Dernière minute :
TOUT EN CONDAMNANT LES ACTES BARBARES DE VIOLENCE
UNIKIN : le PPRD plaide pour la reprise des activités académiques
jeudi 9 janvier 2020

* Ramazani Shadary, Secrétaire permanent de l'ex-parti présidentiel, recommande au Gouvernement de prendre en compte les revendications des étudiants.

Le Secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) appelle les autorités gouvernementales à prendre dans le meilleur délai toutes les dispositions nécessaires pour la prise en compte des revendications de différentes parties en présence, plus particulièrement celles des étudiants. Emmanuel Ramazani Shadary en appelle ainsi à l'apaisement total et à la reprise des activités académiques à l'université de Kinshasa. Le numéro 2 du parti de Joseph Kabila dit condamner avec la dernière énergie, tous les actes barbares de violences et tous les dégâts matériels enregistrés ces derniers jours sur le site de l'Université de Kinshasa. Il s'est exprimé hier mercredi 8 janvier au cours de la cérémonie d'échange des vœux avec les cadres et militants du PPRD.

A l'occasion, Ramazani Shadary a brossé les grands moments politiques de l'année 2019. Cela, de janvier à la publication des résultats de la présidentielle du 30 décembre 2018 en passant par la proclamation des résultats des législatives puis la mise en place de la coalition FCC-CACH au pouvoir.

À l'endroit de tous ses partenaires politiques du Front Commun pour le Congo ainsi que du Cap pour le Changement, Shadary formule le vœu qu'ils puissent demeurer fermement unis et fidèles à leurs engagements communs durant toute l'année 2020. " Notre travail en commun, dans l'harmonie et dans la confiance mutuelle, constitue la garantie d'une avancée glorieuse vers ce meilleur service que nous sommes appelés à rendre à notre peuple qui, en toute légitimité, aspire à une vie heureuse ", déclare le SP du PPRD.

Le secrétaire permanent du PPRD salue la sagesse politique de Joseph Kabila et de l'actuel président de la République, Félix Tshisekedi, " dont le nationalisme moulé autour du slogan "ne jamais trahir le Congo" aura permis à la RDC de confondre les prophètes de malheurs qui prévoyaient l'hécatombe au pays de Lumumba".

Cependant, il appelle les congolais à la conscience nationale et à se raviver face au danger de la guerre dans l'Est du pays particulièrement à Beni où il y a des tueries et le risque de la balkanisation du pays.

L'ex-parti présidentiel veut que l'année 2020 inaugure un autre mode de vie en RDC. " A tous les niveaux, nous devrons rompre avec certaines mauvaises habitudes acquises ; appliquer une rigueur et une discipline totales dans la gestion de notre parti et dans la gestion des affaires de l'Etat par ceux qui nous représentent ", insiste Emmanuel Ramazani Shadary. Afin de lutter contre la corruption, la concussion et de garantir la transparence, " le PPRD va bientôt initier un projet ou une proposition de loi portant création d'un organe de vérification des sources des biens acquis par les mandataires publics, politiques et gestionnaires ".

" Une personne dont le dossier est en ordre, c'est-à-dire ayant valablement justifié les sources et moyens de ses acquisitions, recevra du service compétent un certificat de conformité aux normes et procédures d'acquisition des biens. Par contre, toute personne qui n'arrive pas à justifier un enrichissement au-delà du raisonnable, recevra un carton rouge et verra son dossier de biens estampillés du sceau de non-conformité. Ce dernier est alors acheminé manu militari devant les organes judiciaires compétents pour enquêtes, poursuite et sanctions, et ses biens mal acquis seront saisis par le pouvoir public ", explique le Secrétaire permanent du PPRD.

Emmanuel Ramazani Shadary salue la détermination du PPRD à rebondir, à garder son cap et à travailler davantage, avec acharnement, pour un futur de victoire complète.

Lire ci-dessous le texte intégral de l'allocution Shadary à l'occasion d'échanges des vœux. Didier KEBONGO

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE LE SECRÉTAIRE PERMANENT DU PPRD A L'OCCASION DE L'ECHANGE DES VŒUX AVEC LES CAMARADES DU PARTI A KINSHASA POUR L'AN 2020

- Distingués invités, Mesdames et Messieurs ;

Le Seigneur Dieu, maître des temps et des circonstances, qui nous a permis de connaître une année 2019 absolument heureuse, nous a également accordé sa grâce divine d'entrer dans cette nouvelle année qui vient de commencer. Nous lui devons en ces moments notre profonde reconnaissance, car c'est à lui seul la toute puissance et à lui seul la gloire infinie.

Très chers camarades,

Au seuil de cette année nouvelle, l'an 2020 ; l'occasion nous est donnée de nous rencontrer autour de cette cérémonie d'échange des vœux.

La cérémonie de ce jour, nous séparant de deux mois à peine de la tenue de notre première Matinée politique de Lubumbashi, m'oblige d'être relativement bref, bien des choses ayant déjà été dites lors de ces assises.

J'étais très touché par les propos aimables, chaleureux et pleins de confiance que le Secrétaire Exécutif Provincial de Kinshasa, le Camarade Gouverneur Gentiny NGOBILA vient d'adresser au Président National Joseph KABILA KABANGE et à moi-même en votre nom à tous.

Je voudrais à mon tour vous dire au nom du camarade Joseph KABILA KABANGE, le Président national du PPRD et à mon nom personnel, combien je souhaite pour chaque cadre et militant du PPRD, santé, bonheur, prospérité et heureuse année 2020.

Très chers camarades,

Nous sommes particulièrement heureux et fiers de vous rappeler, en ce jour et à cette occasion, que sous la houlette de notre Président, le Camarade Joseph KABILA KABANGE, nous avons engrangé de nombreux et précieux succès politiques durant l'année 2019 qui vient de s'achever.

A l'aube de cette année 2020, le PPRD, notre parti, prend véritablement un départ, après les fortes émotions que nous avions connues en janvier 2019, dans l'attente angoissée de la publication des résultats des scrutins du 30 décembre 2018. Avec courage et détermination, nous nous étions vite ressaisis et avions adopté la posture qui s'imposait à tout patriote avisé, à savoir mettre le salut de la nation au-dessus de toute ambition personnelle.

Au vu des résultats des scrutins législatifs et provinciaux, il s'avérait que nous disposions d'une représentation confortable dans les assemblées et qu'il nous fallait choisir entre les vicissitudes de la confrontation à travers un régime de cohabitation ou l'harmonie de la cohésion à travers un système de coalition.

Tirant partie de la première passation pacifique et civilisée du pouvoir au sommet de l'Etat, dans notre pays, nous avons parié sur la concorde et le patriotisme de la nouvelle génération politique constituée substantiellement d'acteurs nés peu avant et après l'accession de notre pays à l'indépendance.

Fort de notre credo, nous avons cheminé en évitant les embûches qui jonchaient notre parcours. En 2019, l'Assemblée nationale a été installée. En 2019 toujours, les assemblées provinciales ont été installées aussi. De même en 2019, les sénateurs ont été élus, les gouverneurs de province également. Bien plus toujours en 2019, le Gouvernement a été investi et les prophètes de malheurs qui prédisaient l'apocalypse pour notre pays et les chasseurs de primes et collations qui nous tendaient des pièges, sont aujourd'hui confondus par la persistance des relations fraternelles entre les dirigeants congolais.

C'est pour nous l'occasion de saluer la sagesse et l'humilité tant du Président sortant, le Raïs Joseph KABILA KABANGE, que de celui entrant, Félix TSHILOMBO TSHISEKEDI. Ils sont tous deux issus du moule d'une tradition moulée dans le nationalisme et le patriotisme, et dont le maître mot est "Ne jamais trahir le Congo" face aux tireurs des ficelles de tout bord.

Très Chers Camarades,

Pour marquer l'implication positive dans la mise en place des institutions et la sauvegarde des équilibres politiques entre les forces coalisées, le PPRD, en tant que parti porte étendard de la majorité parlementaire et de la coalition, a pris la mesure des responsabilités qui lui incombent, notamment à travers l'accompagnement législatif au parlement (le leadership féminin de la présidente de l'assemblée nationale et la technicité du Rapporteur du Sénat), le pilotage de l'action gouvernementale sous la conduite du Premier Ministre, l'action de stabilisation des assemblées provinciales et des Gouvernements provinciaux.

Pour autant que la Constitution de la République stipule que le Gouvernement conduit la politique de la nation, notre responsabilité est donc très grande, et nous n'entendons pas nous y dérober. En concertation avec le Président de la République, il revient donc à la Majorité parlementaire de définir cette politique, n'en déplaise aux esprits chagrins qui ne cessent de déclarer que le Gouvernement devrait, on ne sait trop comment, abandonner aux instances extérieures la définition de ses priorités et la détermination de son programme.

D'ailleurs, faut-il le rappeler, le programme du Gouvernement ILUNGA ILUNKAMBA Sylvestre a été élaboré, en parfaite concertation avec le Président de la République, par l'ensemble des forces politiques coalisées. Le PPRD entend soutenir et accompagner ce programme et il apportera son concours actif aux différentes réformes nécessitées par sa mise en œuvre.

Ainsi, le PPRD n'entend point fléchir sur l'impératif du respect du nouveau Code minier, garant de la création des ressources projetées à travers la loi de finances 2020. Notre parti, le PPRD, implanté à travers tout le territoire national ne cautionnera jamais et alors jamais les actions malveillantes et déstabilisatrices menées par des ennemis de notre indépendance économique, qui tirent à boulets rouges sur les dirigeants de la Gécamines.

Très chers Camarades,

La République Démocratique du Congo, notre pays, franchit chaque année une étape nouvelle de son histoire politique.

Nous avons placé ici au PPRD l'année 2019 sous le signe de grands événements politiques et nous l'avons justement appelée "une grande année politique".

Tout au long de cette année écoulée, nous avons démontré que nous congolais en général et membres du PPRD en particulier, nous étions capables de nous organiser et de mobiliser toutes notre sagesse, intelligence et énergies ainsi que toutes nos ressources au regard des objectifs politiques et sociaux que nous nous sommes assignée. Nous sommes tous fiers de constater que nous avons réussi notre pari : la paix et l'intégrité territoriale de la République Démocratique Congo.

Au courant de l'année 2019, le parti à travers le Secrétariat Permanent a tenu de nombreuses réunions importantes et statutaires sur le fonctionnement du Parti, y compris des réunions élargies au Bureau politique et aux Notables des Provinces dans le cadre des consultations pour la préparation des élections des Candidats Sénateurs et Gouverneurs, des Bureaux des Assemblées provinciales, du Bureau de l'Assemblée nationale ainsi que du Bureau du Sénat.

Mais aussi au cours de l'année 2019 nous avons organisé des cérémonies dignes pour les camarades membres de notre Parti et parti frère que le Ciel a rappelés. Il s'agit notamment des Camarades Robert Mugabe, Président de la République du Zimbabwe et ZANU-PF, du Patriarche YERODIA ABDOULAYE NDOMBASI, du Camarade NKULU MWENZE Gérard, du Camarade animateur principal GIGODO EKOFO, et du Camarade Professeur Edouard TSHISUNGU. Dans le même ordre d'idées, nous avons le regret de vous annoncer la mort ce matin, le 8/1/2020 à Kinshasa de notre camarade Gabriel MASUDI représentant du PPRD de la Fédération France, qui était en séjours au pays. Je vous demande de vous lever pour observer un moment de silence en sa mémoire. Merci !

Très chers camarades, distingués invités, Nous avons également organisé en 2019 des cérémonies de présentation solennelle aux militants du Parti nos Camarades élus et promus aux hautes fonctions. Ce sont:

- la Présidente de l'Assemblée Nationale, la Camarade Jeanine MABUNDA LIOKO;

- le Premier Ministre du Gouvernement, le Camarade Professeur Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA ;

- les Députés Nationaux et les Sénateurs ;

- les Ministres membres du Gouvernement National ;

- ainsi que les Gouverneurs élus dans l'ensemble de leurs Provinces respectives.

Au courant de cette année, nous avons eu le privilège, avec le soutien capital et habituel de notre Président National, d'entreprendre des visites d'itinérance pour la redynamisation des activités du parti à travers le pays, dans le Haut Katanga, principalement à Lubumbashi, à Sakania, à Likasi, à Kipushi ; ainsi que dans le Lualaba à Kolwezi. Des adhésions massives ont été organisées dans plusieurs villes du pays notamment : Lubumbashi, Kolwezi, Kindu, Bukavu, Kinshasa, Bunia…

Dans le même cadre et suivant les résolutions de la Première Matinée politique d'évaluation du parti tenue à Lubumbashi, le Secrétariat Permanent a eu à installer les Exécutifs provinciaux du Haut Katanga, de l'Ituri, de Kinshasa et de la Tshopo. Pour les autres provinces, les missions de consultations sont en cours sur terrain et les installations se feront au fur et à mesure au courant de cette année 2020.

C'est aussi l'occasion de rappeler ici que nous avons pu relever le défi de tenir, de manière correcte et satisfaisante, la Première Matinée Politique de Lubumbashi, à l'issue de laquelle plusieurs séminaires de restitution ont été organisés à travers le pays. La Conférence Budgétaire que nous avons tenue en décembre 2019 constitue une réelle innovation pour notre pays et devrait faire du PPRD un modèle dans ce domaine sur la scène politique congolaise. Elle constitue pour notre parti un outil important qui va nous guider dans toutes nos activités durant l'année 2020 que nous commençons.

Les résolutions de Lubumbashi sont en train d'être mises en œuvre, avec notamment, la restructuration de la Ligue des Jeunes en mettant sur pied un Comité National de la ligue ainsi que l'installation, pour la première fois, des Comités Communaux à travers toute la ville de Kinshasa.

Le parti a bénéficié de quelques missions de formation et d'échanges d'expérience en 2019 à la Havane, à Bruxelles, à Beïjing et à Harare conduites successivement par les camarades Ismaël TUTWEMOTO, Richard ILUNGA, Mathieu KAYOKA et KIKAYA bin KARUBI.

Concernant l'apport de notre Parti dans les activités institutionnelles de notre pays, le PPRD a participé à de longues et apprès discussions FCC- CASH par ses cadres, en l'occurrence les Camarades Aubin MINAKU, Néhémie MWILANYA, Didier ETUMBA et moi-même, négociations ayant produit, notamment :

- le Programme Commun de Gouvernement ;

- la nomenclature et répartition des portefeuilles ministériels ; et le quota du PPRD est connu.

Au regard de son poids politique à l'Assemblée Nationale, le PPRD, au côté des autres forces politiques de la coalition a joué un rôle prépondérant lors du vote pour l'investiture du Gouvernement de coalition, et pour l'adoption du Budget de l'exercice 2020.

Tous les organes de l'Assemblée nationale, à savoir ; les groupes parlementaires, les Commissions parlementaires et le comité des sages ont été mis en place, et le PPRD est valablement représenté. Il en est de même au Sénat où les groupes politiques, les commissions permanentes, les groupes provinciaux et le comité des sages sont dirigés par plusieurs cadres du PPRD.

Pour le Gouvernement, la participation du PPRD est déterminante au regard du Programme commun de Gouvernement, qui fait la synthèse de (2) deux programmes de campagne électorale et dont la priorité retenue est d'assurer aux congolaises et congolais leur dignité à travers un bonheur collectif, partagé et se définissant dans le respect d'un Etat de droit.

Avant de donner l'une ou l'autre considération sur l'an 2020, le Président Joseph KABILA me charge de féliciter et de remercier chacun de vous pour ce que vous avez fait afin que le Parti garde sa position dans l'échiquier politique de la RDC.

Il s'agit particulièrement des élus à tous les niveaux, des membres du Gouvernement, des gouverneurs des provinces et surtout des mandataires dans les entreprises, services et Etablissements publics, pour leurs contributions pendant toute l'année.

Il s'agit également de tous les jeunes, les papas et mamans permanent du parti, les jeunes de la vigilance, la jeunesse sportive et patriotique, et tous les hauts cadres du parti qui continuent à donner la chaleur, l'enthousiaste et la vigilance au Pari cher au Camarade Joseph KABILA KABANGE.

De la même manière pour l'intérêt du parti le Chef du Parti m'instruit d'informer tous les membres que les cas d'indiscipline et de peau de banane et coup bas, seront dénoncé publiquement et soumis à la rigueur de la discipline du parti.

Mesdames et Messieurs,

Très chers camarades,

Nous inscrivant dans l'esprit et la lettre de la feuille de route issue de la Matinée

Politique de Lubumbashi, à travers les différentes recommandations, l'action du Parti pour cette année 2020 concernera trois axes, à savoir :

- L'organisation

- La formation

- Le financement

Au plan organisationnel, le Parti s'engage à :

- Rendre effectifs et opérationnels tous les organes statutaires du parti, notamment le Bureau Politique et le Conseil National, ainsi que le parachèvement de la mise en place des animateurs des organes de bases du Parti (Province, Ville, Territoires, Communes, Secteurs, Chefferies, Quartiers, Groupement, Villages, Avenues et Rues)

; - Mettre en place une cellule chargée du toilettage et de la sensibilisation pour intérioriser les statuts et le règlement intérieur du parti;

- Consolider les rapports entre les différentes structures du Parti par l'organisation des missions d'itinérance à l'intérieur du pays respectivement par les secrétaires nationaux et les fédéraux;

- Assurer régulièrement les activités de mobilisation et de recrutement à travers le pays pour le maintien de la santé politique du Parti ;

- Mettre en place une cellule chargée du monitoring des actions des mandataires du Parti et évaluation de leur comportement à travers les institutions au regard des engagements pris officiellement avant la prise de leur fonction;

- Consolider la cellule de communication du Parti ; - Ouvrir les passerelles de dialogue entre le Parti et les autres partenaires des associations et corporations de la société civile; - Engager des échanges entre le Parti et les partenaires internationaux ; - Encourager la promotion de la parité homme-femme au sein du PPRD ; - Organiser les états généraux de la ligue des jeunes car on ne peut pas prendre des mesures à court terme sans se soucier des générations futures, et donc préparer la relève. Sur le plan de la formation : - Il sera convoqué dans un délai le plus court possible un forum national sur l'idéologie du Parti après la formation très proche des jeunes récemment notifiés.

- En vue de permettre un ancrage idéologique, l'Ecole du Parti sera bientôt réorganisée et dotée des moyens nécessaires pour son fonctionnement. Sur le plan financier :

Le Parti se propose de créer d'autres sources de financement pour une mobilisation maximale des recettes conformément aux résolutions de la Conférence Budgétaire. Enfin, tout au long de cette année, le déploiement des équipes d'itinérance se fera régulièrement vers nos Secrétariats Exécutifs Provinciaux pour la redynamisation du Parti et le réarmement moral des militants.

C'est pourquoi, je lance un appel solennel aux cadres et militants du Parti pour une visibilité accrue sur terrain par des actions de recrutement, d'encadrement, de sensibilisation et d'éveil patriotique dans leurs bases respectives. D'ailleurs les élus PPRD qui sont officiellement en vacances parlementaires ont été sensibilisés pour des rapports conséquents sur la santé du parti dans leurs fiefs électoraux respectifs.

Très chers camarades,

L'année 2020 qui commence me semble être une année difficile quasiment sur tous les plans.

Il faudra que les pouvoirs publics s'assument en créant des opportunités nouvelles pour améliorer les conditions de vie de la population congolaise. Au minimum, cela passerait à notre humble avis, en la fourniture de l'eau potable et de l'électricité sans délestage et des conditions optimale des soins de santé pour tous sans oublier l'éradication totale du virus Ebola.

C'est dans cet ordre d'idée que la loi des finances 2020, donne un clin d'œil à la gratuité de l'enseignement fondamental. Tant que le budget de l'Etat tanguait encore autour de 6 milliards de dollars, il n'était pas facile de s'imaginer assurer l'effectivité totale de la gratuité de l'enseignement fondamental. Une première tentative avait d'ailleurs été faite pour les deux premières années du primaire. Aujourd'hui, le PPRD s'accorde avec le Gouvernement, qu'il doit s'agir d'une action à mener de façon progressive. Et qu'à ce titre, nous parents devrions être bien informés, en attendant la mobilisation effective des ressources inscrites au budget 2020. Pour être vraiment clair et honnête, nous pensons qu'avec toute la volonté politique qui anime le Gouvernement, c'est seulement à partir de la rentrée scolaire 2020 - 2021 que nous pourrions disposer d'indicateurs objectifs sur les paramètres d'intervention de l'Etat dans le financement total de la gratuité de l'enseignement fondamental.

Sur le même chapitre, le PPRD tient à rappeler que le financement de l'éducation fondamentale ne répond pas aux mêmes principes que celui de l'éducation secondaire ou de l'éducation tertiaire et universitaire. L'accroissement progressif du budget de l'Etat permettra d'intervenir de manière significative dans la rémunération des professeurs de tous les niveaux, dans l'acquisition des infrastructures et des équipements scolaires et académiques, dans l'appui à la recherche scientifique, technologique et de la professionnalisation. Les accords passés entre les différents partenaires éducatifs autour des contributions à l'éducation, devraient donc être respectés. C'est pourquoi le PPRD salue les accords de partenariat signés à l'UNIKIN et dans d'autres établissements de l'Enseignement Supérieur et Universitaire, et encourage tous les partenaires intéressés d'y veiller ardemment.

Le PPRD condamne avec la dernière énergie, tous les actes barbares de violences et tous les dégâts matériels enregistrés ces derniers jours sur le site de l'université de Kinshasa. Notre parti recommande au gouvernement de prendre dans le meilleur délai toutes les dispositions nécessaires pour la prise en compte des revendications de différentes parties en présence, plus particulièrement celles des étudiants et en appelle ainsi en l'apaisement total et à la reprise des activités académiques à l'université de Kinshasa.

S'agissant des questions de sécurité, le PPRD soutient et encourage les actions menées par nos Forces armées, la PNC et les services d'intelligences pour maintenir la paix, particulièrement à Beni et dans l'Est du pays .Le PPRD se réjouit de constater qu'enfin, de nouvelles voix s'élèvent courageusement pour nous rejoindre dans nos vieilles déclarations sur les menaces de déstabilisation et de démembrement ourdies contre notre pays. Nous n'avons jamais été des va-t-en-guerre, mais si quiconque nous déclare la guerre, notre peuple suivra en cela le mot d'ordre qui nous a été légué par Mzee Laurent-Désiré KABILA, le soldat du peuple, qui nous invitait à nous mobiliser pour ramener la guerre là d'où elle sera venue.

Le PPRD dénonce ces politiciens en mal de positionnement qui font de la souffrance et tueries de nos frères et sœurs de Beni, un fonds de commerce. Nous devons nous mobiliser tous comme un seul homme pour que prenne fin cette guerre asymétrique qui n'est qu'un terrorisme bien planifié de l'extérieur et soutenu malheureusement par des congolais à la recherche des postes sans en maîtriser les tenants et les aboutissants.

Pour revenir au chapitre des réformes, le PPRD accompagnera le gouvernement dans la mise en œuvre des réformes dont nous avons besoin pour rationaliser notre système politique, maximiser les recettes et créer les richesses, moraliser la vie publique, renforcer la cohésion nationale, crédibiliser notre système de défense et de sécurité.

Dans cette perspective, les réformes déjà engagées au sein des FARDC et de la PNC devront être poursuivies, car il s'agit d'un travail de longue haleine, qui a déjà commencé à produire des résultats rassurants, qui méritent d'être consolidés.

Quant aux réformes touchant à la Constitution, il n'est un secret pour personne que notre loi fondamentale, adoptée en 2006, contient de nombreuses dispositions que les spécialistes qualifient des dispositions handicapantes, car elles étaient dictées par des élans des rancœurs vis-à-vis de notre pays et des règlements de comptes inexplicables. Nous n'en sommes plus là aujourd'hui, quoi qu'il y ait encore des survivances résiduelles qui ne devraient guère nous affoler.

Sans ouvrir prématurément le débat sur les dispositions à modifier, nous pouvons nous limiter à évoquer par exemple la problématique de l'élection des Gouverneurs des provinces par les assemblées provinciales et leur contrôle parlementaire, la rationalité économique de l'élection des députés provinciaux au scrutin universel direct, le coût financier des élections et de la mise en place des institutions locales, municipales et urbaines.

Par ailleurs, l'heure est venue de procéder au renouvellement des animateurs des institutions d'appui à la démocratie, notamment ceux de la CENI, du CSAV, de la CNDH. Il en est de même de certains membres de la Cour Constitutionnelle. Le PPRD va s'investir positivement dans ce processus. Il y a eu certes des faits à déplorer, mais nous constatons cependant que le pays tient toujours debout et que nous progressons lentement mais sûrement.

Mesdames et Messieurs,

Distingués camarades,

Ce n'est donc plus le moment de venir proposer des idées rétrogrades sur de soi-disant forums ou consultations qui viendraient remettre en cause la légitimité des institutions en place. Le PPRD s'opposera donc à toute tentative de réédition des conciliabules avec des acteurs qui avaient refusé de rejoindre la logique du CNSA. Et nous tenons, par exemple, à ce que les futurs animateurs de la CENI soient des personnalités dotées d'une expérience avérée de la gestion des structures politiques et électorales.

Concernant la justice, les propositions du PPRD sont claires : les conditions de travail de magistrats et de tous le personnel judiciaire devraient être celles qui leur permettraient de se mettre à l'abri des sollicitations de tous ordres afin d'assurer une distribution équitable de la justice à travers le territoire national. De même, le PPRD formule les vœux que le Gouvernement améliore sensiblement les conditions carcérales des personnes privées de liberté pour violation de la loi, et mène une lutte acharnée contre la corruption et l'impunité.

Chers camarades, il est exigé par notre Constitution qu'à l'entrée en service comme à la fin de ses fonctions, chaque agent de l'Etat assumant des hautes responsabilités fasse la déclaration de ses avoirs. Cette disposition est sensée contribuée à la transparence, à la culture de réédition des comptes, et à l'accroissement du sens de moralité dans l'exercice des fonctions publiques. Cette disposition devrait être étendue à tous les mandataires publics, mais elle n'a pas de sens et d'efficacité que si, effectivement, un suivi est fait à travers un organe parlementaire ou indépendant, et qui examine les dossiers des avoirs de chaque dirigeant politique ou mandataire concerné.

À ce sujet, afin de lutter contre la corruption, la concussion et de garantir la transparence, le PPRD, parti avant-gardiste, tourné vers les valeurs républicaines, le PPRD va bientôt initier un projet ou une proposition de loi portant création d'un organe de vérification des sources des biens acquis par les mandataires publics, politiques et gestionnaires.

Une personne dont le dossier est en ordre, c'est-à-dire ayant valablement justifié les sources et moyens de ses acquisitions, recevra du service compétent un certificat de conformité aux normes et procédures d'acquisition des biens.

Par contre, toute personne qui n'arrive pas à justifier un enrichissement au-delà du raisonnable, recevra un carton rouge et verra son dossier de biens estampillés du sceau de non-conformité. Ce dernier est alors acheminé manu militari devant les organes judiciaires compétents pour enquêtes, poursuite et sanctions, et ses biens mal acquis seront saisis par le pouvoir public.

Très chers camarades,

Nous voulons donc que l'année 2020, inaugure un autre mode de vie en RDC et, plus que par le passé, le PPRD et l'Etat congolais devrait compter sur votre courage politique légendaire, votre foi révolutionnaire et votre farouche détermination de vaincre.

La même capacité d'organisation et de mobilisation devra nous aider, que dis- je?, devra nous guider au cours de toute l'année 2020, afin que le PPRD se repositionne davantage avec notre chef et du coup assurer véritablement la stabilité de la RDC et protéger efficacement la nation contre les agressions multiformes et à répétition.

A tous les niveaux, nous devrons rompre avec certaines mauvaises habitudes acquises ; appliquer une rigueur et une discipline totales dans la gestion de notre parti et dans la gestion des affaires de l'Etat par ceux qui nous représentent.

Très chers camarades,

Certes, le succès n'a pas été total durant l'année 2019. Comme toute œuvre humaine. Néanmoins, nous avons pu constater, auprès de tous nos membres et à travers toutes nos rencontres de masse, que notre enthousiasme à nous tous est demeuré tout à fait intact. Cette attitude de confiance en notre capacité de résilience nous honore. Cet engagement à demeurer fidèle au Parti nous rend plus fort encore. Cet enthousiasme politique nous autorise à nous montrer fiers d'être membres d'un parti politique grand et fort, digne et solide.

Oui, en dépit des difficultés parfois rencontrées, notre confiance en notre Parti, en notre Autorité morale et en nous-mêmes est demeurée la même. J'ai pu constater notre pleine détermination à rebondir, à garder notre cap et à travailler davantage, avec acharnement, pour un futur de victoire complète.

- Camarades Membres du Bureau Politique ;

- Camarades Membres du Conseil National ;

- Camarade Secrétaire Exécutif Provincial de la Ville de Kinshasa ;

- Camarades Militantes et militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie ;

Quel que soit le passé, glorieux ou mitigé, lumineux ou sombre, la grandeur d'une formation politique solide réside, comme il en est de toute grande personnalité, dans le fait de garder les yeux et l'esprit fixés sur le futur, en visant de toujours mieux faire. Pour l'année 2020 qui vient de s'ouvrir, la réussite totale dans tous nos projets et à tous les niveaux est notre objectif unique.

Pour cela, à notre Président National, le Camarade JOSEPH KABILA et à sa famille, j'exprime, en votre nom, nos ardents vœux d'une année très agréable. À lui et à chacun de vous, membres de notre grande et belle famille politique, je réitère les vœux de très bonne santé, de longévité, de solidarité, de fraternité ainsi que de plus grande énergie spirituelle et intellectuelle afin que nous puissions travailler, mieux que durant l'an passé, à rendre notre Parti plus fort encore, pour le plus grand bien de notre patrie, la République Démocratique du Congo.

À l'endroit de tous nos partenaires politiques du Front Commun pour le Congo ainsi que du Cap pour le Changement, je formule le vœu que nous puissions demeurer fermement unis et fidèles à nos engagements communs durant toute l'année 2020. Notre travail en commun, dans l'harmonie et dans la confiance mutuelle, constitue la garantie d'une avancée glorieuse vers ce meilleur service que nous sommes appelés à rendre à notre peuple qui, en toute légitimité, aspire à une vie heureuse.

Chers Camarades,

Je suis persuadé qu'avec le concours et l'engagement sans faille de chacun de nous, notre Parti vivra une année de paix profonde, de succès et de bonheur. C'est pourquoi, j'en appel à tous nos membres, cadres et militants du Parti, à l'unité et à la cohésion autour de notre Président National le Camarade Joseph KABILA KABANGE.

Que le Seigneur, maître des temps et des circonstances, protège toutes nos familles biologiques, en même temps et de la même manière que notre famille politique.

Encore une fois et enfin, à notre Président National et à chacun de nous tous, je souhaite une très heureuse année 2020 !

Que vive notre parti, le PPRD,

Que Vive Joseph KABILA

Que Vive notre patrie, la République Démocratique du Congo.

PPRD VIVA !

Je vous remercie.
Au Nord Kivu, le PFCGL appuie le ministère provincial de Commerce
samedi 29 février 2020

Du 31 janvier au 5 février 2020, le Projet de facilitation du commerce dans la région des grands lacs (PFCGL) à travers sa coordination du Nord (...)
lire la suite
Le PFCGL installe des comités locaux aux postes frontaliers des provinces du Nord Kivu et du Sud Kivu
samedi 29 février 2020

*Il s’agit respectivement des postes de la Petite Barriere de Goma, Kasindi, Bunagana et Kamvivira Le Directeur de cabinet du Ministre (...)
lire la suite
Bukavu : Pose de la première pierre pour la construction des infrastructures définitives au poste frontalier Ruzizi 1
vendredi 28 février 2020

Le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, a posé ce jeudi 20 février 2020, la première pierre pour la construction des (...)
lire la suite
Climat des affaires : " Le Sud-Kivu est en pole-position", assure le gouverneur Théo Ngwabidje
vendredi 28 février 2020

*Aux assises provinciales sur le climat des affaires à Lubumbashi, Ngwabidje a plaidé pour la sécurité des opérateurs économiques et l'instauration (...)
lire la suite
Le Maroc disposé à partager son expertise avec la RDC
vendredi 28 février 2020

* "La création de cette Chambre tombe à point nommé", se réjouit le ministre rd congolais du Commerce extérieur Déjà à l'œuvre dans plus de vingt pays (...)
lire la suite
Approche et critères de sélection des candidats mandataires de l’Etat par Félix Tshisekedi
vendredi 28 février 2020

Il n'est un secret pour personne que les membres du comité de suivi de la coalition politique CACH-FCC ont repris, depuis quelques jours, les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting