Dernière minute :
PROVINCES
La spirale des motions contre les gouverneurs reprend !
mercredi 4 décembre 2019

* Joseph Mukumadi du Sankuru menacé de déchéance.

Un mauvais vent est en train de souffler sur les provinces qui viennent de renouer avec la spirale des motions de censure des Assemblées provinciales contre les gouverneurs. Y sont déjà passés l'Ituri et le Haut-Lomami qui ont déjà destitué leurs gouverneurs de provinces. Le motif est le même : gestion "calamiteuse" de la province.

Dans le Sankuru, le gouverneur Joseph Mukumadi est aussi sur le fil du rasoir. Les députés provinciaux appellent à sa destitution immédiate. Il lui est reproché de ne pas s'être présenté à l'hémicycle le jour indiqué pour la présentation de son Programme de gouvernement. Par cet acte, les députés provinciaux du Sankuru ont décrété le Programme du gouverneur Joseph Mulukumadi nul et de nul effet du fait qu'il ne leur a pas été présenté pour le vote par l'Assemblée provinciale.

Par conséquent, Joseph Mukumadi, et son Exécutif provincial sont réputés démissionnaires du fait de ne pas disposer d'un Programme de gouvernement voté par l'Assemblée provinciale. En réalité, il n'y a pas encore eu une motion de censure votée par l'Assemblée provinciale du Sankuru contre le gouverneur Joseph Mukumadi.

Mais les députés provinciaux le considèrent comme destitué. C'est la confusion totale qui règne à ce jour à Lusambo, capitale du Sankuru. Quant à Jean Bamanisa de l'Ituri déjà déchu par l'Assemblée provinciale, il est alors convoqué à Kinshasa avec le Président de son Assemblée provinciale par le Vice-Premier ministre, ministre (VPM) de l'Intérieur Gilbert Kankonde.

On sait aussi que le jour où la motion de censure de l'Assemblée provinciale était votée contre le gouverneur Jean Bamanisa, les députés provinciaux n'avaient pas pu accéder à leur hémicycle qui était cerné depuis les petites heures du martin par un cordon musclé de la Police nationale (PNC) envoyés expressément par le général-commandant de la Police de l'Ituri. Ce qui avait poussé le Président de l'Assemblée provinciale à délocaliser le siège de l'Assemblée provinciale pour tenir sa plénière au cours de laquelle avait été votée la motion de défiance contre le gouverneur Jean Bamanisa.

Celui-ci soutient mordicus qu'en délocalisant le siège de l'Assemblée provinciale pour un vote d'une motion de censure, celle-ci est en contradiction avec le Règlement intérieur (RI) de l'Assemblée provinciale qui stipule que les plénières ne peuvent se tenir qu'au siège de l'Assemblée provinciale. D'où, la délocalisation annule le vote des députés provinciaux. Ce que rejette le Président de l'Assemblée provinciale qui argumente, lui, que la loi sur la " Libre administration des Provinces " qui est claire à ce sujet quand elle stipule dans une disposition que les plénières de l'Assemblée provinciale peuvent se tenir sur toute l'étendue de la province.

A qui le prochain tour pour voir aussi intervenir le VPM/Intérieur comme pour l'Ituri. Ce qui repose la même question que nombre d'observateurs avaient posée au cours du régime du Raïs Joseph Kabila sur les compétences du Pouvoir central et le Pouvoir des provinces en ce qui concerne l'indépendance des Assemblées provinciales. Les activités de celles-ci ne peuvent être suspendues par les décisions du ministre de l'Intérieur.

Sous la préside'nce JKK, l'Opposition dont l'UDPS avait toujours crié à la violation de la Constitution lorsque Kinshasa suspendait le fonctionnement d'un organe délibérant. Ce qui était vrai. Il serait dès lors étonnant qu'un VPM/Intérieur-UDPS fasse exactement ce qui était reprochait hier au Pouvoir de Joseph Kabila avec des suspensions à la pelle des Assemblées provinciales. Il faut à tout prix éviter de revivre ce qui s'est passé en Ituri avec la délocalisation de l'Assemblée provinciale suite à une intrusion du Pouvoir central de Kinshasa pour empêcher la tenue d'une plénière. KANDOLO M.
Le gouvernement rassure, le collectif de syndicats de l’ESU boude
mercredi 12 février 2020

Dans une déclaration hier, cette structure regroupant les associations et personnalités de l'enseignement supérieur et universitaire, accuse le (...)
lire la suite
La CPI boucle une mission discrète en RDC
mercredi 12 février 2020

Le greffier de la CPI, Peter Lewis, vient de boucler une visite en République démocratique du Congo. Il est fier d’avoir accompli sa mission en (...)
lire la suite
La DCUD appelle le chef de l’Etat à matérialiser l’appel à la repentance et au pardon pour sortir le pays de la crise
mercredi 12 février 2020

Le 11 février 2020 marque le 30ème anniversaire de la libération de Nelson Mandela. Deux mois plus tard, en avril, ça sera le 30ème anniversaire du (...)
lire la suite
Double nationalité : la diaspora de l’UNC lance son ballon d’essai
mercredi 12 février 2020

A l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), des voix s'élèvent pour pousser le Législateur à régler au plus vite la question de la double nationalité. (...)
lire la suite
Le nouveau PG près la Cour de cassation promet de continuer à œuvrer pour la justice
mercredi 12 février 2020

" La justice continue ", lance le nouveau Procureur général près la Cour de Cassation, après sa prise de fonction, hier mardi 11 février, à l'issue (...)
lire la suite
Peter Pham : « Nous saluons les efforts de pacification du pays »
mercredi 12 février 2020

Les Etats-Unis soutiennent le gouvernement congolais dans la restauration de la paix, la lutte contre la corruption et l’amélioration du clmimat (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Enième retour sur la scène internationale

Pourquoi bouder notre plaisir quand la RDC est élue -par acclamation comme c'est quasiment la règle - à la première vice-présidence de l'Union africaine ? Comment ne pas déjà boire du petit lait à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting