Dernière minute :

MONUSCO : quid du vox populi… ?
lundi 2 décembre 2019

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et donc prendra en considération leurs desiderata.

En clair, la vague de contestation populaire anti-MONUSCO dans les Kivu sera sans effet. En tout cas, elle ne saurait amener la mission onusienne à se retirer de la RDC. Seul le Gouvernement rd congolais est habilité à décider du sort des Casques bleus. .

Blanchie sous le harnais de la Maison de verre de Manhattan, la diplomate algérienne déroule les fondamentaux de tout accord de siège. Imparable techniquement. Tant que Kinshasa version FATSHI n'abondera pas dans le même sens que la rue kivutienne -pas seulement, le contrat de bail avec l'ONU déjà vieux de 20 ans aura encore de beaux jours devant lui. Et les "soldats de la paix" peuvent rester droits dans leurs bottes. .

Reste que si le hiatus entre la volonté du pays réel et la position du pays légal va crescendo, la dialectique marquée du sceau du droit international de Leila Zerrougui risque d'être en porte-à faux avec un pan basique de l'objet social même de la MONUSCO. Comment, en effet, proclamer continuer à protéger la population civile contre l'avis des intéressés ? Du moins, à en juger par la recrudescence de manifs pro départ de la MONUSCO principalement dans le Nord-Kivu. Or, l'espace Kivu est l'épicentre de l'intervention onusienne en RDC. Comment continuer à prêcher le "vox populi, vox dei" aux dirigeants politiques rd congolais quand soi-même on se bouche les oreilles face aux cris de ce même peuple ?.

Ce n'est pas tout. Sous Joseph Kabila, le Gouvernement avait demandé dans toutes les langues sinon la fin de la mission de ONU en RDC, du moins un redimensionnement significatif des effectifs. New York a classé le dossier "sans suite". .

Pas sûr donc que dans l'hypothèse où Kinshasa relayerait la demande de la… "base", l'ONU agrée. Un cas de figure, il est vrai invraisemblable, dans l'état actuel des choses. .

Dans son duel feutré avec le "souverainiste" Kabila, Félix-Antoine Tshisekedi n'a pas intérêt à s'aliéner l'appui des capitales occidentales, principal soutien de la doxa onusienne au pays de Lumumba. Tant pis si dans cette séquence de realpolitik, la "base" est reléguée au second plan. La consolidation du pouvoir d'abord ! José NAWEJ
Aller au-delà de l’affichage
mardi 17 mars 2020

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle (...)
lire la suite
Le QG de l’UDPS en confinement !
lundi 16 mars 2020

Il n'y a plus âme -ou presque- qui vive au siège de l'UDPS. A part des policiers et autres agents de sécurité. D'ordinaire animé, le "saint des (...)
lire la suite
Halte au vaudeville !
vendredi 13 mars 2020

Faut-il faire de tout matière à vaudeville ? Non. Parce qu'on ne peut pas rire de tout. Même au pays de Mangobo. Même si le rire, fait office (...)
lire la suite
Covid-19 : vivement l’union sacrée !
jeudi 12 mars 2020

Union sacrée ? Le concept a été à ce point galvaudé sous les tropiques rd congolaises que plus grand monde n'y croit. Union nationale ? La formule est (...)
lire la suite
8 mars, le pagne et ce qui va avec…
lundi 9 mars 2020

Le 8 mars avec forces pagnes de circonstance est de retour ! Et…tout ce qui va avec. Le meilleur, à savoir les communications sur le thème du (...)
lire la suite
L’homme propose, … corona dispose
vendredi 6 mars 2020

Patatras ! Voilà notre monde réglé comme une montre suisse de plus en plus déréglé ! Voilà la planification, véritable religion des temps modernes, en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ilunga comme ses devanciers

Fin d'un vrai faux suspense. Ilunga Ilunkamba n'aura pas été cette exception qui confirme la règle. L'actuel locataire de l'avenue Roi Baudouin dans la très chic Gombe est dans le collimateur de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting