Dernière minute :

La société civile de l’Equateur dénonce les abus dans l’exploitation forestière
lundi 2 décembre 2019

Les forêts du bassin du Congo, on ne cessera de le dire, jouent un rôle primordial dans l'équilibre climatique mondial. Leur préservation est l'une des principales préoccupations de la société civile congolaise et de certaines ONG. A travers le Réseau national des observateurs indépendants des ressources naturelles (RENOI), la société civile de la province de l'Equateur a dénoncé, au cours d'un point de presse, tenu samedi 30 novembre dernier, les irrégularités constatées dans l'exploitation des bois d'œuvre dans le territoire d'Ingende et Bolomba.

Le président de la société civile de l'Equateur, Fabien Mungunza, a au cours de son intervention fustigé le non respect des plans de gestion par certaines de ces entreprises d'exploitation. "Les faits d'irrégularités constatés dans l'exploitation des bois d'œuvres par certaines entreprises ne peut laisser indifférents les personnes intéressées dans la cause de l'environnement " a souligné l'orateur.

Pas seulement. Cette violation des règles établies, poursuit-il, a des conséquences directes sur la vie des communautés riveraines qui en sont, d'ailleurs, les premières victimes. Car ces exploitants, coupent les arbres au delà des limites prescrites et ce sans protocole avec les communautés. Il y a risque qu'ils atteignent les zones marécageuses, semblable à des tourbières. Ce qui aura des répercussions non seulement au niveau national mais aussi au niveau mondial.

ACTIONS MENEES

Conformément à sa mission, la Société civile s'est engagé à lutter contre ces illégalités afin de pouvoir défendre les intérêts des populations locales et de la province. " Nos interventions se situent à trois niveaux. Premièrement au niveau local, nous organisons des dialogues avec les autorités locales et sensibilisons la communauté locale de manière à ce qu'elle soit suffisamment informée sur ses droits afin de pouvoir les revendiquer" a indiqué Fabien Mungunza.

A ce sujet, renseigne l'intervenant, dans le territoire de Bolomba, la population a eu à porter plainte contre une de ces sociétés au niveau du parquet près le Tribunal de Grande Instance de Mbandaka. Deuxièmement, les actions de la société civile sont aussi menées au niveau provincial à travers des dialogues avec les autorités tant exécutifs, législatives que judiciaires. En dehors de cela, ce groupe de pression s'active dans des déclarations fortement médiatisées et des mémos à faire parvenir au ministre de l'Environnement et développement durable.

"Dans notre lutte pour mettre fin à ces abus d'exploitation, nous organisons des marches pour nous faire entendre tant au niveaux national qu'international. Pour que notre combat porte des fruits, nous ne menons pas notre plaidoyer de façon solitaire, nous mobilisons des alliances pour renforcer l'efficacité de l'action. Afin d'amplifier notre plaidoyer et ainsi toucher le plus grand nombre de décideurs pour que justice soit rendue aux communautés locales" explique le représentant de la société civile.

L'ONGD, Groupe d'action pour sauver l'homme et son environnement (GASHE), par la voix de son chargé de programme, Joseph Bolongo, estime que la façon de faire de ces exploitants de bois d'œuvre met en péril la paix entre les différents villages car la coupe des arbres sans réglementation efface les frontières. Et le manque de protocole avec la population ne favorise pas le développement des communautés avec des infrastructures adéquates.

" Ces entreprises dépassent régulièrement le volume d'exploitation et recourent à un personnel non qualifié qui ne connaisse pas et ne respecte pas les règlements forestiers de la RDC. Sans parler des violations de territoire et de corruption" a conclu Joseph Bolongo. Fyfy Solange TANGAMU
Me Patient Bashombe succède à Théodore Fumunzanza pour 4 ans
lundi 2 décembre 2019

*Le natif du Sud-Kivu a été désigné Coordonnateur national du Cadre de concertation par consensus. Le Cadre de concertation national de la société (...)
lire la suite
La Société civile appelle à réduire les écarts des salaires entre enseignants
lundi 2 décembre 2019

Les Organisations de la Société Civile Congolaise sont préoccupées par les écarts de traitement salarial entre les enseignants de milieux urbains et (...)
lire la suite
La société civile de l’Equateur dénonce les abus dans l’exploitation forestière
lundi 2 décembre 2019

Les forêts du bassin du Congo, on ne cessera de le dire, jouent un rôle primordial dans l'équilibre climatique mondial. Leur préservation est l'une (...)
lire la suite
Le Gouvernement débloque 1 million huit cent mille USD
lundi 2 décembre 2019

* Le Premier ministre Sylvestre Ilunga s'est personnellement rendu sur le site, pour constater l'état d'avancement des travaux. A chaque averse (...)
lire la suite
Le Gouvernement appelé à donner des moyens à la femme pour lutter contre le réchauffement climatique
vendredi 29 novembre 2019

"Vulgariser les bonnes pratiques contre le changement climatique en donnant les moyens aux femmes pour lutter contre le réchauffement climatique" (...)
lire la suite
Barumbu : le quartier Bon Marché fait bon enfant après minuit
vendredi 29 novembre 2019

Bon Marché ! Quiconque aura séjourné à Kinshasa, sans passer quelques moments dans ce quartier de la commune de Barumbu, aura raté une séquence (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

MONUSCO : quid du vox populi… ?

Entre la "voix du peuple" et celle des Princes, Leila Zerrougui a tranché. Elle entend les premiers sans les écouter. Elle écoutera les seconds et donc prendra en considération leurs desiderata. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting