Dernière minute :
A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONAL DES DROITS HUMAINS CELEBREE HIER
André Lite pour la mise en place des commissions d’indemnisation des victimes de violations graves
vendredi 13 décembre 2019

Le ministre des Droits humains, André Lite, plaide pour la mise sur pied des commissions d'indemnisation des victimes des violations graves des droits de l'homme. Il a fait ce plaidoyer, ce jeudi 12 décembre, dans son message à l'occasion de la célébration de la journée internationale des Droits de l'homme.

Aus dires d'André Lite, ces commissions devraient être opérationnalisées, en attendant l'officialisation de deux projets de décrets, encore en chantier, portant respectivement création d'un "Conseil national de prévention et Transformation des Conflits" (CNPTC) et d'un "Fonds national au profit des victimes des violations graves des Droits de l'homme" (FVGDH ).

"Nous n'avons pas d'autres choix que de mettre sur pied ces commissions d'indemnisation des victimes des violations graves des droits de l'homme au cas par cas, en commençant par des contrées comme le Kasaï où des consultations et des études anthropologiques préalables à l'implémentation de la justice transitionnelle sont déjà bouclées", a déclaré André Lite.

Il a, par ailleurs, fustigé la résurgence des conflits intercommunautaires qui, affirme-t-il, freinent considérablement l'élan de la RDC vers son émergence.

"Outre les zones à forte prévalence des violations des droits de l'homme et des exactions basées sur les conflits intercommunautaires, il y a, dans chacune de nos 26 provinces, des foyers de tension contre lesquels la République se doit de se prémunir au risque de voir le vivre-ensemble-harmonieux être compromis pour longtemps, surtout en ces temps où la menace du terrorisme nous guette dangereusement", a-t-il dénoncé.

Ce 71ème anniversaire de la déclaration universelle de droits de l'homme est célébré en RDC sous le thème : "Les jeunes se mobilisent pour les droits de l'homme".

Pour le ministre André Lite, ce thème est une interpellation pour tous ceux qui sont appelés à construire le Congo de demain, afin de faire de la question de droits de l'homme le principe référentiel de leur engagement citoyen.

André Lite pense qu'il y a lieu d'élargir le concept de défenseurs des droits de l'homme à tous ceux qui contribuent, de par leur profession, à la promotion et à la défense des droits humains, dont les journalistes, les avocats, les magistrats, les syndicalistes.... Orly-Darel NGIAMBUKULU
Londres a déjà mobilisé plus de 120 millions Usd dans le secteur de la santé
mercredi 2 septembre 2020

* Cette précision est de l'ambassadrice de Grande-Bretagne à Kinshasa, Emily Maltman, au sortir de l'audience que lui a accordée, hier le Premier (...)
lire la suite
Le Gouvernement note la stabilité du taux de change
mercredi 2 septembre 2020

La situation générale du secteur économique est inquiétante au niveau mondial, et cela peut impacter négativement l'économie congolaise. C'est le (...)
lire la suite
Julien Paluku obtient l’implication de l’Ordre national des ingénieurs civils
mercredi 2 septembre 2020

L'Ordre national des ingénieurs civils se dit impliqué dans la lutte pour l'application de la normalisation et de la métrologie en RDC, mais aussi (...)
lire la suite
Denis Mukwege : "Les bourreaux se cachent au sein des armées et des institutions"
mercredi 2 septembre 2020

Intervenant par vidéoconférence depuis Bukavu, dans le Sud-Kivu, lors d'une session de la commission des droits de l'homme du Parlement européen, (...)
lire la suite
Insécurité à l’Est : le Mlc appelle à l’implication de tous
mercredi 2 septembre 2020

" La sécurité de nos populations étant une cause nationale, le MLC appelle à l'implication de tous : la classe politique, les institutions de la (...)
lire la suite
Fraude minière : Constant Mutamba appelle l’Etat congolais à freiner l’évasion de 100 milliards USD
mardi 1er septembre 2020

*Mandataire en mines, Constant Mutamba propose entre autres la mise en place d’un Parquet minier, chargé de rechercher et de sanctionner toutes (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Les limites géopolitiques du "J’accuse " du Dr Mukwege

Pas besoin d'un référendum pour savoir si les Congolais seraient favorables à la mise sur pied d'un tribunal pénal international sur la RDC. Aucune personne lésée ne rechignerait à être dédommagée. Or, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting