Dernière minute :

La RDC abrite la 4ème conférence nationale pour le repositionnement de la planification familiale
mercredi 4 décembre 2019

La RDC abrite du 03 au 05 décembre 2019 la 4ème conférence nationale pour le repositionnement de la planification familiale (CNRFP). Elle porte sur le thème : "Emergence de la RDC en 2030 : place et rôle de la planification familiale".

Le coup d'envoi de cette rencontre a été donné hier mardi par le Représentant du chef de l'Etat, le Vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur, Gilbert Kankonde. Tous les intervenants qui ont défilé devant la tribune, en commençant par le Représentant du chef de l'Etat, le Premier ministre honoraire Augustin Matata Ponyo, l'Ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer, le Représentant résident de l'UNFPA, Dr Sennen Hounton, sont unanimes qu'un pays qui n'investit pas dans la planification familiale ne peut atteindre l'émergence. Ils indiquent que la planification familiale ne signifie pas limiter les naissances. Elle rime avec les droits des individus et du Choix.

La 4ème CNRFP met autour d'une même table plus de 400 intervenants issus des institutions nationales et internationales. Les participants vont partager les meilleurs pratiques, célébrer les succès et envisager les voies à suivre dans les années à venir suivant la vision du chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, qui ne jure que sur l'émergence de la RDC à l'horizon 2030.

MATATA PONYO CROIT EN L'EMERGENCE DE LA RDC

D'entrée de jeu, le Premier ministre honoraire, Augustin Matata Ponyo a axé son exposé sur "Le défi de l'émergence de la RDC à l'horizon 2030(croissance économique et développement)". "La RDC est-elle sur le chemin de l'émergence ?", s'est-il interrogé. "C'est ce chemin qui conduit les pays développés là où ils trônent depuis plusieurs décennies, les économies émergentes la où elles se trouvent, et c'est toujours ce chemin que prennent ces tigres africains qui se singularisent au cours des dernières années dont on parle tant dans les conférences internationales", rassure le Premier ministre honoraire.

Selon lui un pays ne peut pas passer à l'émergence sans industrialisation. "Il est temps que la RDC prenne ce chemin de leadership fort et de gouvernance de qualité parce qu'il n'existe pas d'autres chemins que ceux-là pour une vraie émergence et une croissance inclusive".

Il se dit convaincu que la RDC trouvera son chemin d'émergence. "Ce chemin est connu de tous. C'est le chemin d'un leadership fort et d'une gouvernance de qualité". Je reste convaincu que l'heure viendra où la RDC trouvera son chemin, le bon, que nous devrions ensemble emprunter, pour construire un pays plus fort et plus prospère, et dont l'avenir des générations futures sera garanti ".

Prof Jean Pierre Guengant s'est, lui apésanti sur le sous-thème : " Le dividende démocratique (cas de la RDC) ". Par rapport au dividende de développement, il a noté que la BM classe le monde en 4 catégories. La RDC se trouve dans la catégorie des pays "pré-dividende", où le dividende de développement est possible plus tard, 4 à 7 enfants, avec la croissance démographique supérieure à 2,5% par an. Il n'y aura pas d'émergence sans accélérateur de la maitrise de la fécondité.

Il a aussi noté que "la contraception, ce n'est pas ne pas avoir d'enfants, mais c'est avoir des enfants en bonne santé, bien éduqués et équipés pour réussir dans la vie". La capture du dividende suppose donc une maîtrise de la fécondité, un nombre idéal d'enfants moindre, une demande plus équilibrée entre espacement et arrêt, moins de grossesse à risque, et l'autonomisation des femmes ".

LES USA RENFORCENT LEUR PARTENARIAT EN RDC

L'ambassadeur des USA Mike Hammer a renouvelé l'engagement de son pays à renforcer son partenariat avec la RDC en matière de planification familiale et en matière économique. Il a révélé que le gouvernement américain, par le biais de l'USAID, dans le cadre de la stratégie de la mise en œuvre de la planification familiale, investit 20 millions de dollars/an. Il s'est félicité que ce partenariat porte des fruits avant de saluer le progrès réaliser par le Congo en termes de maitrise de planification familiale.

Il aussi insisté sur le fait que parler de la planification familiale "c'est investir dans les filles et les femmes". Ce qui leur permettra de contribuer au revenu et à l'éducation des enfants.

Le Représentant de l'UNFPA indiqué également que "la faible utilisation des méthodes contraceptives modernes de contraception est un frein à l'autonomisation des femmes.

Se référant à l'enquête MICS 2018, il a révélé que le moyen de prévalence contraceptive pour les méthodes modernes est estimé à18%, mais cache des disparités énormes. L'utilisation des méthodes contraceptives modernes des femmes en union est de 12% en milieu rural.

En moyenne une femme sur trois (28%) voudrait espacer ou limiter les naissances, mais n'en a pas les moyens. Elles n'ont donc pas de choix, ce qui limite leur autonomisation et contribue à l'économie nationale. Le rapport de la Banque Mondiale sur la pauvreté publiée cette année indique que 30% de la variabilité de la pauvreté sont expliqués par la taille des ménages

Dr Sonnon Hounton reste convaincu aussi "qu'aucun pays au monde, je dis bien aucun dans l'histoire de l'humanité n'a atteint le statut de pays développé avec les niveaux de taux de prévalence contraceptive ou de demande satisfaite de Planification familiale que nous avons en Afrique subsaharienne. Qu'il y a aura pas faim zéro, c'est -à-dire qu'il n'y aura pas sécurité alimentaire et nutritionnelle sans un ralentissement de la croissance démographique ".

Il fait savoir que les grossesses trop nombreuses et trop rapprochées constituent un véritable handicap pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la femme, de ses enfants et de toute la famille. " La femme durant la maternité éprouve beaucoup de difficultés pour participer à la production alimentaire. Ce qui contribue à mettre la famille dans une insécurité alimentaire. En adoptant la planification familiale, la femme peut mieux contribuer à la production alimentaire et améliorer la situation nutritionnelle de la famille et de la communauté tout entière", soutient-il.

Les trois premières conférences nationales pour le repositionnement de la planification familiale ont eu lieu en 2004, 2009 et 2014. Celles-ci ont eu comme retombées de faciliter l'établissement d'un cadre de réflexion et de coordination des activités de la planification familiale tant au niveau national que provincial. Ce cadre est dénommé "Comité technique multisectoriel permanant de la planification familiale", qui organise ces 4èmes assises. Dina BUHAKE
La société Hydrac mobilisée pour le contrôle des déchets des industriels
mardi 11 février 2020

Le ministère de l'Industrie, tient à la préservation de l'environnement et de la santé. Une séance de travail a été tenue avec l'entreprise HYDRAC, (...)
lire la suite
Dix-sept milles agents de la Fonction publique bientôt à la retraite
vendredi 7 février 2020

17.000 agents et cadres de l'Administration publique répondant aux critères légaux, seront mis à la retraite en cette année 2020. C'est ce qu'annonce (...)
lire la suite
RDC : le Japon finance la construction des bâtiments scolaires
jeudi 6 février 2020

L'Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, Karube Hiroshi, a procédé, le vendredi 31 janvier dernier, à la signature de deux (...)
lire la suite
Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD
jeudi 6 février 2020

Le Fonds mondial promet une enveloppe de plus de 650 millions USD en vue de contribuer à l'éradication du Paludisme, de VIH Sida et de la (...)
lire la suite
Paie des enseignants : Caritas Congo Asbl se désengage au profit de IFOD SA
mercredi 5 février 2020

Caritas Congo Asbl ne va plus superviser l'opération de la paie des enseignants Rd-congolais. Cette mission revient désormais à l'Institution (...)
lire la suite
Somba Zigida : les vendeurs demandent au Gouvernement de vider les immondices
mercredi 5 février 2020

Les vendeurs du marché Somba Zigida (Type K), déplorent l'état d'insalubrité dans laquelle se trouve leur marché. Vendeurs et acheteurs ont lancé (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Enième retour sur la scène internationale

Pourquoi bouder notre plaisir quand la RDC est élue -par acclamation comme c'est quasiment la règle - à la première vice-présidence de l'Union africaine ? Comment ne pas déjà boire du petit lait à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting