Dernière minute :

ADF : voici pourquoi la MONUSCO sera toujours inactive !
mardi 3 décembre 2019

A entendre le Français Jean-Pierre La Croix, Secrétaire général adjoint de l'ONU charge du Maintien de la Paix, la population fait un mauvais procès contre la MONUSCO victime des émeutes. Des saccages contre les installations de la MONUSCO par la colère des populations sont bien sûr condamnables. Mais ça s'arrête là. Car le reste est plus compliqué. Il faut intégrer le martyre des populations dans l'analyse pour comprendre.

Pendant que La Croix est en train de tenir ces propos d'indignation, il y a eu une autre attaque des islamistes ougandais des ADF dans Beni-Territoire avec mort d'homme sous la barbe des Casques bleus de la MONUSCO laquelle a un Budget annuel d'1 milliard USD. Les demandes persistantes de la population du Nord-Kivu de voir la mission faire ses valises à cause de son inaction devient, à ce titre légitime. Nombreux sont les observateurs qui ne voient pas quel miracle la MONUSCO ferait pour sortir de cet état de passivité et adopter une posture offensive contre les ADF.

Plusieurs faits montrent que la mission onusienne en RDC restera encore longtemps dans cette attitude d'inaction face aux ADF. Alors que son mandat principal, le premier de tous est d'assurer la protection de la population. Ce mandat, la MONUSCO ne l'exécute pas, en soutien aux FARDC. Mais, elle-même. Or, on a enregistré dans le Nord-Kivu plusieurs attaques contre les populations civiles tout près des Bases de la MONUSCO ou leurs campements où il y a un PC.

Les Casques bleus ne sont jamais allés à la rescousse des populations sous le feu des assaillants. De tels cas sont légion. On peut donner comme illustration en 2017 l'attaque par les Hutu rwandais des FDLR de la localité de Miriki dans le Rutshuru où ils avaient égorgé à la machette 18 Nande, juste à côté de la Base millilitre de la MONUSCO Tenue par les commandos sud-africains de la Brigade d'intervention rapide. C'était incompréhensible. L'Onu avait fait profil bas.

Après enquête, la MONUSCO avait présenté des excuses au Congolais. Les Casques bleu sud-africains ne sont pas allés protéger les Nande en train d'être découpés à la machette par les FDLR-Hutu conformément à leur mandat de protection de la population en dépit de leur budget annule d'1 milliard USD. Dans la région de Beni, les islamistes ADF ont souvent visé des cibles proches des Bases de la MONUSCO où ils ont égorgé à la hache et çà machette les populations civiles. Les Casques bleus ne sont pas intervenus. C'est le cas plusieurs fois de la Base de Mavivi non loin de l'aéroport de Beni-Ville.

C'est le cas aussi à Oïcha, chef-lieu de Beni-Territoire à 36 Km de Beni-ville où portant il y a une base héliportée de la MONUSCO avec des hélicos d'assaut et des tanks tenus par les commandos tanzaniens de la Brigade d'intervention rapide de la MONUSCO. Ceux-ci n'ont jamais tenté d'aller sauver la population en train d'être égorgée par les islamistes ougandais des ADF. Laissons de côté les opérations de traque contre les ADF menées à ce jour par les FARDC pour ne parler que du mandat de la MONUSCO sur la protection des civils.

Toute petite évaluation montre que la MONUSCO a démissionné de son mandat de protection de la population civile. Elle est restée inactive et le restera. Voici pourquoi. Il y a d'abord la configuration actuelle des Casques bleus qui ne permet pas de faire le job ou de faire le service minimum. A part la Brigade d'intervention rapide de 3.500 hommes qui a un mandat offensif, tous les autres contingents sont configurés pour les opérations de maintien de la Paix.

En plus, par rapport au mandat de protection de la population, la plupart des contingents refusent d'aller mourir à la place de l'armée congolaise à qui incombe en premier, disent-ils, la sécurisation de leur Etat et leur population. C'est le cas des contingents indien, uruguayen, pakistanais ou paraguayen. Ces Casques bleus n'exposent jamais leur vie pour aller protéger les populations.

C'est l'unique explication qu'il faut donner à l'attaque de Miriki par les Hutu rwandais des FDLR qui avaient égorgé 18 Nande juste à côté d'une base de la MONUSCO tenue pas les Sud-Africains et sec e qu se passe à Beni-Mavivi. Au fait, la seule unité de la MONUSCO qui a le cœur à l'ouvrage, c'est un peu la Brigade d'invention rapide composée d'Africains notamment de Sud- Africains, Malawites et Tanzaniens.

C'est la seule à avoir subi de lourdes pertes face aux islamistes ougandais des ADF, pas du fait des opérations de traque ni de protection des populations civiles attaquées. Mais plutôt dans une embuscade tendue sur la route Beni-Kamango au niveau de la rivière Semliki à un convoi motorisé avec appui en armement lourd des commandos tanzaniens qui y sont tombés pour perdre 15 hommes.

Auparavant, les islamistes ougandais avaient attaqué la base principale de la MONUSCO tenue par les commandos tanzaniens où il y a l'armement lourd, des tanks, des hélicos d'assaut située sur la route Kamango-Mbau, dans le triangle de la mort et avaient tué quatre commandos tanzaniens et enlevé un, détruit un tank et un hélico. On voit bien que rien que pour le mandat de protection de la population, les Casques bleus de la MONUSCO ne sont pas motivés pour aller mourir à la place des soldats congolais.

C'est là le nœud du problème. On ne les voit pas changer radicalement du jour au lendemain. Ce qui fait dire à certains surtout dans le Nord-Kivu, à juste titre, qu'ils doivent rentrer et laisser à la manœuvre les FARDC seules. Ceux qui défendent cette opinion estiment que les mêmes FARDC, avec un conditionnement conséquent en termes de moyens opérationnels, sont en mesure de venir à bout de tous les groupes armés qui écument l'Est de la RDC à commencer par les islamistes ougandais des ADF. KANDOLO M.
Le député Félix Kabange lance le Rassemblement de la génération Joseph Kabila
jeudi 12 décembre 2019

Après la dure séquence de l'échec à la présidentielle de 2018, Félix Kabange Numbi estime que le moment est venu pour battre le rappel des troupes afin (...)
lire la suite
Controverse autour de ’’la révocation’’ du permanent de la RDC à l’ONU
jeudi 12 décembre 2019

La ministre d'Etat aux Affaires Etrangères, Marie Tumba Nzeza, vient de limoger le permanent de la République Démocratique du Congo auprès de (...)
lire la suite
Le Gouvernement brandit des sanctions sévères aux inciviques fiscaux
jeudi 12 décembre 2019

* " Toutes les mesures préconisées pour mobiliser les recettes seront régulièrement suivies et en toute rigueur ", rassure Jean-Baudouin Mayo. Plus (...)
lire la suite
Adolphe Muzito nomme Bazaïba, Mwando, Mbuku… à la Cellule politique de Lamuka
jeudi 12 décembre 2019

Adolphe Muzito n'entend pas laisser passer une seule minute à ne rien faire à la tête de "Lamuka". Un peu plus d'une semaine seulement après sa (...)
lire la suite
L’Alliance publique-privée pour un partenariat gagnant-gagnant avec la RDC dans le secteur minier
jeudi 12 décembre 2019

Offrir des opportunités économiques à la population congolaise, tel est l'objectif de la mission d'une délégation de l'Alliance public-privé pour un (...)
lire la suite
Parlement : Fatshi face au Congrès ce vendredi !
jeudi 12 décembre 2019

* La clôture de la session ordinaire de septembre 2019 intervient ce dimanche 15 décembre. En dépit du fait que le gouvernement a déposé le projet (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Chasser les locales, elles reviennent au galop

Des élections locales ? Tout le monde en ressent la nécessité. En commençant par le chef de l'Etat. Le Président a dit hier dans toutes les langues l'importance cardinale des scrutins à la base. La (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting