Dernière minute :

Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le protocole d'Etat continue à publier le programme de ces deux jours successifs de "souvenir" en hommage au premier 1er ministre du Congo et au troisième Président de la république.

A n'en point douter, le côté rituel est déjà ancré dans les esprits. Fruit de la récurrence, cette dimension n'est, cependant, pas la plus importante. En hyperinflation sous la deuxième République, des célébrations, sur fond d'un cérémoniel extraordinairement huilé, se sont effondrées comme un château des cartes avec la chute du Maréchal-Président. C'est dire…

Le principal est donc d'arriver à intégrer, à l'aune de la pédagogie concrète, les deux dates dans le récit national. Une démarche d'autant plus vivante que la cause pour laquelle P.E Lumumba et LD Kabila ont été liquidés est encore et toujours d'actualité. A savoir la défense de l'indépendance nationale et de l'intégrité territoriale.

59 ans après pour le premier et 19 ans plus tard pour le second, la RDC n'en a pas fini avec des velléités déstabilisatrices orchestrées de l'extérieur avec des complicités internes. Ainsi, lorsque le Cardinal Ambongo y va de son "Je dénonce" en sonnant le tocsin, on voit défiler tous ses devanciers dans ce devoir citoyen.

Balkanisation ? Patrice Emery Lumumba avait utilisé le mot dès le seuil de l'indépendance dans son "J'accuse" à la Zola. Rebelote 40 ans plus tard avec Laurent-Désiré Kabila. Pour un vieux complot continuellement mis à jour, c'en est un.

Moralité : commémorer l'exécution de Lumumba et l'assassinat de Mzee déborde du cadre d'un simple rituel. Beni dans le Grand Nord faisant foi, ces commémorations ont tout d'un devoir mémoriel. Lequel entretient la flamme de la résistance patriotique à la partition du pays. Aux Congolais de saisir la quintessence existentielle de ces deux dates. José NAWEJ
Plus qu’un simple rituel, un devoir mémoriel
mercredi 15 janvier 2020

Les Congolais ont fini par connaître par cœur le déroulé des commémorations des 16 et 17 janvier. C'est juste pour des raisons protocolaires que… le (...)
lire la suite
Gare à la balkanisation de fait !
mardi 14 janvier 2020

Pas un seul centimètre carré du territoire rd congolais ne sera aliéné. Comme ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi n'est pas soluble dans la (...)
lire la suite
La salubrité, une affaire de tous, par tous et pour tous
lundi 13 janvier 2020

Au seuil de cette décennie, une bonne résolution que les Kinois peuvent légitimement prendre en chœur et faire chorus pour la concrétiser. Il s'agit (...)
lire la suite
100 jours, une fausse note appelée ODEP
vendredi 10 janvier 2020

Le "programme de cent premiers jours " restera un marqueur du début de l'ère FATSHI. Le successeur de JKK ne s'est pas privé de frapper les esprits (...)
lire la suite
L’UNIKIN ou miroir du pays ?
jeudi 9 janvier 2020

Condamner les actes de vandalisme perpétrés, deux jours durant, à l'UNIKIN relève du minimum syndical. Tant personne de sensé ne peut applaudir ces (...)
lire la suite
L’intérêt hier comme aujourd’hui
mardi 7 janvier 2020

Un zeste de politique étrangère. Encore que le bras de fer entre les Etats-Unis et l'Iran fait courir un risque non seulement au Moyen-orient, mais (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le mérite du tocsin d’Ambongo

Balkanisation ? Pas l'ombre d'un scoop. Le stratagème que le Cardinal Ambongo dénonce aujourd'hui est vieux comme le cycle de guerres d'agression et de rapine contre la RDC. Ses confrères-icônes du (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting