Dernière minute :

Le vieux spectre des messages présidentiels
mercredi 4 décembre 2019

Pas besoin d'audimat pour affirmer qu'hier soir les Congolais avaient leurs yeux rivés sur la télévision nationale. Et pour cause. Ils attendaient fiévreusement l'adresse du chef de l'Etat à la Nation.

Conditionnés par les années Mobutu, Kabila père et fils, les Congolais s'attendaient à une de ces annonces…qui nécessitaient des trésors de patience avant d'être larguées. Toute la soirée, des supputations sont allées bon train. On s'est mis à se perdre en conjectures sur la nature du message présidentiel.

Nomination ? Dans quel secteur? Et qui seraient les heureux promus? Dans la redistribution des cartes post-élections 2018, le " champ " à pourvoir est encore vaste. En réserve de la République ou en attente d'une promesse du nouveau Raïs, de nombreux compatriotes qui sont las de ronger leurs freins pensaient la délivrance arriver.

Limogeage ? Mais de qui ? Suite à ce qu'il est convenu d'appeler "affaire Lobo ", certains habitués de la cité de l'Union africaine prêtent au Président l'intention de faire le ménage.

Arbitrage dans le conflit entre l'Assemblée provinciale et le gouverneur destitué à Bunia? Depuis la convocation à Kinshasa du Président de l'organe délibérant et du chef de l'exécutif provincial de l'Ituri désavoué, la réponse du chef de l'Etat, garant constitutionnel du fonctionnement régulier des institutions est fort attendue.

Juste avant la diffusion du message, une précision qui prend tout le monde de court. Bien entendu, à part les initiés aux arcanes de la nouvelle Présidence. L'adresse présidentielle porte sur la journée internationale des personnes vivant avec handicap. Une bonne et noble cause. Un énième signal fort pour ce Président qui a fait de l'insertion sociale des personnes marginalisées son cheval de bataille. Cela est tout à son honneur.

Une fois que l'on a dit cela, on ne peut se cacher derrière son petit doigt pour soutenir que la nature de la communication méritait que l'on tienne les Congolais en haleine des heures durant. Pis, l'effet attendu risque précisément d'être annihilé par le suspense induit par une si longue attente. Au point de pousser certains à lâcher le fameux : " tout ça pour ça ". José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting