Beni est l'affaire non du seul Président, mais de toute la nation.

Fière chandelle à l'opposant Lutundula ! Hier comme aujourd'hui, l'opposition constructive n'est pas chose courante dans le landerneau politique rd congolais. Opposition rimant très rarement avec proposition. Même lorsque la case commune brûle. Même lorsque les populations administrent la leçon de patriotisme à la classe politique. Celle-ci peut aller jusqu'à préférer le chaos. Pourvu qu'il soit annonciateur d'une redistribution des cartes. A rebours de la dynamique unitaire au niveau du " peuple ", des hommes politiques se sont, au mieux tus, et au pire fait complices de l'atteinte à l'intégrité territoriale.

Un coup d'œil dans le rétroviseur de la longue séquence improprement estampillée " guerre de l'Est " suffit pour démontrer à quel point nombre d'acteurs politiques préfèrent leurs équations personnelles à la cause nationale. Bref, leur parti à la patrie.

Pas sûr donc que l'on assiste à la pourtant nécessaire union sacrée des "politiques " face à l'immonde qui se vit et sévit à Beni. Si déjà, au sein même de la coalition au pouvoir le " chacun pour soi " semble l'emporter sur " l'union fait la force ", difficile d'imaginer la suite avec optimisme. José NAWEJ
Pas de fétichisme autour de 10 milliards USD
mercredi 11 décembre 2019

On ne peut pas reprocher à notre "Fatshi national" de manquer d'ambition. On ne peut pas lui faire grief de rêver grand. On ne peut pas non plus (...)
lire la suite
Le vieux spectre des messages présidentiels
mercredi 4 décembre 2019

Pas besoin d'audimat pour affirmer qu'hier soir les Congolais avaient leurs yeux rivés sur la télévision nationale. Et pour cause. Ils attendaient (...)
lire la suite
Lobo : un cas d’école
mardi 3 décembre 2019

Que de leçons à tirer du cas "Lobo"! Dans ce pays en panne de vertu, l'arrestation d'un proche du Président pour usurpation de pouvoir sonne comme (...)
lire la suite
MONUSCO : quid du vox populi… ?
lundi 2 décembre 2019

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et (...)
lire la suite
Bientôt la pluie de vivres frais venus… d’ailleurs
vendredi 29 novembre 2019

Ça sent les fêtes. Du moins, pour ceux dont le nez est en capacité de les sentir. Et les yeux en situation de les voir venir. N'importe comment, (...)
lire la suite
Beni vaut bien une union sacrée
jeudi 28 novembre 2019

Une union sacrée ? Pourquoi pas ? Pas pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Pas non plus pour des postures politiciennes. Mais, pour la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Après la pluie...

Une grosse pluie et nous voilà dans le réel. Une flotte sur Kinshasa suffit, en effet, pour voir émerger la face - mal- cachée de l'iceberg kinois. Cette ville de toutes les démesures où boom (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting