Dernière minute :
A L’OCCASION DE LA RENTREE DE LA FEC HIER
Albert Yuma plaide pour un dialogue public-privé de qualité
vendredi 29 novembre 2019

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) a fait sa rentrée 2019, hier jeudi 28 novembre. La cérémonie conduite par son Président Albert Yuma a eu lieu au son siège de la Fédération à Gombe. Pour cette édition, le patronat congolais a accueilli quatre entreprises, à savoir : la CNSS, l'INPP; l'OGEFREM et la SFA (société financières d'assurances). Au nombre d'intervenants, le DG Agnès Mwad Nawej. Dans son discours bilan, le no1 de la CNSS a présenté les différentes réalisations à l'actif de son entreprise.

Parlant du choix porté sur les entreprises invitées, le président de la FEC, a souligné que chacune d'elle a été ciblée selon son secteur d'activités. Les unes pour le développement et de la facilitation du commerce, pour la formation de ses employés. Les autres pour la politique nationale de gestion des prestations sociales et enfin un opérateur de l'assurance des activités de la FEC.

Albert Yuma n'a pas manqué de relever que " cette 2eme rentrée s'inscrit dans un contexte politique et institutionnel renouvelé, marqué par l'alternance au haut sommet de l'État ".

Le président de la FEC a saisi cette occasion pour soumettre quelques préoccupations à ces entreprises invitées. S'agissant particulièrement de la CNSS, il n'est pas allé avec le dos de la cuillère pour relever les difficultés que connait le patronat congolais par rapport aux nouvelles réformes initiées par cette entreprise publique. "Je suis persuadé qu'à la faveur de mécanisme de collaboration que votre institution et la FEC ont mis en place pour un meilleur accompagnement des récentes réformes de la sécurité sociale, Mme le DG, vous êtes d'ores et déjà au courant de quelques difficultés posées par l'entreprise ".

Parmi ces difficultés, il a cité le cas du paramétrage du SMIG pour le secteur agroindustriel et pastoral dans la nouvelle application de déclaration en ligne.

Il estime que " faute de mesures d'allègements que devraient prendre le gouvernement en faveur de ce secteur, l'application du SMI n'est pas encore possible. Il pense qu'une solution technique devrait être trouvée à leur niveau pour résoudre ce problème relevant beaucoup plus du ministère de l'Emploi, Travail et Prévoyance sociale.

Il en est de même de la prise en charge des nouvelles prestations aux familles (allocations familiales, allocations de maternité, allocation prénatales) qui selon le président de la FEC posent de nombreux problèmes aux entreprises selon les plaintes que la FEC ne cesse d'enregistrer.

Pour ce qui est de l'INPP, la FEC fait savoir qu'il y a encore les besoins des entreprises qui restent immenses. " Nous souhaitons que l'INPP puisse s'investir davantage, notamment dans les formations des métiers en mutation du fait des évolutions des technologies qui impactent les différents secteurs de notre économie. Je forme donc le vœu que vous puissiez renforcer vos relations avec les entreprises de la FEC en vue d'adapter toujours mieux votre offre à leurs besoins réels de formation ", a déclaré Albert Yuma.

A ces entreprises à l'honneur, Albert Yuma les invite à travailler davantage. "Je les prierais de faire encore plus et renforcer leur implication pour permettre à la FEC de jouer encore mieux son rôle de partenaire des pouvoirs publics et permettre ainsi un dialogue public privé de qualité dans notre pays". Dina BUHAKE
Gilbert Kankonde visé par une question d’actualité à l’Assemblée nationale
mercredi 30 septembre 2020

Le VPM en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières est visé par une question d'actualité à l'Assemblée nationale. Devant les élus, (...)
lire la suite
L’Udps indifférente, l’Unc inquiète
mercredi 30 septembre 2020

* Vu des observateurs, l'emprisonnement de Vital Kamerhe change la donne. Aboutira, aboutira pas, le projet de mutation de la plate-forme (...)
lire la suite
"Il n’est accordé aucune faveur à certaines initiatives parlemantaires et non à d’autres"
mercredi 30 septembre 2020

La sortie médiatique, le lundi 28 septembre du groupe politique dit "G13" auquel font partie plus d'un Collègue Honorable Député national dont les (...)
lire la suite
Réformes G13 : au Parlement, la solution passe par le FCC
mercredi 30 septembre 2020

Le groupe dit " G-13 " poursuit sa campagne touts azimuts visant à obtenir des reformes électorales sur des matières spécifiques, avant les (...)
lire la suite
Redynamisation du secteur de santé : Eteni Longondo échange avec des syndicalistes des hôpitaux publics
mercredi 30 septembre 2020

Le ministre de la Santé, Dr Eteni Longondo a échangé avec les différents mouvements syndicaux de quelques hôpitaux publics de l'État hier mardi 29 (...)
lire la suite
Jacquemain Shabani plaide pour une armée dissuasive
mercredi 30 septembre 2020

L'ex-président de la Centrale électorale permanente (CEP) de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jacquemain Shabani plaide pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

2023, énième échéance-fétiche

Amateurs de fétichisme des dates devant l'Eternel, les Congolais ont déjà trouvé une énième échéance culte : 2023. L'année 2023 marque, c'est connu, la fin de la mandature en cours. Mais, cela reste une (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting