Dernière minute :

Beni vaut bien une union sacrée
jeudi 28 novembre 2019

Une union sacrée ? Pourquoi pas ? Pas pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Pas non plus pour des postures politiciennes. Mais, pour la bonne cause. En l'occurrence, la lutte contre le terrorisme qui décime les compatriotes dans le Nord Kivu, plus particulièrement dans le " Grand nord".

Beni vaut bien une union sacrée de tous ceux qui ont le patriotisme dans leur ADN. Le patriotisme étant l'amour des siens par opposition au nationalisme qui est la haine des autres, résume le romancier français Romain Gary.

Beni mérite que la classe politique taise ses divergences nées, pour l'essentiel, des egos surdimensionnés des uns et des autres ou de la politique de " ôte-toi de là que je m'y mette ". Ou encore de "liaisons dangereuses" entre certains hommes politiques et…certaines officines étrangères.

Pour le coup, la proposition du député Christophe Lutundula est digne d'intérêt. Cet élu de l'opposition suggère que, fort de ses prérogatives constitutionnelles, le chef de l'Etat consulte la classe politique et la Société civile dans toute leur diversité.

Du choc de ces idées pourrait jaillir des pistes de solution par rapport à la tragédie de Beni et plus généralement de l'Est. Car, rappelle pertinemment ce-déjà- vieux routier des travées de l'Hémicycle, le drame de Beni est l'affaire non du seul Président, mais de toute la nation.

Fière chandelle à l'opposant Lutundula ! Hier comme aujourd'hui, l'opposition constructive n'est pas chose courante dans le landerneau politique rd congolais. Opposition rimant très rarement avec proposition. Même lorsque la case commune brûle. Même lorsque les populations administrent la leçon de patriotisme à la classe politique. Celle-ci peut aller jusqu'à préférer le chaos. Pourvu qu'il soit annonciateur d'une redistribution des cartes. A rebours de la dynamique unitaire au niveau du " peuple ", des hommes politiques se sont, au mieux tus, et au pire fait complices de l'atteinte à l'intégrité territoriale.

Un coup d'œil dans le rétroviseur de la longue séquence improprement estampillée " guerre de l'Est " suffit pour démontrer à quel point nombre d'acteurs politiques préfèrent leurs équations personnelles à la cause nationale. Bref, leur parti à la patrie.

Pas sûr donc que l'on assiste à la pourtant nécessaire union sacrée des "politiques " face à l'immonde qui se vit et sévit à Beni. Si déjà, au sein même de la coalition au pouvoir le " chacun pour soi " semble l'emporter sur " l'union fait la force ", difficile d'imaginer la suite avec optimisme. José NAWEJ
Et voici le "dauphin" de feu le dauphin !
vendredi 7 août 2020

Par définition, on ne peut rien contre un cas de force majeure. Ni l'éviter, encore moins l'inviter. On ne peut que le subir. Et faire contre (...)
lire la suite
RDC-USA : une bonne nouvelle, mais…
jeudi 6 août 2020

L'offre militaro-sécuritaire de la première puissance planétaire en la matière ne se refuse pas. Surtout lorsqu'on s'appelle RDC, pays post-conflit (...)
lire la suite
Franc congolais : chronique d’un scénario archi connu
mercredi 5 août 2020

Plus qu'un léger mieux pour le franc congolais par rapport au dollar américain. Rien de nouveau sous le soleil rd congolais. Appréciation de " (...)
lire la suite
2023 c’est après demain, et aujourd’hui ?
mardi 4 août 2020

A celles et ceux qui souffriraient d'amnésie, un rappel. Nous sommes en 2020. Début 2019, un nouveau Président de la république et une majorité (...)
lire la suite
2 août, devoir de mémoire oblige
lundi 3 août 2020

" Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir ". Vu de RDC, cette citation du Maréchal (...)
lire la suite
FCC-CACH à l’épreuve du " corona-social "
jeudi 30 juillet 2020

Pas besoin de se triturer les méninges pour comprendre le mot "crise". Pas la peine non plus de polémiquer sur ce que la majorité silencieuse vit (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Réformes électorales : oui, mais…

Comme Paris valait bien une messe, les réformes électorales en RD Congo valent bien un consensus ? Cent fois oui. L'appel du 11 juillet de 12 personnalités politiques et sociales, n'est pas, de ce (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting