Dernière minute :
PAR VOIE D’ORDONNANCE SIGNEE LE 23 NOVEMBRE
Fatshi formalise les salaires de son cabinet au prorata de la rémunération des membres du Gouvernement
lundi 2 décembre 2019

* Désormais, le Dircab aura le même traitement que le Vice-Premier ministre.

Désormais, il n'y a plus ni secret ni mythe autour de la rémunération des membres du cabinet de Félix Tshisekedi. Vital Kamerhe entant que directeur de cabinet du Chef de l'Etat, a rang de Vice-Premier ministre. Moralité, il bénéficie de mêmes avantages que ce membre de l'Exécutif national. Par ailleurs, les quatre directeurs de cabinet adjoints, sont l'équivalent de ministre d'Etat avec qui ils percevront le même salaire et auront les mêmes avantages.

En ce qui concerne les conseillers spéciaux, les Hauts représentants, les Envoyés spéciaux, le Conseiller privé, le Chef de Maison civile, le Chef de Maison militaire, le Coordonnateur d'un service spécialisé créé au sein du cabinet et de Directeur du Bureau de la conjointe du Chef de l'Etat, leurs émoluments seront l'équivalent de ceux du Ministre. Ainsi, en a décidé Félix Tshisekedi, dans une Ordonnance signée le 23 novembre.

Cependant, quand on tient compte de la taille déjà éléphantesque, du cabinet actuel du Président congolais, ça craint. D'aucuns anticipent déjà pour dire que les finances publiques recevront un grand coup (de massue ?). Dès lors que les Secrétaires particuliers du Directeur de cabinet, des directeurs de cabinet adjoints et des Conseillers principaux, ont rang de Directeur de cabinet d'un Ministre et auront le même salaire et les mêmes avantages que ce dernier, on ne peut qu'imaginer l'impact financier dans l'ensemble. Ci-dessous, ladite ordonnance. Dans tous les cas, il semble qu'il en a toujours été ainsi. Félix Tshisekedi n'a donc pas inventé la roue. Néanmoins, les effectifs de son cabinet (plus que le nombre des membres du Gouvernement Ilunkamba), pose quand même problème. Grevisse KABREL

Ordonnance n°19/082 du 23 novembre 2019 portant fixation des rémunérations et autres avantages des membres du Cabinet du Président de la République

Le Président de la République,

Vu la Constitution, telle que modifiée par la Loi n°11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution de la République Démocratique du Congo du 18 février 2006, spécialement en son article 79 ;

Vu l'Ordonnance n°09/003 du 30 janvier 2009 portant organisation et fonctionnement du Cabinet du Président de la République, telle que modifiée et complétée par l'Ordonnance n°19/008 du 05 mai 2019, spécialement en ses articles 2, 3, et 14 alinéa 1er ;

Vu l'Ordonnance n°19/056 du 20 mai 2019 portant nomination d'un Premier Ministre;

Vu l'Ordonnance n°19/077 du 26 août 2019 portant nomination des Vice-Premiers Ministres, des Ministres d'Etat, des Ministres, des Ministres Délégués et des Vice-Ministres ;

Vu l'Ordonnance n°17/024 du 10 juillet 2017 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités pratiques de collaboration entre le Président de la République et le Gouvernement ainsi qu'entre les membres du Gouvernement ; Vu la nécessité et l'urgence ;

ORDONNE :

Article 1er :

Lorsqu'ils sont en activité, les membres du Cabinet du Président de la République ont les mêmes rémunérations (traitement, indemnités et primes et avantages sociaux divers que ceux des membres du Gouvernement Central suivant le tableau des équivalences de grade en annexe de la présente Ordonnance.

Les primes et avantages sociaux leur accordés par les textes spécifiques en vigueur régissant le Cabinet du Président de la République mais non repris dans le barème des membres du Gouvernement Central leur restent acquis.

Lors de la cessation de leurs fonctions, les membres du Cabinet du Président de la République bénéficient d'une indemnité de sortie équivalent à six (6) mois de leur dernier traitement, sauf pour les personnes révoquées ou ayant démissionné, le tout sans préjudice de tous autres avantages dont bénéficierait un membre du Gouvernement Central dans les mêmes circonstances et à grade équivalent.

Article 2 :

Sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires à la présente Ordonnance.

Article 3 :

Les Ministres ayant en charge le Budget et les Finances ainsi que le Directeur de Cabinet du Président sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente Ordonnance qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Fait à Kinshasa, le 30 novembre 2019

Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO Pour copie certifiée conforme à l'original

Le 23 novembre 2019

Le Cabinet du Président de la République

Vital KAMERHE LWA KANYIGINYI NKINGI Directeur de Cabinet
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions (suite et fin)
mercredi 15 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) Au cours de ces élections, l'université vit des moments d'intenses tractations politiques semblables à ce qui (...)
lire la suite
Le ministre Kibassa Maliba discute de la construction du réseau national de fibre optique avec des experts égyptiens
mercredi 15 janvier 2020

En séjour au pays des Pharaons, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a échangé hier mardi 14 janvier, avec le Chairman et CEO de la (...)
lire la suite
Les ambassadeurs de Chine, d’Iran et d’Algérie présentent leurs lettres de créances à Fatshi
mercredi 15 janvier 2020

La République populaire de Chine, la République islamique d'Iran et la République démocratique et populaire d'Algérie ont de nouveaux ambassadeurs (...)
lire la suite
Le plan de la balkanisation est déjà en marche
mercredi 15 janvier 2020

Depuis que les massacres des populations civiles de la région de Beni, dans le septentrion du Nord-Kivu se poursuivent par les islamistes (...)
lire la suite
Un atelier résidentiel sur les modalités de mise en application de l’IPR
mercredi 15 janvier 2020

Kinshasa, 14 Janvier 2020 (ACP).- Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba vient d'autoriser la ministre de la Fonction publique à réfléchir, (...)
lire la suite
Cadastre minier : l’assainissement s’impose
mercredi 15 janvier 2020

A l'heure de la mobilisation maximale des recettes pour renflouer les caisses de l'Etat, les membres permanents du Comité de conjoncture (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting