Dernière minute :

Place aux faiseurs de rois !
vendredi 28 février 2020

Coucou les revoilà ! Qui ? Les faiseurs de rois. Ces conseillers du soir, ces proches de l'ombre, ces hommes d'influence qui font et défont ministres, managers d'entreprises, ambassadeurs…

Tels des intermittents de la politique souterraine, ils ne carburent à plein régime qu'à la lisière des nominations. Comme en ce moment où le Pays et la Ville attendent l'avènement des responsables d'entreprises publiques.

Haute saison donc pour les faiseurs de rois. Eux qui jouent de leur proximité avec le big boss pour promettre monts et merveilles à tout celui "que la chose intéresse". Eux qui, à la manière des astrologues, lisent l'avenir de leurs "clients".

Une opération dans laquelle il n'y a l'once ni d'altruisme ni de générosité. Un vieux briscard en la matière y va de sa confidence : "Conscients de leur utilité saisonnière, les faiseurs de rois monnayent leurs services au prix fort. Des frais d'ouverture du dossier aux viatiques de suivi jusqu'au jackpot en cas de nomination. Après, suivra une espèce dîme aux fins de garantir la longévité dans la fonction".

Coalition oblige, ces souffleurs de noms ne sont plus tous immatriculés "Kabilie". D'autres sont estampillés "FATSHIE" et d'autres encore " VIT". Pour les candidats DG, DGA et les DG et DGA candidats, l'exercice est connu. A savoir identifier ces hommes d'influence qui voient généralement le "Chef" à des heures indues pour les non - initiés.

La nouvelle donne politique rend encore plus difficile la reconnaissance du terrain et des acteurs de l'ombre. Si l'écosystème du Raïs est relativement connu pour les hiérarques de la kabilie, il n'en est pas forcément de même pour les entourages de son successeur.

Qui pèse combien dans la galaxie "tshilombiste" ? A quelle porte frapper pour quelle entrée ? Pas facile pour les aspirants à la direction des entreprises, services et établissements publics.

Aux fins de maximiser les chances dans un pays où tout le monde est candidat à tout, l'imagination fertile des Congolais est mise à contribution. Des fans clubs pro Fatshi ou pro "Première dame" poussent comme des champignons.

Pour ne pas rater l'ultime train, les Alliés de l'UDPS se rappellent au bon souvenir du Président en obtenant une audience "fara-fara" comme on dit en jargon kinois. Une façon de contourner les faiseurs de rois ? Ça y ressemble. José NAWEJ
Aller au-delà de l’affichage
mardi 17 mars 2020

A n'en point douter. La session ordinaire de mars a accouché de son premier grand moment dès son seuil. Il s'agit de la présence dans l'Hémicycle (...)
lire la suite
Le QG de l’UDPS en confinement !
lundi 16 mars 2020

Il n'y a plus âme -ou presque- qui vive au siège de l'UDPS. A part des policiers et autres agents de sécurité. D'ordinaire animé, le "saint des (...)
lire la suite
Halte au vaudeville !
vendredi 13 mars 2020

Faut-il faire de tout matière à vaudeville ? Non. Parce qu'on ne peut pas rire de tout. Même au pays de Mangobo. Même si le rire, fait office (...)
lire la suite
Covid-19 : vivement l’union sacrée !
jeudi 12 mars 2020

Union sacrée ? Le concept a été à ce point galvaudé sous les tropiques rd congolaises que plus grand monde n'y croit. Union nationale ? La formule est (...)
lire la suite
8 mars, le pagne et ce qui va avec…
lundi 9 mars 2020

Le 8 mars avec forces pagnes de circonstance est de retour ! Et…tout ce qui va avec. Le meilleur, à savoir les communications sur le thème du (...)
lire la suite
L’homme propose, … corona dispose
vendredi 6 mars 2020

Patatras ! Voilà notre monde réglé comme une montre suisse de plus en plus déréglé ! Voilà la planification, véritable religion des temps modernes, en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ilunga comme ses devanciers

Fin d'un vrai faux suspense. Ilunga Ilunkamba n'aura pas été cette exception qui confirme la règle. L'actuel locataire de l'avenue Roi Baudouin dans la très chic Gombe est dans le collimateur de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting