Dernière minute :
COMMEMORATION DES 28 ANS DE LA MARCHE DES CHRETIENS
16 février : la Commission des intellectuels de Saint Augustin de Lemba et le BAC invitent les Kinois à une conférence-débat
mercredi 12 février 2020

*Les organisateurs proposent comme thème : 28 ans après la marche des chrétiens et d'autres qui ont suivi, quel impact sur la vie de l'étudiant, l'enseignant, du fonctionnaire, du médecin, du magistrat…bref sur la vie du Congolais qui n'a pas de fonction politique.

La Commission des intellectuels, cadres et dirigeants catholiques de la paroisse Saint Augustin de Lemba, en collaboration avec le BAC (Bureau d'action et d'éveil culturel à l'éducation), la Commission justice et paix, la Commission de formation permanente de laïcs et la Commission de la jeunesse, dans le cadre de l'éveil des esprits et des consciences, organise une conférence sur le thème : " 28 ans après la marche des chrétiens et d'autres marches qui ont suivi, quel impact sur la vie sociale de l'étudiant, l'enseignant, le fonctionnaire, le chômeur, le médecin, le magistrat…. Bref sur la vie du Congolais qui n'a pas de fonction politique."

Acteur et témoin de la première marche des chrétiens, artiste-écrivain, président des intellectuels de la paroisse Saint Augustin de Lemba, promoteur du BAC et de l'Ofis, Jean-Marie Ntantu-Mey note qu'après 28 ans de différentes marches, la vie sociale du citoyen congolais n'a pas changé. " Faut-il continuer à marcher pour le changement de systèmes et de régimes, pendant que ceux qui s'y succèdent gèrent autant si pas pire que leurs prédécesseurs. Après le départ du président Mobutu, qui était combattu, la mort de Laurent-Désiré Kabila également combattu, Joseph Kabila encore en vie mais combattu aussi, la gestion d'aujourd'hui donne-t-elle quel résultat sur le social ", s'interroge Ntantu-Mey.

Il ne s'arrête pas là. "Quand le fonctionnaire qui est le plus grand marcheur, le plus grand défenseur de toutes les marches est malmené, avec un impôt sur mesure, un impôt qui n'est imposé sur aucun salaire, quand l'enseignant continue à souffrir, l'étudiant est malmené. Pour marcher, on fait appel à la société civile, à tout le monde, sans distinction de regroupement politique. Quand quelques dirigeants accèdent au pouvoir, le travail est réparti suivant les partis politiques. Aujourd'hui pour trouver un emploi, une promotion, il faut être de l'UDPS, l'UNC et du PPRD ", dénonce le président de la Commission des intellectuels de la paroisse Saint Augustin de Lemba.

LA MESSE A SAINT AUGUSTIN A 10H45 PUIS LA REFLEXION A 13H

" Pour marcher, on ne distingue pas les citoyens. Jusqu'à quand va-t-on continuer comme ça, 28 ans après ", s'interroge-t-il. La Commission des intellectuels de la paroisse Saint Augustin de Lemba estime que plutôt que de gémir, pleurer, ce qui est lâche, elle donne rendez-vous le dimanche 16 février d'abord à la messe de 10h45 pour rendre hommage à tous ceux qui sont morts pour combattre la dictature, pour prier pour tous les martyrs de la démocratie et après la messe à 13h à une réflexion : " quelle stratégie pour ne plus servir de marchepied, de chiens de chasse, de ramasseurs de balles. Un homme organisé réfléchit, il ne se plaint pas, il réfléchit ", soutient Ntantu-Mey.

" Nous voudrions inviter le Congolais, l'élite intellectuelle à ne pas se décourager, à ne pas laisser tomber les bras. Avec l'intelligence, tout est possible. Nous voudrions inviter nos confrères, nos concitoyens qui ont marché avec nous à retenir que les Organisations de la société civile ne sont pas de marchepieds de partis politiques. L'Ofis, créé en 1992 est contre cette inféodation des associations à des partis politiques ".

Tout citoyen doit réunir tous les moyens pour travailler là où il est. Tout le monde ne doit pas être ministre, député, ambassadeur pour mieux vivre.

C'est comme acteur et témoin de la première marche des chrétiens, artiste-écrivain, président des intellectuels de la paroisse Saint Augustin de Lemba, promoteur du BAC et de l'Ofis que Jean-Marie Ntantu-Mey adresse cette invitation à ses concitoyens. Il y aura comme intervenants : Mme Angel Makombo, présidente de la LIDEC, le père Daniel Katona, Scheutiste, Diana Gikupa, éditeur de la Colombe, Nlanda Crispin, président honoraire du CALCC. La modération sera assurée par Ntantu-Mey pour encadrer la réflexion. Le doyen de la Société civile appelle les Congolais à venir nombreux parce que c'est important, le pays n'appartient pas aux partis politiques, c'est un patrimoine commun à tous. Didier KEBONGO
Le Fonds Okapi se dote de 23 millions USD pour la conservation de la nature
vendredi 14 février 2020

*Les parcs nationaux de Kahuzi Biega et de la Garamba sont les deux premières aires qui bénéficieront du financement du Fonds Okapi dès 2022. La (...)
lire la suite
Les combattants ADF déciment 15 personnes à Beni
vendredi 14 février 2020

Le bilan des tueries du village de Manzati, près d'Eringeti, en territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu, a été revu à la hausse. Hier jeudi (...)
lire la suite
Journée des malades : le Pape François invite le personnel soignant à plus d’attention aux patients
vendredi 14 février 2020

Dans le cadre de la journée internationale des malades, célébrée le 11 février de chaque année, le Pape François a invité les agents de la santé à (...)
lire la suite
Violences faites aux femmes : Félix Tshisekedi interpellé
jeudi 13 février 2020

* Proche de Denis Mukwege, Dr Amisi a rendu hommage au VPM Tunda pour avoir décanté en peu de temps le problème d’octroi de la personnalité juridique (...)
lire la suite
Julien Paluku promet des allégements fiscaux et douaniers aux investisseurs
mercredi 12 février 2020

Le Gouvernement congolais vient de mettre en place une politique incitative avec des allègements fiscaux et douaniers accordés aux aménageurs des (...)
lire la suite
16 février : la Commission des intellectuels de Saint Augustin de Lemba et le BAC invitent les Kinois à une conférence-débat
mercredi 12 février 2020

*Les organisateurs proposent comme thème : 28 ans après la marche des chrétiens et d'autres qui ont suivi, quel impact sur la vie de l'étudiant, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting