Dernière minute :
REVISION CONSTITUTIONNELLE
Des Boyomais adhèrent à l’initiative de Sesanga
lundi 2 décembre 2019

Comme annoncé, le parti politique Envol a lancé sa pétition pour la révision constitutionnelle dans la ville martyr de Kisangani, le samedi 19 octobre.

Pari gagné pour le parti de Delly Sesanga qui a su mobiliser les Boyomais et Boyomaises à sa démarche républicaine pour obtenir la réforme d'une quarantaine d'articles de la loi fondamentale promulguée en février 2006.

À l'arrivée de la délégation de l'Envol à Kisangani, le même samedi, une caravane motorisée a été improvisée de l'aéroport jusqu'à la grande place de la poste réservée pour le meeting.

Sur place, le secrétaire général de l'Envol, Jean Marc Mambini a donné le go pour la collecte des signatures pour la pétition du projet de révision constitutionnelle de son parti.

Des milliers des Boyomais qui ont répondu à l'appel se sont mis à parapher le document.

RETOUR A LA PRESIDENTIELLE A DEUX TOURS

Sur une quarantaine d'articles ciblés par l'Envol, certains alimentent déjà le débat dans le microsome politique Rd congolais. Notamment l'article 70, pour empêcher tout glissement du mandat du chef de l'État.

Envol voudrait élaguer le flou qui a permis à l'ancien président de la République de rester au pouvoir deux ans après la fin de son mandat.

Dans sa retouche de l'article 70 de la constitution, le parti cher à Delly Sesanga propose la démission du chef de l'Etat en cas de non organisation de l'élection présidentielle dans le délai fixé par la loi. Ce faisant, le président du Sénat assume l'intérim pour organiser les élections dans le plus bref délai.

Ce n'est pas tout. Ladite révision met fin également à l'exclusivité de la nationalité congolaise consacrée par l'article 10 de l'actuelle constitution, propose le retour à l'élection présidentielle à deux tours, interdit aux candidats députés ou sénateurs d'avoir comme suppléants, les membres de leurs familles.

Hier dimanche 20 octobre, dans la salle Gradi jeune, au centre-ville de Kisangani, devant un auditoire composé d'intellectuels de la capitale de la province de la Tshopo, le secrétaire général adjoint de l'Envol, chargé des questions électorales, a fait l'économie des grandes lignes de la révision constitutionnelle initiée par son parti. Envol ambitionne de récolter 1 million de signatures sur l'ensemble du territoire national pour passer son projet de révision constitutionnelle déjà déposé au Parlement. Armand OLENGA/CP, depuis Kisangani

Tiré de l'édition n°6005 du lundi 21 octobre
L’Université de Kinshasa : "colline du savoir, colline des transactions (suite et fin)
mercredi 15 janvier 2020

(Par le Pr Bernard Mumpasi Lututala) Au cours de ces élections, l'université vit des moments d'intenses tractations politiques semblables à ce qui (...)
lire la suite
Le ministre Kibassa Maliba discute de la construction du réseau national de fibre optique avec des experts égyptiens
mercredi 15 janvier 2020

En séjour au pays des Pharaons, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a échangé hier mardi 14 janvier, avec le Chairman et CEO de la (...)
lire la suite
Les ambassadeurs de Chine, d’Iran et d’Algérie présentent leurs lettres de créances à Fatshi
mercredi 15 janvier 2020

La République populaire de Chine, la République islamique d'Iran et la République démocratique et populaire d'Algérie ont de nouveaux ambassadeurs (...)
lire la suite
Le plan de la balkanisation est déjà en marche
mercredi 15 janvier 2020

Depuis que les massacres des populations civiles de la région de Beni, dans le septentrion du Nord-Kivu se poursuivent par les islamistes (...)
lire la suite
Un atelier résidentiel sur les modalités de mise en application de l’IPR
mercredi 15 janvier 2020

Kinshasa, 14 Janvier 2020 (ACP).- Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba vient d'autoriser la ministre de la Fonction publique à réfléchir, (...)
lire la suite
Cadastre minier : l’assainissement s’impose
mercredi 15 janvier 2020

A l'heure de la mobilisation maximale des recettes pour renflouer les caisses de l'Etat, les membres permanents du Comité de conjoncture (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting