Dernière minute :
POUR NON-RESPECT DES INSTRUCTIONS RELATIVES A « KIN BOPETO »
Gentiny Ngobila suspend huit bourgmestres
vendredi 7 février 2020

* Il s’agit des patrons de communes de Kimbanseke, Lingwala, Matete, N'Djili, Ngaba, Ngaliema, Ngiri Ngiri et N'sele.

Ce pourrait être, cette fois-ci, la fin effectivement de la récréation dans la gestion des communes de la capitale rd congolaise. Toutes les queues trainantes n'ont plus de place dans la direction des municipalités de Kinshasa. Déjà, huit bourgmestres ont été suspendus de leur fonction hier, jeudi 6 février. Il s'agit, principalement, des bourgmestres des communes de Kimbanseke, Lingwala, Matete, N'djili, Ngaba, Ngaliema, Ngiri Ngiri et de la N'sele. La période de suspension va de 1 à 3 mois, selon le cas.

Selon le ministre provincial ad intérim de l'Intérieur qui a annoncé cette décision de Gentiny Ngobila, Gouverneur de la ville de Kinshasa, il est reproché aux huit autorités municipales le non-respect des instructions de la hiérarchie, relatives à l'assainissement dans leurs juridictions administratives respectives. Pourtant, au cours d'une réunion tenue le 11 janvier dernier avec les 24 bourgmestres de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila avait rappelé à ces derniers ce qu'il attendait d'eux dans le cadre de la vaste opération Kinshasa Bopeto ou Kin propre, lancée depuis quelques mois.

En ce qui concerne les seize autres bourgmestres, des sources qualifiées renseignent que l'autorité urbaine leur a donné un dernier avertissement, afin de s'appliquer davantage dans la réussite de ce vaste programme. Gentiny Ngobila attend donc d'eux, des idées innovantes mais adaptées à notre environnement. Pour l'autorité urbaine, la période de sensibilisation étant finie, l'heure a désormais sonné pour des actions concrètes à impact visible.

Par ailleurs, le successeur d'André Kimbuta a tiré l'attention aussi bien des commandants de la Police nationale congolaise (PNC), des administrateurs des marchés que d'autres responsables à différents niveaux, présents à la réunion d'hier. " Après les bourgmestres, ce sera votre tour. Mettez-vous au travail. Car, il n'est jamais trop tard pour bien faire les choses " a-t-il fait savoir.

Toutefois, au cours de la rencontre d'hier, Gentiny Ngobila a reconnu, non sans modestie, les vrais problèmes de l'écosystème de Kinshasa et auxquels il faudrait bien apporter de solutions. " Je reconnais que nous sommes butés à plusieurs problèmes. Il y a, notamment, l'insalubrité, le manque d'infrastructures modernes et de mobilité. Mais, ces difficultés peuvent être contournées, grâce d'abord à la volonté politique que pourrait afficher chacun des responsable à chaque niveau. Nous pouvons remonter la pente et faire la différence, si nous conjuguons nos efforts. Les Kinois doivent se rendre compte que les communes sont gérées comme il faut. La ville doit être administrée, malgré l'état dans laquelle nous l'avons trouvée ", insiste le premier des Kinois.

POURSUIVRE LES MESURES IMPOPULAIRES

Dans sa vision de redorer le blason terni de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila s'appuie également sur des mesures impopulaires. Celles-ci partent de la suppression de tous les marchés pirates le long de grandes artères, à l'imposition des amendes transactionnelles aux récalcitrants par la brigade d'hygiène et de salubrité qui sera bientôt relancée.

Par ailleurs, l'actuel locataire de l'Hôtel de ville a évoqué les consignes données en rapport avec les boutiques et autres débits de boissons ouverts dans la capitale. " Les propriétaires des bars, boutiques et autres se doivent d'encadrer leurs devantures, comme à l'époque, par des haies en chaine et d'implanter aussi les poubelles. C'est dans cette optique qu'une vaste opération de nettoyage des stations de transit des immondices a été amorcée à travers la ville ".

L'objectif, selon Gentiny Ngobila, est d'adapter progressivement ces tenanciers de boutiques et de bars, au modèle économique de gestion des déchets, adopté par la ville. Il s'agit de la pré-collecte ou du tri des déchets des ménages. Selon l'autorité urbaine, ceci aiderait au recyclage au moment opportun.

APRES LA SENSIBILISATION LES SANCTIONS

Le sempiternel problème d'embouteillages à Kinshasa, consécutif aux travaux de construction des sauts de mouton, a aussi retenu l'attention de Gentiny Ngobila. C'est ainsi qu'il a demandé à chaque bourgmestre de lui soumettre un projet de désengorgement des artères de grande affluence, partant des communes. Ce, en attendant la mise en œuvre du projet d'aménagement des deux axes suggérés par les Japonais. En l'occurrence, le corridor Nord partant de la commune de Mont-Ngafula à celle de Maluku et le corridor Sud qui relie le quartier Kinsuka de Ngaliema à l'Est de la capitale.

Il importe de rappeler qu'au cours de la réunion du 11 janvier dernier avec les bourgmestres, Gentiny Ngobila avait lancé une mise en demeure à l'intention des bourgmestres, aussi bien sur l'assainissement de la ville que la réussite et la matérialisation du programme Kinshasa Bopeto. Un délai de 72 heures avait été accordé à toutes les autorités municipales, leurs notables ainsi que leurs services de sécurité pour appliquer la loi au regard des textes existants.

Des sources très proches de l'Hôtel de ville renseignent que dans l'après-midi de la journée du dimanche 12 janvier, Gentiny Ngobila avait sillonné la ville pour se rendre compte de l'effectivité des instructions données aux bourgmestres. Vu des observateurs, la suspension des huit bourgmestres est donc l'un des retombées de cette tournée. Sans doute qu'il ne s'agit-là, qu'n début de série après plusieurs décennies d'inertie caractérisée de ceux qui ont la responsabilité de la gestion quotidienne des municipalités de Kinshasa. Car, dire que Kinshasa est sale est un euphémisme qui, à peine, voile une métonymie. Kinshasa est sale, c'est la faute des bourgs…. Fyfy Solange TANGAMU
Mwilanya accuse l’Udps, Kabuya nie
jeudi 25 juin 2020

*"Trop, c’est trop ! Le FCC y réservera des réponses proportionnelles aux plans judiciaire, politique et parlementaire", promet le coordonnateur de (...)
lire la suite
L’UDPS envahit le Palais du peuple, le Bureau de l’Assemblée nationale proteste
mercredi 24 juin 2020

La Chambre basse du Parlement condamne la "énième " prise d'assaut du Palais du peuple par les taxi-motos communément appelés "wewa", hier mardi 23 (...)
lire la suite
Insécurité à Beni
mardi 23 juin 2020

*Vivement l'implication du chef de l'Etat, plaide Jonas Kasimba. Depuis quelques années, Beni n'en finit pas de pleurer ses morts à cause de (...)
lire la suite
Vital Kamerhe saisit les Nations Unies
lundi 22 juin 2020

* D'ores et déjà, son avocat Pierre Olivier Sur, parle d'un simulacre de procès inadmissible dans un grand pays comme la RD Congo. Lourdement (...)
lire la suite
L’avenir politique de Vital Kamerhe en jeu
vendredi 19 juin 2020

* " Pour sa part, la défense du dircab de Fatshi attend sereinement l'issue du procès, affirmant que le dossier de leur client est vide. "Quelle (...)
lire la suite
Jean-Marc Kabund, c’est fini !
jeudi 18 juin 2020

* D'ores et déjà, l'Assemblée nationale peut organiser l'élection de son 1er vice-président Peine perdue pour Jean-Marc Kabund A Kabund. Désormais, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting