Dernière minute :
RECONNUE PAR LES NATIONS UNIES EN 2019
Julienne Lusenge : "Un travail bien fait finit par payer"
mercredi 15 janvier 2020

Classée en tête du Top 20 des femmes à la Une de l'actualité des Nations Unies en 2019, Julienne Lusenge a été célébrée le week-end à Kinshasa par les organisations féminines nationales. Une occasion pour ses compatriotes de reconnaitre la bravoure et le dévouement de cette activiste des droits des femmes qui œuvre depuis 30 ans pour la cause des femmes victimes de violences sexuelles en RDC.

Dans son mot de circonstance, l'infatigable Julienne Lusenge invite les jeunes filles à apprendre à être patientes et à se défendre par la tête. Il ne faut pas toujours attendre un paiement après chaque action menée. "Nous avons travaillé dur avec des moyens modiques, parcouru plus de 1.400 km sur une moto dans des villages lointains, afin de sensibiliser les femmes pour arriver à ce que nous sommes aujourd'hui", explique cette activiste des droits des femmes.

Aussi, la fille doit-elle avoir un engagement fort et une vision, savoir ce qu'elle peut faire pour changer les choses dans sa communauté, souligne la présidente du Conseil d'Administration de l'Ong Solidarité féminine pour le développement intégral (SOFEPADI). Un travail bien fait finit par payer, martèle-t-elle, avant de noter qu'il faut travailler pour changer et transformer sa société.

Cependant, retraçant son parcours en 2019 pour être nominée par les Nations Unies, la directrice exécutive du Fonds pour les femmes congolaises (FFC) indique que le travail abattu sur le terrain et au Conseil de sécurité des Nations Unies a impacté ce classement.

Lors du débat sur le vote de la Résolution 1820 du Conseil de Sécurité à New-York, elle a fait une présentation pour convaincre les membres du Conseil de sécurité à intégrer les questions des violences sexuelles dans le mandat du maintien de la paix. Les 15 Etats membres ont voté cette Résolution en intégrant cet aspect, souligne-t-elle.

En février dernier, elle a échangé avec le patron de l'ONU pour mobiliser les ressources en faveur des femmes victimes de violences sexuelles pour leur autonomisation. Au cours de cette réunion, Julienne Lusenge a démontré que les Congolaises sont les premières actrices humanitaires. En dehors de cela, elle a échangé avec les responsables de cette grande institution mondiale sur la situation de la femme congolaise.

"J'ai eu beaucoup d'interactions et de contacts avec les NU, tout le travail de terrain a retenu leur attention", justifie la dame de fer. "Nous avons un hôpital à Bunia "Karibuni wa mama" qui offre un service holistique aux femmes survivantes des violences sexuelles dans cette partie de la République. Nous travaillons aussi sur la paix à Beni et l'autonomisation de la femme, ainsi que l'implication des femmes dans la résolution des conflits", fait remarquer la directrice exécutive de FFC.

Par ailleurs, elle a abordé l'implication des femmes de ses organisations dans la lutte contre Ebola à Beni et à Butembo. Les femmes sont très exposées à cette maladie, il fallait les impliquer et mobiliser des ressources, afin qu'elles puissent convaincre leurs maris, frères et leur entourage sur le danger de cette maladie virale. L'impact de cette implication est la réduction des cas de contamination, soutient Julienne Lusenge.

Il y a eu pour la suite des témoignages de Felly Ntumba d'OCHA, de Marie-Madeleine Kalala du Caucus des femmes et de Rose Mutombo de CAFCO. Tous ont reconnu les qualités de cette brave femme de terrain qui se bat pour une paix durable en RDC. Puis, une indemnisation des victimes des violences sexuelles en RDC. Les cadeaux n'ont pas manqué au rendez-vous à l'honneur de la Congolaise classée Top 20 des femmes qui ont fait l'actualité aux Nations Unies en 2019. C'est chaque année que Julienne Lusenge est honorée au niveau international. Mathy MUSAU
Denise Nyakeru promet 15 bourses aux étudiantes en STEM de l’Ista
jeudi 20 février 2020

Célébrée le 11 février de chaque année, la journée internationale des femmes et filles de sciences a été organisée le mardi 18 février à l'Institut (...)
lire la suite
La First lady fait don de son sang au CNTS
jeudi 20 février 2020

La Première Dame en Rd Congo a fait don de son sang le mardi 18 février au Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Denise Nyakeru (...)
lire la suite
La CCIFC et Metanesis lancent une session de formation en ligne au profit des entreprises
jeudi 20 février 2020

La Chambre de commerce et de l'industrie Franco-congolaise (CCIFC), en collaboration avec Metanesis, organisent du 1er mars au 31 mai prochain, (...)
lire la suite
Des policiers, militaires et un étudiant présentés hier parmi les 31 bandits arrêtés
mardi 18 février 2020

* Dans le même lot, 70 gangs communément appelés Kuluna. Ils sont, au total, 31 bandits et 70 inciviques, communément appelés «Kulunas» qui sont (...)
lire la suite
Kongo central : Atou Matubuana a inauguré la maternité de l’hôpital général de Kisantu
lundi 17 février 2020

Le gouverneur de la province du Kongo central, Atou Matubuana a inauguré le 12 février le bâtiment obstétrique de la maternité de l'hôpital général (...)
lire la suite
La Croix-Rouge RDC dote 3 hôpitaux de Kinshasa des dispositifs d’isolement
lundi 17 février 2020

''Mieux vaut prévenir que guérir'', dit-on. Fort de cet adage, la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo a mobilisé des dispositifs (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Attend désespérément élections locales

Les élections locales ? Non merci, ça peut attendre, façon " en attendant Godot". En tout cas, dans le firmament du pouvoir rd congolais, on en parle de moins en moins. Le chef de l'Etat y avait (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting