Dernière minute :
RECEPTIONNANT LA PRISON REHABILITEE DE LUZUMU
Célestin Tunda Ya Kasende : " Notre ambition vise l’atteinte des standards internationaux "
lundi 2 décembre 2019

*La vision qu'a le VPM de Justice pour le Congo est celle qui place la loi au-dessus des citoyens et qui enlève toute possibilité aux délinquants et aux criminels de se couvrir de l'impunité.

Inauguré le 4 mars 2019, après sa réhabilitation par l'Union européenne ( UE), en partenariat avec le Royaume de Suède et la Monusco, le camp de détention de Luzumu a été officiellement remis au Gouvernement congolais le samedi 29 novembre dernier. La cérémonie de réception a été présidée par le Vice-ministre ministre de la Justice et garde des sceaux, Tunda Ya Kasende, accompagné de son adjoint.

"La politique poursuivie par le Gouvernement vise à développer, réhabiliter et moderniser sur l'ensemble du territoire national, les infrastructures et les équipements du système judiciaire et pénitentiaire. De même le Gouvernement entend garantir les droits des personnes détenues. Notre ambition dans ce secteur vise l'atteinte progressive des standards internationaux tels que pratiqués dans tous les Etats modernes en matière carcérale", déclare le VPM Tunda Ya Kasende.

Pour le patron de la Justice congolaise, le but en réhabilitant Luzumu, c'est d'en faire un cadre d'incarcération de référence en RDC. Mais pas que ça. Ce "camp" servira également de lieu de transformation morale des détenus et même d'intimidation des inciviques ".

HUMANISER LES MAISONS CARCERALES

Le VPM explique que " la réhabilitation de ce camp de détention s'inscrit dans le cadre de la vision du chef de l'État d'humaniser les maisons carcérales et de consolider la démocratie et l'Etat de droit en RDC. C'est la justice qui élève une nation. Sans justice, il n'y a point possibilité de consolider la démocratie. Sans justice, il n'y a point de paix durable et de développement harmonieux. La justice est donc le socle sur lequel sont fondées les valeurs républicaines, y compris le développement socioéconomique des nations", indique-t-il.

Au moment où un nouveau cycle commence dans la gestion du pays, l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) en RDC, Jean-Marc Châtaigner, souhaite que les conditions puissent être à nouveau réunies pour que l'UE puisse renouveler et renforcer son appui à tous les acteurs congolais avec lesquels elle a développé des collaborations fructueuses au cours des années passées. Ce, pour progresser, malgré les difficultés, vers une justice accessible à tous, transparente, impartiale, indépendante, efficace et protectrice des droits de chacun, dans le respect de l'égalité entre les hommes et les femmes de la RDC.

Le but, explique-t-il, est de restaurer la confiance des citoyens dans l'appareil judiciaire et au-delà, dans les institutions du pays.

Le diplomate européen a affirmé que cette réhabilitation lancée depuis 2002, a coûté environ un million d'euros. Aussi, a-t-il exhorté les autorités congolaises à pérenniser cet édifice en le gérant à bon escient.

"C'est depuis 2002 que nous travaillons avec la RDC dans la réforme de l'appareil judiciaire. Notre but était de faire en sorte que cet établissement pénitentiaire puisse accueillir des détenus dans le respect absolu de droits de l'homme. C'est un accompagnement que nous aimerions poursuivre. Nous allons très prochainement travailler sur la justice des mineurs et des femmes. Et dans le cadre de la 11ème fête européenne au développement, nous sommes en train de mettre en place un plan supplémentaire pour soutenir davantage la réforme de la justice en RDC", fait-il savoir.

Pour sa part, le directeur du camp de détention de Luzumu, Justin Kitule Kasokwe indique que son établissement pénitentiaire, tel que réhabilité, a une capacité d'accueil de 570 détenus. Mais à ce jour, il ne compte que 79 détenus.

Justin Kitule saisit cette occasion pour exposer au VPM, les difficultés auxquelles fait face le personnel du ce camp pénitentiaire. Il plaide, entre autres, pour la mécanisation et le paiement de la prime spéciale des agents, le raccordement du camp au réseau électrique de la Snel et son approvisionnement en eau potable.

Cet expert pénitentiaire a, par ailleurs, insisté sur la nécessité pour le Gouvernement congolais, de construire la route d'accès à ce lieu de détention, de construire des écoles pour les enfants du personnel et de favoriser la couverture de la zone par les entreprises de télécommunications.

Le Vice-premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux, accompagné de son adjoint et de la délégation de l'Union européenne a, en marge de cette cérémonie de réception officielle du camp de détention de Luzumu, visité les Ecoles de garde et d'éducation de l'État (EGEE) de Mbenseke dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa et celle de Madimba, dans la province du Kongo-central. Il s'agit des prisons pour mineurs construites par l'administrateur colonial.

Le numéro 1 de la Justice a visiblement été choqué par l'état de délabrement avancé dans lequel se trouve cet établissement. L'ambassadeur de l'UE en RDC promet d'étudier la possibilité, pour son institution, de procéder à la réhabilitation de cette prison spécialisée pour enfants.

" Nous sommes en train de voir dans le cadre des nouveaux projets et programmes que nous sommes en train d'élaborer avec le Gouvernement congolais, des volets complémentaires que nous pouvons mettre sur pied. Ce qui est plus important, c'est ce volet pénitentiaire pour les enfants, les mineurs. Même lorsqu'ils ont commis des bêtises, ils ont la chance de rédemption, de se réinsérer dans la société. Cela ne pourra pas être le cas s'ils continuent de rester dans une prison avec les adultes, avec ceux qui vont leur communiquer de mauvaises habitudes", dit-il.

Le VPM Tunda a promis de voir, après réhabilitation de ce site, dans quelle mesure non seulement y loger les enfants en conflit avec la loi de l'ensemble du pays, mais aussi, y transférer les enfants et les femmes actuellement incarcérés au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK), dit prison centrale de Makala.

Dans le but de désengorger la la prison de Makala, le VPM a procédé, le 19 octobre dernier à la libération de 237 détenus préventifs. Il a, par la suite, accordé une liberté conditionnelle le 2 novembre dernier, à 385 condamnés ayant consommé la majeure partie de leur peine.

En ce qui concerne l'étape de la visite de l'EGEE de Madimba, il faut rappeler que ce fut un moment d'euphorie pour l'ensemble du personnel de cet établissement pénitentiaire, situé dans le territoire de Kasangulu, groupement de Kimbongo, dans la province du Kongo-central. Le VPM Tunda Ya Kasende a saisi cette occasion pour visiter l'ensemble de ce site, de l'usine de captage d'eau aux cellules de des détenus, en passant par les logements du personnel.

A la fin de la visite guidée, Me Célestin Tunda aremercié l'Union européenne pour la réhabilitation de ce camp qui, a-t-il indiqué, a connu plus de deux décennies de fermeture pour vétusté. Il a solennellement pris l'engagement de protéger cette belle œuvre qui, indique-t-il, s'inscrit dans le cadre de la réforme de l'administration pénitentiaire en RDC, conformément à la vision du chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Le DG Agnès Mwad invite les partenaires sociaux à s’acquitter des obligations légales vis-à-vis de la CNSS
lundi 2 décembre 2019

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a figuré parmi les entreprises invitées de la FEC lors de sa rentrée qui a eu lieu le 28 novembre (...)
lire la suite
Kinshasa : Envol lance la collecte des signatures pour la révision constitutionnelle
lundi 2 décembre 2019

Après l'étape de Kisangani où les boyomais ont adhéré en masse avec déjà 10.000 signatures, l'Envol vient de lancer la collecte des signatures pour la (...)
lire la suite
Des Boyomais adhèrent à l’initiative de Sesanga
lundi 2 décembre 2019

Comme annoncé, le parti politique Envol a lancé sa pétition pour la révision constitutionnelle dans la ville martyr de Kisangani, le samedi 19 (...)
lire la suite
Les députés nationaux assistent les sinistrés de la pluie du mardi 27 novembre
lundi 2 décembre 2019

Les sinistrés de la dernière pluie diluvienne qui s'est abattue dans la capitale congolaise recevront l'assistance des élus nationaux de Kinshasa (...)
lire la suite
LCD : cap sur " La sauvegarde des acquis démocratiques"
lundi 2 décembre 2019

*Pour l'initiateur de " Les Congolais debout ", Sindika Dokolo, " Il n'est plus possible qu'à travers des institutions peu rigoureuses ou (...)
lire la suite
Pas de dédoublement de la plateforme AFDC-A !
lundi 2 décembre 2019

* Les députés de la PAJ appelés à tenir compte de l'arbitrage ainsi rendu. " Cela n'est pas autorisé par la loi. C'est ainsi qu'en dehors du (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

MONUSCO : quid du vox populi… ?

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et donc prendra en considération leurs desiderata. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting