Dernière minute :
JUSTICE
Nominations dans la magistrature : des réactions tranchées !
mardi 11 février 2020

Le vendredi dernier, le Président de la République, Félix Tshisekedi a signé des Ordonnances pour nommer dans la magistrature six hauts magistrats pour diriger des Offices des parquet et des sièges. Il s'agit de Jean-Paul Mukoko, Procureur général près la Cour constitutionnelle ; de Dominique Thambwe Wa Kaniki, Premier Président de la Cour de cassation ; de Victor Mumba Pukomo, Procureur général près la Cour de cassation ; Octave Tela Ziele, Procureur général près le Conseil d'Etat ; du Général Joseph Mutombo Katalay, Premier Président de la Haute Cour militaire et du Lieutenant-général Mukuntu, Auditeur général près la Haute Cour militaire.

Immédiatement après ces nominations, les réactions ont fusé de toutes parts jusqu'hier. Elles sont tranchées. La première, c'est elle de la LUCHA par son Coordonnateur Bienvenu Matumo. Pour lui, ce sont les mêmes qui se sont illustrés hier dans les mêmes pratiques condamnables que tout le monde continue à dénoncer aujourd'hui. Par ces nominations, Félix Tshisekedi n'apporte aucun changement dans le fonctionnement de l'appareil judiciaire.

Pour prouver le contraire que le Procureur près la Cour de cassation instruise tous les dossiers de détournements des deniers publics et de corruption ouverts à son Office. Pour sa part, Me Jean-Claude Katende de l'ASADHO ne croit pas non plus à un changement avec ces nominations des mêmes magistrats qui sont connus comme ceux qui reçoivent les ordres de " Kingakati ". Il attend donc de les juger sur pièce surtout en ce qui concerne le Procureur général près la Cour de cassation qu'il veut voir terminer les deux affaires qui continuent à faire couler encre et salive, l'affaire de 15 millions USD et celle de "sauts de mouton ".

Car, au fait, regrette-t-l ce sont les mêmes magistrats de l'ancien appareil judicaire de Joseph Kabila que Félix Tshisekedi a promus en laissant un goût amer dans la bouche des Congolais. Quant à Golden Misabiko, Coordonnateur d'une ONG spécialisée dans les questions judiciaires, il estime bien connaître tous les magistrats. En tout cas, avance-t-il, tous les nouveaux promus sont des magistrats de " Kingakati ".

Il met du reste le nouveau PG près la Cour de cassation, lui qui a l'action publique de mettre un terme à deux dossiers notamment celui des 15 millions USD et des sauts de moutons. C'est là où tout le peuple congolais l'attend pour le voir à l'œuvre en prouvant son indépendance face au Pouvoir politique. Vient enfin la réaction beaucoup plus mesurée hier du magistrat Edmond Isofa, Président du SYNAMAC " Syndicat national des magistrats du Congo " qui a débuté toujours hier une grève sèche dans toutes les juridictions de sièges et leurs Offices des Parquets correspondants.

Lui, il met la main au feu qu'il connait tous ces hauts magistrats nommés qui, pour la plupart, ont été ses chefs hiérarchiques. Sur le plan professionnel, ce sont tous des hommes compétents qui font du reste preuve d'indépendance dans l'exercice de leur fonction. Le Président du SYNAMAC pose alors cette question. Est-il vrai de soutenir que tous les magistrats qui ont eu à travailler avec l'ancien régime sont mauvais ou dangereux pour la justice. Trouvera-t-on un haut magistrat qui n'a pas travaillé sous l'ancien régime de Joseph Kabila. Il n'y a pas un seul.

Le problème qui se pose aux magistrats, c'est plutôt leurs conditions de vie avec de maigres salaires que le gouvernement n'a jamais améliorés en dépit de nombreuses promesses restées lettre morte. D'où les raisons de la grève sèche d'hier lundi.

Au gouvernement, le Président du SYNAMAC pose cette question légitime. Est-ce qu'avec ces maigres salaires que les magistrats vont respecter la clause de "tomber dans l'indignité " qui leur est imposé et qui veut qu'ils respectent un standing de vie comme par l'habillement, le lieu de résidence ou leurs véhicules.

Le Président du SYNAMAC persiste et signe. Le problème qui se pose aux magistrats est à caractère social qui dépend de la volonté politique du gouvernement et non de n'avoir pas évolué sous l'ancien Pouvoir qui deviendrait un critère pour accéder à de hautes fonctions dans la magistrature. KANDOLO M.
Me José Kadima installe la ligue nationale des femmes de « Section Bleue »
mardi 17 mars 2020

*Un cercle de lumière accompagnant les idées et actions du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Le coordonnateur national de la «Section Bleue», Me (...)
lire la suite
J. Mabunda annonce une "lutte implacable contre la corruption"
mardi 17 mars 2020

*La présidente de l'Assemblée nationale affirme qu'à la suite du Chef de l'Etat, son institution fera de cette lutte, "son agir politique en vue (...)
lire la suite
Thomas Luhaka convoque une réunion aujourd’hui avec les chefs d’établissements de l’ESU
mardi 17 mars 2020

Le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU) Thomas Luhaka envisage déjà de prendre des mesures tendant à renforcer la prévention (...)
lire la suite
Coronavirus : une communication importante du Gouvernement attendue ce mardi
mardi 17 mars 2020

Actualité brûlante de l'heure oblige, une communication importante du Gouvernement au sujet de la pandémie de coronavirus est attendue aujourd'hui (...)
lire la suite
Cas Safricas : Et si le retard dans l’exécution des travaux était dû au déficit de décaissement ?
lundi 16 mars 2020

* D'ores et déjà, des analystes indépendants estiment que la place David Blattner ne doit pas être à l'ex-prison de Makala. Plutôt, les chantiers pour (...)
lire la suite
Udps : la rançon des décennies d’une critique systématique
lundi 16 mars 2020

Plus rien ne va au sein de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 mars, une "tempête de sable" a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting