Dernière minute :

Lutter en commun contre l’épidémie
lundi 16 mars 2020

L'épidémie ne connaît pas de frontières. Devant cette crise globale, il est plus vrai que l'humanité constitue une communauté de destin commun.

Pour soutenir la Corée du sud dans sa lutte contre l'épidémie de coronavirus, l'ambassade de Chine en Corée du Sud a annoncé le 10 mars un premier envoi de 5 millions de masques, y compris des masques médicaux ordinaires et des masques N95 à ce pays en pénurie d'approvisionnement en masques.

Malgré le fait que la demande de masques reste élevée et que le risque d'un déficit d'approvisionnement plane à l'intérieur de son territoire, la Chine est prête à soutenir son pays voisin pour lutter ensemble contre l'épidémie. Avant cette anonnce, le gouvernement chinois avait décidé d'envoyer à ce pays 1,1 million de masques et 10 000 combinaison de protection médicale.

Avec la flambée de la crise au niveau mondial, des yeux sont projettés vers la Chine pour voir si elle enverra ou non des masques et des matières premières concernées vers des pays étrangers. Des accusations se sont même soulevées dans certains médias étrangers que la Chine interdit l'exportation de ces produits. En réponse à ces critiques infondées, Li Xinggan, directeur du Département du commerce extérieur du ministère du Commerce, s'est fait clair le 5 mars. Selon lui, les masques sont des produits au libre-échange et " le gouvernement chinois n'a pas mis en place de mesures de limitaiton ". Le Ministère du commerce n'a jamais interdit l'exportation de masques et des matières premières destinées à leur production. Les entreprises chinoises sont libres à effectuer des échanges commerciaux sur le marché. Li insiste que la Chine est prête à fournir une assistance, dans la mesure de ses capacités, aux pays affectés sur les matériaux de protection médicale tels que les masques.

Dans sa lutte contre l'épidémie, la communauté internationale apporte un soutien précieux au peuple chinois. A la date du 2 mars, un total de 62 pays et 7 organisations internationales ont donné des masques et des combinaisons de protection à la Chine. " Ce n'est pas une question de chiffres. Il y a de nombreuses histoires touchantes derrière ces donations. Le gouvernement du Myanmar a donné du riz, le Sri Lanka nous du thé noir, la Mongolie 30 000 moutons et le Pakistan des masques de stock national. Ces masques et ces dons nous sont parvenus comme du charbon de bois par un temps de neige. C'est dans le difficultés que se reconnaissent les vraisamis. Nous retenirons au fond du cœur ces moments précieux ", détaille Ma Zhaoxu, vice-ministre des Affaires étrangères de la Chine.

Selon la Commission nationale du développement et de la réforme de Chine, la capacité de production de masques continue de croître rapidement, dépassant les 100 millions par jour. " De nombreux pays ont tendu la main à la Chine pour aider sa lutte contre l'épidémie. Maintenant que la situation est progressivement maîtrisée en Chine, la production des matériaux de protection se redresse. La Chine est capable de fournir une assistance à d'autres pays ", explique Wang Yong, professeur à l'École des relations internationales de l'Université de Péking.

" Sur la base des conditions réelles de chaque pays, la Chine offre des aides ciblées et différenciées ", expose Jin Canrong, professeur à l'École des relations internationales de l'Université Renmin de Chine. Il explique que des pays développés comme le Japon, la Corée du Sud ont de bonnes conditions médicales alors que certains matériaux médicaux y font défaut. Dans ce cas, la Chine peut fournir une assistance matérielle. Pour l'Iran, la Chine envoie des experts médicaux en plus des matériaux médicaux, ainsi que des modes d'emploi en langue persane de diagnostic et de traitement.

En outre, la Chine partage également avec plus de 100 pays et plus de 10 organisations internationales et régionales de nombreux documents techniquessur la prévention et le contrôle, le diagnostic et le traitement. Avec ces acteurs, elle a organisé une vingtaine de téléconférences et de discussions techniques pour transmettre son expérience en matière de prévention et de contrôle, de tests de laboratoire, de recherches épidémiologiques, de diagnostic clinique et de traitement.

L'épidémie ne connaît pas de frontières. L'humanité est embarquée sur le même bateau. La Chine continuera de travailler avec les autres pays pour s'entraider et soutenir activement la coopération internationale. Elle apporte à sa manière sa contribution à la sécurité sanitaire internationale et à la construction d'une communauté d'avenir commun. Le Quotidien du Peuple
La Regideso Luozi bientôt dotée d’un autre groupe électrogène
mercredi 9 septembre 2020

La Régideso Luozi va bientôt bénéficier d’un autre groupe électrogène ‘’plus costaud’’ que l’ancien qui exige une révision générale et demanderait beaucoup (...)
lire la suite
Des sénateurs Kinois plaident pour le transfert du Marché central à la Fikin
mercredi 9 septembre 2020

A travers un plaidoyer rendu public hier mardi 8 septembre, 8 sénateurs élus de Kinshasa envisagent la délocalisation du Marché central pour (...)
lire la suite
Parmi les directeurs des régies financières les mieux côtés, avant et pendant ce nouveau régime, Pacific Ntambwe est plébiscité avec 80%
mercredi 9 septembre 2020

Préambule Depuis un certain temps, un groupe de journalistes membres de l'ONG " Echos d'Opinion " sont sur terrain pour travailler sur des (...)
lire la suite
RDC : Périodicité et élasticité des phases électorales !
mercredi 9 septembre 2020

(Tribune de Jean Chrysostome Vahamwiti Mukesyayira. Député Honoraire et Master en Planification Électorale et Économiste de développement). La RDC (...)
lire la suite
L’Onu salue le "rôle constructif" du Maroc sur le dossier libyen
mercredi 9 septembre 2020

L'organisation des Nations Unies a salué hier, lundi 7 septembre 2020, le "rôle constructif" du Maroc qui a contribué depuis le début de la crise (...)
lire la suite
L’UE est « reconnaissante au Maroc pour son rôle actif » dans la résolution du conflit libyen
mercredi 9 septembre 2020

Bruxelles – L’Union européenne (UE) est «reconnaissante au Maroc pour son rôle actif» dans la résolution du conflit libyen, a souligné, mardi à (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces profs qui débattent masqués

Personne ne saurait reprocher à nos chers professeurs debaters de ne pas observer le port de masque. Ils débattent tous masqués. Ce sont des docteurs en droit qui éclairent l'opinion sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting