Dernière minute :

Le mérite du tocsin d’Ambongo
lundi 6 janvier 2020

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du catholicisme romain dans l'Est sonnaient le tocsin depuis les années 90. Trois évêques de Bukavu - lanceurs d'alerte pour la bonne cause - ont même payé de leur vie. En l'occurrence, Mgrs Christophe Munzihirwa, Emmanuel Kataliko et Charles Mboga.

Qu'on l'ait aimé ou pas, Laurent-Désiré Kabila a eu le mérite de rompre avec ses anciens alliés rwandais et ougandais, dès qu'il a réalisé que leurs desseins n'étaient pas sains. Encore moins saints. Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

A la suite de ''Mzee'', Joseph Kabila et ses différents gouvernements n'ont eu de cesse de sensibiliser la "communauté internationale" aux tentatives de saucissonnage de la RDC. Une démarche qui a connu des fortunes diverses en raison notamment de l'ambivalence de certaines puissances occidentales, adossées aux multinationales de leur écosystème.

On peut accabler Honoré Ngbanda de tous les péchés du Zaïre, mais on ne saurait lui reprocher d'avoir tiré la sonnette d'alarme sur le plan de balkanisation du pays. Même si dans sa dialectique, le redoutable et redouté conseiller du Maréchal Mobutu en matière de sécurité ne se prive pas d'instrumentaliser la question à des fins de diabolisation des tombeurs de son Régime.

Ce n'est pas tout. La presse rd congolaise a été en première ligne dans le combat contre la balkanisation. Figure bien connue du paysage médiatique, le politologue Freddy Mulumba n'a ménagé ni sa plume ni son micro dans sa croisade contre la partition de la RDC.

Cette litanie d'alertes n'enlève rien au mérite cardinal de l'Archevêque de Kinshasa. Celui d'avoir surfé positivement sur l'horreur en continu de Beni pour lancer son appel depuis… le Grand nord. Une expérience in situ du martyre de la ville et du territoire qui confère à ce Prince de l'Eglise la légitimité de celui qui sait de quoi il parle. En plus, de par ses origines Fridolin Ambongo est exempt du procès en conflit d'intérêt.

Enfin, auréolé par son pourpre rouge cardinalice, le patron de l'Eglise catholique de Kinshasa est devenu une de ces voix qui traversent les frontières nationales. Sorti de la bouche du Conseiller du Pape, le mot "balkanisation" en gagne en résonnance. Plus personne ne peut faire semblant de n'avoir pas entendu le "Je dénonce" de Fridolin Ambongo, proche du "J'accuse", façon Emile Zola. José NAWEJ
Priorité des priorités : Ronsard Malonda
vendredi 10 juillet 2020

Des marches dans plusieurs villes du pays. Des processions pour plus de transparence et davantage de consensus dans la désignation du Président de (...)
lire la suite
Alliés sur papier et adversaires sur le terrain
jeudi 9 juillet 2020

S'il avait été encore en vie, Maurice Duverger aurait sans doute revisité son livre culte intitulé "Introduction à la politique". Et pour cause, le (...)
lire la suite
Marche ou l’arbre qui cache la forêt ?
mercredi 8 juillet 2020

En avant marche ! Une, deux, gauche, droite…Cette évocation ne rajeunit personne. Ca fait penser à la marche. Scolaire celle-là. Civilisée parce que (...)
lire la suite
Chronique d’une mort vivement souhaitée
mardi 7 juillet 2020

Ce n'est pas un secret d'Etat. Si secret il y a, alors c'est celui de Polichinelle. Rien que cela. Pas plus. L'état d'urgence sanitaire est à (...)
lire la suite
Vivement le " téléphone rouge " !
lundi 6 juillet 2020

Un zeste d'histoire. Durant les moments les plus chauds de la guerre froide, le Kremlin et la Maison-Blanche recouraient au " téléphone rouge " (...)
lire la suite
Une pluie de messages à la Nation
vendredi 3 juillet 2020

Question pour un champion : quel est ce pays d'Afrique où tout le monde s'adresse à la Nation à l'occasion de la Fête nationale ? La RDC. Ce n' (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting