Dernière minute :

MONUSCO : quid du vox populi… ?
lundi 2 décembre 2019

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et donc prendra en considération leurs desiderata.

En clair, la vague de contestation populaire anti-MONUSCO dans les Kivu sera sans effet. En tout cas, elle ne saurait amener la mission onusienne à se retirer de la RDC. Seul le Gouvernement rd congolais est habilité à décider du sort des Casques bleus. .

Blanchie sous le harnais de la Maison de verre de Manhattan, la diplomate algérienne déroule les fondamentaux de tout accord de siège. Imparable techniquement. Tant que Kinshasa version FATSHI n'abondera pas dans le même sens que la rue kivutienne -pas seulement, le contrat de bail avec l'ONU déjà vieux de 20 ans aura encore de beaux jours devant lui. Et les "soldats de la paix" peuvent rester droits dans leurs bottes. .

Reste que si le hiatus entre la volonté du pays réel et la position du pays légal va crescendo, la dialectique marquée du sceau du droit international de Leila Zerrougui risque d'être en porte-à faux avec un pan basique de l'objet social même de la MONUSCO. Comment, en effet, proclamer continuer à protéger la population civile contre l'avis des intéressés ? Du moins, à en juger par la recrudescence de manifs pro départ de la MONUSCO principalement dans le Nord-Kivu. Or, l'espace Kivu est l'épicentre de l'intervention onusienne en RDC. Comment continuer à prêcher le "vox populi, vox dei" aux dirigeants politiques rd congolais quand soi-même on se bouche les oreilles face aux cris de ce même peuple ?.

Ce n'est pas tout. Sous Joseph Kabila, le Gouvernement avait demandé dans toutes les langues sinon la fin de la mission de ONU en RDC, du moins un redimensionnement significatif des effectifs. New York a classé le dossier "sans suite". .

Pas sûr donc que dans l'hypothèse où Kinshasa relayerait la demande de la… "base", l'ONU agrée. Un cas de figure, il est vrai invraisemblable, dans l'état actuel des choses. .

Dans son duel feutré avec le "souverainiste" Kabila, Félix-Antoine Tshisekedi n'a pas intérêt à s'aliéner l'appui des capitales occidentales, principal soutien de la doxa onusienne au pays de Lumumba. Tant pis si dans cette séquence de realpolitik, la "base" est reléguée au second plan. La consolidation du pouvoir d'abord ! José NAWEJ
Pas de fétichisme autour de 10 milliards USD
mercredi 11 décembre 2019

On ne peut pas reprocher à notre "Fatshi national" de manquer d'ambition. On ne peut pas lui faire grief de rêver grand. On ne peut pas non plus (...)
lire la suite
Le vieux spectre des messages présidentiels
mercredi 4 décembre 2019

Pas besoin d'audimat pour affirmer qu'hier soir les Congolais avaient leurs yeux rivés sur la télévision nationale. Et pour cause. Ils attendaient (...)
lire la suite
Lobo : un cas d’école
mardi 3 décembre 2019

Que de leçons à tirer du cas "Lobo"! Dans ce pays en panne de vertu, l'arrestation d'un proche du Président pour usurpation de pouvoir sonne comme (...)
lire la suite
MONUSCO : quid du vox populi… ?
lundi 2 décembre 2019

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et (...)
lire la suite
Bientôt la pluie de vivres frais venus… d’ailleurs
vendredi 29 novembre 2019

Ça sent les fêtes. Du moins, pour ceux dont le nez est en capacité de les sentir. Et les yeux en situation de les voir venir. N'importe comment, (...)
lire la suite
Beni vaut bien une union sacrée
jeudi 28 novembre 2019

Une union sacrée ? Pourquoi pas ? Pas pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Pas non plus pour des postures politiciennes. Mais, pour la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Après la pluie...

Une grosse pluie et nous voilà dans le réel. Une flotte sur Kinshasa suffit, en effet, pour voir émerger la face - mal- cachée de l'iceberg kinois. Cette ville de toutes les démesures où boom (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting