Dernière minute :

Pas bon la soustraction et la division.
vendredi 14 février 2020

Les 4 opérations en arithmétique ? Addition, soustraction, multiplication et division. Pas besoin de faire une plongée dans les années "école primaire" pour s'en souvenir.

Même si ces opérations ne rajeunissent évidemment personne dans le landerneau politique rd congolais, elles devraient parler à tout le monde. En particulier, aux acteurs politiques qui devraient en faire bon usage. Ce, en privilégiant l'addition et la multiplication. Et, par voie de conséquence, en abhorrant la soustraction et la division.

Les deux premières sont source de progrès, les deux dernières de régression. Il a fallu que les politiciens additionnassent leurs talents, multipliassent leurs énergies en se mettant ensemble pour que le Congo accédât à la souveraineté internationale. Bonjour les "Pères de l'indépendance !".

Au seuil de la décennie 90, il a fallu que les forces socio-politiques multipliassent les pressions sur le tout puissant Président Mobutu pour que celui-ci devînt enfin soluble dans la Conférence nationale souveraine. L'Union sacrée de l'opposition d'alors -incarnation parfaite de l'addition et de la multiplication- n'avait jamais autant mérité son appellation que durant ce forum national. Puisque même pour sa réouverture, les deux opérations positives furent mises à contribution.

Hélas, le règne de l'addition et de la multiplication n'a jamais été de longue durée sous les tropiques rd congolaises. La soustraction et la division rôdent toujours et finissent par renverser l'ordre établi. Bonjour le dédoublement, l'exclusion, l'auto-exclusion …

Autant de mots et de ... maux qui rythment la vie politique. Et qui affaiblissent ceux-là même qui ont la responsabilité de diriger le pays. Et donc d'assurer la cohésion nationale.

Pour ne plus remonter jusqu'au déluge, lorsque les forces anti-Mobutu se sont abonnées à la soustraction et à la division via des conflits internes, le "Léopard" a repris du poil de la bête. Et la liquidation de la dictature a été plusieurs fois post posée.

Sous Joseph Kabila, la soustraction, doublée de division, a fragilisé l'ex-AMP. Au finish, la fronde et la purge qui s'en est suivie n'aura vraiment profité à personne. L'alors Majorité présidentielle et les katumbistes ont laissé des plumes. La kabilie a perdu la Présidence et Katumbi l'occasion de jouer un rôle majeur dans le juste après-Kabila.

Enfin, l'odeur de divorce au sein du CACH n'a rien de bon. Si la division - les prémices étant la campagne anti Kamerhe, finit par avoir raison de l'accord de Nairobi, un pan important de la caution à la Présidence Fatshi disparaitra.

Dans la foulée, des têtes partiront. Comme la kabilie en 2015, la Fatshie expérimentera les méfaits de la soustraction. Au mieux, cela déboucherait sur un jeu à somme nulle, au pire, on assisterait à un rétrécissement de la base politique du Président. José NAWEJ
Le pragmatisme anglo-saxon
lundi 17 février 2020

Chassé- croisé diplomatique vendredi dernier à la résidence de JKK à Gombe. Des missi dominici très anglo-saxons se sont succédés chez " Raïs ". (...)
lire la suite
Pas bon la soustraction et la division.
vendredi 14 février 2020

Les 4 opérations en arithmétique ? Addition, soustraction, multiplication et division. Pas besoin de faire une plongée dans les années "école (...)
lire la suite
Les mauvais signaux chassent les bons
jeudi 13 février 2020

Hier, la très attentiste Amérique s'est signalée par un investissement privé en présence du chef de l'Etat. Bonne nouvelle. Depuis peu, de plus en (...)
lire la suite
Enième retour sur la scène internationale
mercredi 12 février 2020

Pourquoi bouder notre plaisir quand la RDC est élue -par acclamation comme c'est quasiment la règle - à la première vice-présidence de l'Union (...)
lire la suite
La justice, rien que la justice
mardi 11 février 2020

Encore en construction, les sauts-de -mouton mènent déjà aux cours et tribunaux. Trêve de digression de métaphore. La controverse autour de (...)
lire la suite
Le pouvoir judiciaire en question
lundi 10 février 2020

Dans la haute magistrature, une page vient de se tourner. Ou d'être tournée. C'est selon. En tout cas, avec la nomination des hauts magistrats, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

L’Eglise dans le monde et le monde dans l’Eglise

Il ne croyait pas si bien chanter ce choriste chrétien qui a trouvé l'Eglise dans le monde et le monde dans l'Eglise. Cette chanson est comme remise au goût du jour avec l'actualité que charrie le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting