Dernière minute :

Cessons de vieillir sans grandir
vendredi 3 janvier 2020

Le seuil de l'année sied aux bonnes résolutions. Il ne saurait donc en être autrement pour 2020. Allez ! Et si collectivement la RDC -comme pays et nation en construction- prenait pour résolution de cesser de vieillir sans "grandir" ?

A la base de cette bonne résolution, un constat. A la lisière de ses 60 ans d'âge, le Congo indépendant peine encore à prendre sa destinée en mains. Depuis la liquidation de Patrice Lumumba, le pays est, à bien des égards, géré par procuration.

Le gros de l'élite politique - pas seulement - étant assujetti à des puissances étrangères. Pour l'essentiel, les mêmes qui à Berlin en 1885 avaient décidé de faire du Congo un vaste comptoir dans lequel chaque plénipotentiaire de Berlin tirerait ce dont il a besoin. Le cycle infernal de guerres dans l'Est n'est qu'un avatar de cette mainmise de certaines puissances -ex ?- tutélaires qui se servent de sous-traitants locaux (Rwanda, Ouganda…) et de leur vaste clientèle rd congolaise.

En 1960, le Congo-Kinshasa ainsi que nombre d'autres pays africains ont cru accéder à l'indépendance. La vraie. A l'analyse, il s'agissait de l'indépendance nominale. Le colonisateur étant parti sans vraiment partir. A la puissance coloniale a succédé le pouvoir néo colonial.

Normal, dans ces conditions, que beaucoup de pays africains avancent en âge sans pour autant grandir. Tout étant fait, par ailleurs, pour les maintenir dans cette position "d'Etat-bébé" pour reprendre le concept du sociologue congolais Emile Bongeli.

L'antidote à ce vieillissement stérile ? Déjà dans l'hymne national. Pour grandir, il faudrait d'abord "dresser les fronts longtemps courbés". Une véritable exhortation à la nécessaire prise de conscience suivie de l'autodétermination ou l'auto prise en charge chère à Laurent-Désiré Kabila.

Concrétiser cette bonne résolution requiert une union sacrée autour des intérêts vitaux du pays. Entendre le Cardinal Ambongo parler de balkanisation devrait sonner enfin la révolte de tous les Congolais face à la menace de saucissonnage du pays.

"Confesser la grandeur du Congo" tel que nous y exhorte le Président Félix-Antoine Tshisekedi postule principalement que la classe dirigeante soit debout et n'ait pour seul agenda que la RDC. Or, si tel est le cas pour les Congolais d'en bas, il n'en est pas toujours de même pour les Congolais d'en haut. Alors, en ces premiers jours de 2020 décrété année de l'action, il n'y a pas "action" plus subliminale que "grandir" pour porter conséquemment ses 60 ans. José NAWEJ
Du bruit autour de la Grande muette ?
jeudi 4 juin 2020

Une motion de défiance contre un membre du Gouvernement ? En l'occurrence le ministre de la Défense Aimé Ngoi Mukena? Quoi de plus légal et donc (...)
lire la suite
Procès des 100 jours : élaguer les épiphénomènes
mercredi 3 juin 2020

A bien des égards, le procès sur le programme des 100 jours du Président était déjà inédit. Il le sera davantage à la suite de la disparition inopinée (...)
lire la suite
Silence, on manifeste outre-Atlantique !
mardi 2 juin 2020

L'actualité aux Etats-Unis d'Amérique ? La success story spatiale, bien sûr. Le bras de fer avec la Chine, évidemment. Les suites du ravage de la (...)
lire la suite
Cap sur le moindre mal
lundi 1er juin 2020

Faut-il rouvrir ou pas les bars , terrasses , restaurants… et autres espaces publics fermés en vue de lutter contre la propagation du coronavirus (...)
lire la suite
Boycotter son propre pouvoir ?
vendredi 29 mai 2020

La politique de la chaise vide ? L'UDPS est coutumier du fait. A l'échelle nationale, le parti tshisekediste en détient même le record. Que de non à (...)
lire la suite
Et si on communiquait sur les morts ?
jeudi 28 mai 2020

Autant le rappeler tout de go. Du fait du caractère sacré de toute vie humaine, la mort n'est pas un sujet banal. Depuis les temps immémoriaux, on (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting