Dernière minute :

Bientôt l’institution d’une Autorité portuaire en RDC
mardi 14 janvier 2020

La République démocratique du Congo sera bientôt dotée d'une Autorité portuaire nationale pour la régulation de ce secteur. Un comité d'experts belges et congolais a été installé, au cours d'une séance de travail, hier lundi 13 janvier, au siège administratif de la Société commerciale des Transports et des ports (SCTP SA), à Kinshasa. Ils ont pour mission de mener conjointement les études de faisabilité de ce projet.

Ces experts vont réfléchir sur l'importance de la mise sur pied d'une Autorité portuaire en RDC, tout en sachant que le contexte congolais est différent de celui de l'Europe et d'autres pays d'Afrique. Donc il faut débattre de la manière dont il faudra comment organiser une autorité de tutelle au niveau des ports congolais, avant que l'Etat congolais ne puisse opter pour un choix technique, par rapport à l'expertise qui sera dégagée. Car, cette Autorité portuaire aura pour rôle clé de permettre aux investisseurs du secteur privé d'apporter de capitaux nécessaires pour garantir le développement.

Pour Tito Umba di Malanda, expert de la SCTP, qui présidait la réunion au nom du Directeur général de cette société des Transports, cette rencontre est la résultante d'un "protocole d'accord signé à Anvers devant le chef de l'Etat entre la SCTP et le port belge d'Anvers pour la mise en place d'une autorité portuaire nationale. On a confié la conduite de cette étude à la SCTP, tout simplement parce que c'est la société qui gère les ports. Les belges sont arrivés comme cela a été dit. Nous avons pris contact avec eux aujourd'hui. Les études continuent. Nous avons voulu d'abord que les experts belges nous communiquent la quintessence de la mission. Ce n'est qu'après que nous allons ensemble voir ce que nous pouvons fournir comme travail ".

Il croit dur comme fer que l'instauration de cette institution va mettre fin au désordre que connait actuellement le secteur portuaire en RDC. "Actuellement, il y a des ports qui se sont érigés par ci par là par manque de régulation en cette matière. Je crois que la mise en place de l'autorité portuaire pourra réguler l'ensemble des activités au niveau de ce secteur ", a-t-il ajouté.

DES SOLUTIONS POUR LA CONCRETISATION DU PROJET

Ces études sont financées par l'Agence belge de coopération (Enabel). " Nous avons une expérience pour travailler avec la RDC parce qu'il y a déjà le jumelage entre les ports maritimes de la SCTP et le port d'Anvers. Nous voulons proposer des solutions pour la concrétisation de ce projet, qui peut contribuer efficacement à l'amélioration du climat des affaires, en incitant les investisseurs étrangers ou nationaux à iplacer leurs capitaux dans les ports de la RDC, non seulement dans le Kongo central, mais à travers tout le pays", a souligné Joris Leunckens, expert belge du port international d'Anvers.

Dans la semaine du 16 au 21 septembre 2019, le Directeur général de la SCTP, Daudet Laya Sinsu, a effectué un voyage en Belgique dans la délégation officielle qui a accompagné le Président de la épublique. Parmi les résultats fructueux ramenés par la partie congolaise, il y a, à n'en point douter, la signature du protocole d'accord entre la SCTP et le Port international d'Anvers. Ce protocole qui est entré en vigueur depuis le 18 septembre de l'année dernière a une durée de cinq ans.

A titre de rappel, la SCTP et le port d'Anvers sont liés par un protocole de jumelage signé le 15 novembre 2003. Dans le protocole du 18 septembre, les deux parties s'engagent à mettre en œuvre une coopération gagnant-gagnant, dans le domaine de la gestion portuaire, la logistique, le transport et le développement des affaires. Parmi les points les plus importants dudit protocole, il sied de mentionner l'appui du port d'Anvers sur l'accompagnement dans la mise en place d'une Autorité portuaire en RDC. Ce concept est vital pour la SCTP, qui doit absolument piloter cette réforme, en cette période où sa survie est mise à rude épreuve par des ports concurrents qui naissent par ci par là. MOLINA
Jacques Kyabula en justice contre la firme sud-africaine Invuke sarl
lundi 6 juillet 2020

* Cette dernière est accusée de non-respect de contrat de livraison de maïs signé en septembre 2019 pour un montant global de 2,86 millions USD Le (...)
lire la suite
ANAPI et USAfBC s’engagent à promouvoir les affaires et les échanges commerciaux
lundi 6 juillet 2020

Dans un communiqué daté du 1er juillet, parvenu à Forum des As, l'Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) fait état de la (...)
lire la suite
Afriland First Bank porte plainte contre Global Witness et PPLAAF pour « pratiques de corruption »
vendredi 3 juillet 2020

« Vol, abus de confiance, chantage, corruption privée, dénonciation calomnieuse, recel, violation du secret bancaire, faux et usage de faux et (...)
lire la suite
Le Gouvernement finance un 2ème lot de sociétés à hauteur de 10,7 millions USD
jeudi 2 juillet 2020

Le Gouvernement Ilunga débloque 10,7 millions de dollars américains pour financer un 2ème lot des societies. Il s’agit de la Congolaise des voies (...)
lire la suite
Eustache Muhanzi : objectif Inga3
vendredi 26 juin 2020

* Les conclusions de ces travaux seront greffées à ceux des derniers travaux organisés avec la collaboration de la BAD Les partenaires au Projet (...)
lire la suite
La RDC devrait changer son modèle économique, estime Déogratias Mutombo
vendredi 19 juin 2020

La pandémie de coronavirus bouscule l'économie mondiale. La RDC n'est pas épargnée. Ce moment difficile qu'impose la crise sanitaire de Covid-19 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting