Dernière minute :
FUSTIGEANT LA DEGRADATION CONTINUELLE DE LA SITUATION SECURITAIRE EN RDC
Dr Mukwege pour un commerce transparent des minerais de l’Est de la RDC
mercredi 11 décembre 2019

Un an après son prix Nobel de la paix, le gynécologue congolais, Dr Denis Mukwege fustige la dégradation continuelle de la situation sécuritaire à l'Est de la RDC, particulièrement en Ituri, dans les Kivu et au Maniema.

Ce constat est formulé dans un bilan rendu public hier mardi 10 décembre, dressé après une année de plaidoyer à travers plusieurs pays du monde, à compter de la date de son octroi du prix Nobel de la paix.

"Au niveau de la RDC, nous n'avons pas encore observé des dividendes du Prix Nobel de la paix. Dans les Kivus, mais aussi au Maniema, les massacres se poursuivent chaque jour comme de simples faits divers", a-t-il dénoncé.

VIVEMENT LE COMMERCE TRANSPARENT DES MINERAIS

Dans ses recommandations aux autorités congolaises et à la communauté internationale, le docteur Denis Mukwege appelle à la nécessité d'un commerce transparent et responsable des minerais de l'Est de la RDC.

Il plaide pour l'adoption des mécanismes permettant une traçabilité complète des lieux d'extraction dans les mines de l'Est du Congo jusqu'au produit fini acheté par les consommateurs dans les magasins du monde entier.

Celui que l'on appelle "réparateur des femmes" a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de mettre en œuvre des recommandations du rapport Mapping du Haut-Commissariat des Nations pour les droits de l'homme sur les graves violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises en RDC entre 93 et 2003.

UN TRIBUNAL PENAL INTERNATIONAL POUR LA RDC

Il propose en outre l'établissement d'un Tribunal pénal international pour la RDC, la mise en place d'une commission de la vérité, d'un programme de réparation et de garanties de non-répétition, d'un assainissement des institutions et une profonde réforme du secteur de la sécurité et de la justice.

Au-delà de ce tableau sombre, Denis Mukwege se dit satisfait d'une prise de conscience globale de l'existence et de la gravité de l'utilisation des violences sexuelles comme arme de guerre et comme stratégie de domination et de terreur, voire même d'extermination.

Parmi les avancées réalisées sur la question de violences sexuelles au niveau international, le gynécologue congolais salue principalement le lancement du Fonds mondial pour les survivantes, intervenu le 30 octobre 2019 à New-York (USA).

NON AUX VIOLENCES SEXUELLES DANS LES CONFLITS

Il encourage, en même temps, l'engagement de chefs d'Etat et de gouvernements de G7, exprimé lors du sommet de Biarritz, tenu au mois août dernier, à mettre en œuvre leurs recommandations relatives à la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits.

Le Dr Denis Mukwege note par ailleurs, comme avancée, l'adoption de la résolution 2467 du Conseil de sécurité de Nations-Unies qui met l'accent sur le besoin de reconnaissance et de prise en charge des enfants nés du viol, mais aussi sur la nécessité d'adopter une approche centrée sur les victimes et de renforcer les mécanismes des sanctions.

Une autre réalisation de taille mentionnée par ce prix Nobel de la paix est la mise en place d'un Réseau mondial des survivantes dans un contexte où de plus en plus les femmes rompent le silence et dénoncent le viol ainsi que la violence sexuelle.

AMELIORER LA PRISE EN CHARGE DES SURVIVANTES

Il a in fine cité l'organisation d'un premier congrès de la Chaire Internationale Mukwege qui s'est tenu à l'Université de Liège (Belgique) et qui a rassemblé plusieurs chercheurs et professeurs venus du monde entier pour apporter leur expérience et leur expertise sur les réponses à apporter afin d'améliorer la prise en charge des survivantes des violences sexuelles.

" Ces progrès reflètent une nouvelle dynamique qui consacre une rupture par rapport à l'indifférence et donnent l'espoir et la force pour poursuivre la lutte en vue de rendre le monde meilleur", a-t-il avancé.

Le docteur Dénis Mukwege a été sacré Prix Nobel de la paix en octobre 2018, en même temps que Nadia Murad, une militante irakienne des droits de l'homme. Orly-Darel NGIAMBUKULU
Denise Nyakeru encourage les futures femmes des médias à s’inspirer du parcours de Mamie Ilela
mercredi 9 septembre 2020

La Première dame s’est rendue hier mardi 08 septembre à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC). Denise (...)
lire la suite
Les professeurs de l’UPN suspendent la grève entamée depuis plusieurs semaines
mercredi 9 septembre 2020

Les professeurs de l'Université Pédagogique Nationale (UPN) ont décidé, hier mardi 8 septembre, de suspendre la grève qu'ils observaient depuis (...)
lire la suite
Les personnes vivant avec handicap formées sur la santé sexuelle
mercredi 9 septembre 2020

Les personnes vivant avec handicap sont en atelier de deux jours soit du 08 au 09 septembre sur la clarification des valeurs et transformations (...)
lire la suite
Goma : Heal Africa remet des brevets et des kits de réinsertion à 111 femmes bénéficiaires du Projet PRVBG
mercredi 9 septembre 2020

L'Ong Heal Africa a remis des brevets et des kits de réinsertion socioéconomique aux femmes bénéficiaires du projet de Prévention et de réponse aux (...)
lire la suite
15,2 millions de dollars US pour stopper l’épidémie d’Ebola
mardi 8 septembre 2020

L'ambassade des Etats Unis à Kinshasa vient d'annoncer une aide humanitaire supplémentaire de 15,2 millions d'USD. Ce fonds est destiné à stopper (...)
lire la suite
Equateur : Dr Muyembe promet de mobiliser son équipe pour mettre fin à Ebola
mardi 8 septembre 2020

Dr Jean-Jacques Muyembe promet de mobiliser son équipe pour mettre fin au virus Ebola qui sévit dans la province de l'Equateur. Nommé (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting