Dernière minute :

Discours de Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux
dimanche 1er décembre 2019

Monsieur le Vice-Ministre de la Justice ;

Excellence Monsieur l'Ambassadeur de l'Union Européenne ;

Monsieur le Gouverneur de la Province du Kongo Central ;

Monsieur le Secrétaire Général à la Justice ;

Madame la Cheffe de l'Unité d'Appui à l'Administration Pénitentiaire de la Monusco ;

Monsieur le Représentant du Comité international de la Croix-Rouge en RDC ;

Monsieur le Coordonnateur de la Cellule d'appui à l'Ordonnateur national du Fonds européen de développement (COFED);

Monsieur le Directeur de la Prison de Luzumu ;

Mesdames et Messieurs, distingués invités en vos titres et qualités respectifs ;

C'est un honneur et un privilège pour moi de présider cette cérémonie de la réception officielle du Camp de détention de LUZUMU, après sa réouverture, consécutivement à sa grande réhabilitation par le soin de nos partenaires.

Le camp de détention de Luzumu que nous réceptionnons ce jour a cessé toutes activités en 1997, soit plus de deux décennies d'inactivité. Ce lieu était donc dans un état de délabrement très avancé.

Il a fallu des efforts conjugués du Gouvernement de la République, de l'Union Européenne, du Royaume de Suède, pour que ce lieu redevienne opérationnel ce jour.

Cette belle œuvre s'inscrit dans le cadre général de la réforme de l'administration pénitentiaire de la République Démocratique du Congo comme l'avait clairement souhaité le Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo lors de son investiture, le 24 janvier 2019.

Relayant cette volonté commune, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avait lui aussi, lors de la présentation du programme d'action du Gouvernement à l'Assemblée nationale, insisté sur l'état de droit et de la démocratie.

Les travaux de réhabilitation du camp de détention de Luzumu lancés sur instruction du Président de l'époque Joseph Kabila Kabange, par l'Honorable Président actuel du Sénat, alors Ministre d'Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Monsieur Alexis Thambwe Mwamba, mon prédécesseur, au mois d'avril 2016, ont pris près de 3 ans pour leur réalisation, ce qui a permis à ce camp de recevoir ses premiers pensionnaires le 4 mars de l'année en cours.

L'ouverture du Camp de détention de Luzumu s'inscrit donc dans la continuité de la réhabilitation du site de Luzumu, initié dans le cadre du Programme d'Appui à la Réforme de la Justice et des recommandations de la Politique Nationale de la Réforme de la Justice.

La politique poursuivie par le Gouvernement vise à développer, réhabiliter et moderniser sur l'ensemble du territoire national, les infrastructures et les équipements du système judiciaire et pénitentiaire. De même le Gouvernement entend garantir les droits des personnes détenues. Notre ambition dans ce secteur vise l'atteinte progressive des standards internationaux tels que pratiqués dans tous les états modernes en matière carcérale.

C'est ici pour moi l'occasion de remercier solennellement l'Union Européenne pour tout l'appui qu'elle apporte au Ministère de la Justice à travers le COFED, en finançant nos différents programmes de réhabilitation. La proximité de l'Union Européenne avec le Ministère de la Justice pour nous accompagner dans ce processus est pour nous très précieuse car, sans Justice, il n'y a pas Etat de droit.

Sans justice, il n'y a point de possibilité pour la consolidation de la démocratie ; sans justice, il n'y a pas de paix durable ni développement harmonieux.

La justice est donc le véritable socle sur lequel sont fondées les valeurs républicaines y compris même le développement socioéconomique des nations.

C'est dire que la justice élève une Nation.

La République Démocratique du Congo, notre pays, ne peut donc pas faire exception par rapport à cette réalité universelle.

En Afrique, certains pays qui ont compris cette magie découlant de la justice ont aligné leur gouvernance dans une bonne direction qui a engrangé des résultats extraordinaires. Tel est le cas du Ghana, du Rwanda, du Sénégal et même de l'Afrique du Sud, pour ne citer que ceux-là.

Nous ne devons donc pas chercher à inventer la roue mais la vision que nous avons de la justice pour le Congo est celle qui place la loi au-dessus des citoyens et qui enlève toute possibilité aux délinquants et aux criminels de se couvrir derrière l'impunité.

Le lieu que nous sommes en train de recevoir ce jour, restauré par la bonne volonté de nos partenaires, servira non seulement de lieu de détention, mais aussi de transformation morale des détenus et même d'intimidation des inciviques.

Je ne pourrai terminer mon mot de ce jour, sans exprimer la gratitude du Gouvernement de la République ainsi que la mienne propre envers tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, mais de façon significative ont apporté leur contribution à l'édification de cette œuvre.

Je citerai la République de Suède pour sa contribution financière, la Monusco qui a apporté un appui complémentaire dans l'électrification du Camp, la formation du personnel et la livraison des équipements et matériels de sécurité de base, je remercie également le Gouvernement du Kongo Central qui a fourni les éléments de la Police Provinciale pour assurer la sécurité de ce camp de détention, ensuite je tiens à féliciter de vive voix le personnel de Luzumu qui travaille dans des conditions quelque peu difficiles, dans ce lieu isolé, loin de la ville.

Enfin à l'entreprise contractante qui a réalisé les travaux de réhabilitation, nous adressons nos sincères félicitations.

Je ne doute pas qu'il existe encore quelques défis à relever notamment en ce qui concerne l'occupation des pavillons communautaires.

Je puis vous rassurer que le Gouvernement veille avec une grande attention sur la Vision éclairée du Chef de l'Etat, qui veut faire du secteur de la justice un instrument de la protection des droits et libertés fondamentaux des citoyens et de l'instauration d'un véritable Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Je vous remercie.

Luzumu, le 30 novembre 2019

Célestin TUNDA YA KASENDE Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux
Au Nord Kivu, le PFCGL appuie le ministère provincial de Commerce
samedi 29 février 2020

Du 31 janvier au 5 février 2020, le Projet de facilitation du commerce dans la région des grands lacs (PFCGL) à travers sa coordination du Nord (...)
lire la suite
Le PFCGL installe des comités locaux aux postes frontaliers des provinces du Nord Kivu et du Sud Kivu
samedi 29 février 2020

*Il s’agit respectivement des postes de la Petite Barriere de Goma, Kasindi, Bunagana et Kamvivira Le Directeur de cabinet du Ministre (...)
lire la suite
Bukavu : Pose de la première pierre pour la construction des infrastructures définitives au poste frontalier Ruzizi 1
vendredi 28 février 2020

Le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a posé ce jeudi 20 février 2020, la première pierre pour la construction des (...)
lire la suite
Climat des affaires : " Le Sud-Kivu est en pole-position", assure le gouverneur Théo Ngwabidje
vendredi 28 février 2020

*Aux assises provinciales sur le climat des affaires à Lubumbashi, Ngwabidje a plaidé pour la sécurité des opérateurs économiques et l'instauration (...)
lire la suite
Le Maroc disposé à partager son expertise avec la RDC
vendredi 28 février 2020

* "La création de cette Chambre tombe à point nommé", se réjouit le ministre rd congolais du Commerce extérieur Déjà à l'œuvre dans plus de vingt pays (...)
lire la suite
Approche et critères de sélection des candidats mandataires de l’Etat par Félix Tshisekedi
vendredi 28 février 2020

Il n'est un secret pour personne que les membres du comité de suivi de la coalition politique CACH-FCC ont repris, depuis quelques jours, les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting