Dernière minute :
RECONNUE PAR LES NATIONS UNIES EN 2019
Julienne Lusenge : "Un travail bien fait finit par payer"
mercredi 15 janvier 2020

Classée en tête du Top 20 des femmes à la Une de l'actualité des Nations Unies en 2019, Julienne Lusenge a été célébrée le week-end à Kinshasa par les organisations féminines nationales. Une occasion pour ses compatriotes de reconnaitre la bravoure et le dévouement de cette activiste des droits des femmes qui œuvre depuis 30 ans pour la cause des femmes victimes de violences sexuelles en RDC.

Dans son mot de circonstance, l'infatigable Julienne Lusenge invite les jeunes filles à apprendre à être patientes et à se défendre par la tête. Il ne faut pas toujours attendre un paiement après chaque action menée. "Nous avons travaillé dur avec des moyens modiques, parcouru plus de 1.400 km sur une moto dans des villages lointains, afin de sensibiliser les femmes pour arriver à ce que nous sommes aujourd'hui", explique cette activiste des droits des femmes.

Aussi, la fille doit-elle avoir un engagement fort et une vision, savoir ce qu'elle peut faire pour changer les choses dans sa communauté, souligne la présidente du Conseil d'Administration de l'Ong Solidarité féminine pour le développement intégral (SOFEPADI). Un travail bien fait finit par payer, martèle-t-elle, avant de noter qu'il faut travailler pour changer et transformer sa société.

Cependant, retraçant son parcours en 2019 pour être nominée par les Nations Unies, la directrice exécutive du Fonds pour les femmes congolaises (FFC) indique que le travail abattu sur le terrain et au Conseil de sécurité des Nations Unies a impacté ce classement.

Lors du débat sur le vote de la Résolution 1820 du Conseil de Sécurité à New-York, elle a fait une présentation pour convaincre les membres du Conseil de sécurité à intégrer les questions des violences sexuelles dans le mandat du maintien de la paix. Les 15 Etats membres ont voté cette Résolution en intégrant cet aspect, souligne-t-elle.

En février dernier, elle a échangé avec le patron de l'ONU pour mobiliser les ressources en faveur des femmes victimes de violences sexuelles pour leur autonomisation. Au cours de cette réunion, Julienne Lusenge a démontré que les Congolaises sont les premières actrices humanitaires. En dehors de cela, elle a échangé avec les responsables de cette grande institution mondiale sur la situation de la femme congolaise.

"J'ai eu beaucoup d'interactions et de contacts avec les NU, tout le travail de terrain a retenu leur attention", justifie la dame de fer. "Nous avons un hôpital à Bunia "Karibuni wa mama" qui offre un service holistique aux femmes survivantes des violences sexuelles dans cette partie de la République. Nous travaillons aussi sur la paix à Beni et l'autonomisation de la femme, ainsi que l'implication des femmes dans la résolution des conflits", fait remarquer la directrice exécutive de FFC.

Par ailleurs, elle a abordé l'implication des femmes de ses organisations dans la lutte contre Ebola à Beni et à Butembo. Les femmes sont très exposées à cette maladie, il fallait les impliquer et mobiliser des ressources, afin qu'elles puissent convaincre leurs maris, frères et leur entourage sur le danger de cette maladie virale. L'impact de cette implication est la réduction des cas de contamination, soutient Julienne Lusenge.

Il y a eu pour la suite des témoignages de Felly Ntumba d'OCHA, de Marie-Madeleine Kalala du Caucus des femmes et de Rose Mutombo de CAFCO. Tous ont reconnu les qualités de cette brave femme de terrain qui se bat pour une paix durable en RDC. Puis, une indemnisation des victimes des violences sexuelles en RDC. Les cadeaux n'ont pas manqué au rendez-vous à l'honneur de la Congolaise classée Top 20 des femmes qui ont fait l'actualité aux Nations Unies en 2019. C'est chaque année que Julienne Lusenge est honorée au niveau international. Mathy MUSAU
L’abbé Michaël Mbuanga regrette la perte de l’un des fondateurs du groupe KA
vendredi 25 septembre 2020

L’un des fondateurs du groupe Kizito-Anuarite, Gabriel Mangu Wa Kanika, est décédé le mercredi 23 septembre à Kinshasa. Le numéro un de ce groupe de (...)
lire la suite
Lokolama : le calvaire des sentinelles des tourbières
jeudi 24 septembre 2020

Deuxième poumon écologique de la planète après l'Amazonie, le bassin du Congo héberge l'un des plus grands puits de carbone du monde. Selon les (...)
lire la suite
Le ministre Justin Kalumba lance le programme de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat
mercredi 23 septembre 2020

Le programme de sensibilisation et d'accompagnement des jeunes à l'entrepreneuriat, intitulé : " Jeunes devenez entrepreneur en créant votre (...)
lire la suite
World vision et la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, ensemble pour mobiliser les ressources nécessaires
mardi 22 septembre 2020

« Mobiliser les ressources humaines, matérielles et financières pour la lutte contre l’exploitation et les pires formes de travail des enfants en (...)
lire la suite
Luozi : Nkundi produit du riz qu’il ne consomme pas !
mardi 22 septembre 2020

Depuis que Bio Agro Business (BAB) s'est installé dans la vallée de Nkundi, dans le cadre du Programme volontariste agricole, voici bientôt une (...)
lire la suite
Le Gouvernement perd annuellement plus de 10 millions $ de recettes fiscales, dénonce l’enquête IMPACT
mardi 22 septembre 2020

* 98 % d'or produit en Rdc sort du pays dans la clandestinité Le Gouvernement congolais perd chaque année plus de 10 millions USD de recettes (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Vive la visioconférence !

Pas besoin de consulter les mille et une sources aéroportuaires pour le constater. Coronavirus oblige, nos chefs d'Etat et/ou de gouvernement se déplacent moins. Beaucoup moins même. Des sommets, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting