Dernière minute :

Me José Kadima installe la ligue nationale des femmes de « Section Bleue »
mardi 17 mars 2020

*Un cercle de lumière accompagnant les idées et actions du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Le coordonnateur national de la «Section Bleue», Me José Kadima, est un homme comblé. Samedi 14 mars courant, l’avocat a procédé à l’installation du Comité national de la Ligue nationale des femmes de «Section bleue» ainsi que la coordination provinciale de la ville de Kinshasa. Rose Boyata, ministre des Affaires sociales, par ailleurs membre d’honneur de «Section bleue» et David Mukeba, Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière des Infrastructures, étaient associés à cette double cérémonie solennelle à la paroisse Notre Dame de Fatima où l’on célébrait la femme.

La grande salle de conférence de Fatima a refusé particulièrement du monde ce 14 mars. Outre les deux hautes personnalités précitées, plusieurs autres invités avaient pris d’assaut les lieux pour prendre part à la manif de ce cercle de réflexion, doublé de défenseur du prestige national pour la consolidation de l’État de droit.

REFERENCE POUR LA LUTTE DE L’EMANCIPATION DE LA FEMME

Dans son speech à l’assistance, Me José Kadima a exhorté tous ceux qui sont investis de charges dans «Section bleue» d’œuvrer pour permettre aux femmes de se réveiller et assurer la protection des droits des femmes, substrat de l’Etat de droit. «Nous considérons que l’article 14 de la constitution a garanti les droits de la femme. Nous nous battons pour l’effectivité de ces droits de la femme de la Section Bleue. C’est pourquoi à l’occasion de la conférence de ce jour, nous avons parlé et nous voulons que la Section Bleue soit une référence pour cette lutte. Les textes ont garanti sur ce qui doit exister. Maintenant, il faut se battre pour l’effectivité. Le comité vient d’être mis en place, il a un cahier des charges et un chronogramme d’actions, nous allons évaluer d’ici 3 mois sur les missions qui lui sont assignées», a indiqué Me José Kadima.

Des exposés portant sur la protection des droits des femmes ont rythmé la cérémonie. Madame Bébé Mutombo a planché sur le thème «Défis et responsabilités politiques de la femme après l’alternance pacifique intervenue en RD-Congo. Levons-nous pour défendre les droits des femmes». L’oratrice a insisté sur la trilogie de trois « R » à savoir: Rêve, Réveil et Renouveau pour accompagner la lutte de la «Section Bleue».

La présidente de la Ligue nationale des femmes, Bébé Tshibwabwa a axé son exposé sur : «Effectivité de la protection de droit de la femme, gage d’un Etat de droit». Elle a expliqué à l’auditoire que c’est maintenant que les femmes doivent se lever et défendre leurs droits.

Troisième personne à prendre la parole, Carine Ngomba a parlé de «leadership féminin dans la promotion des droits de la femme: Analyse et recommandation». Pour elle, l’homme et la femme sont dotés des mêmes atouts, et donc elle doit arrêter d’être à l’ombre de l’homme, elle doit travailler et montrer de quoi elle est capable.

Dernière à s’adresser à l’assistance, la ministre des Affaires sociales, Rose Boyata, qui est également membre d’honneur de la «Section Bleue », a insisté sur le fait que les femmes doivent d’abord être informées sur leurs propres droits avant de les défendre. «Levons-nous pour défendre nos droits. Cherchons aussi à nous informer et à vulgariser nos droits pour qu’ils soient compris par toutes les femmes», a-t-elle insisté. Elle a rendu un hommage appuyé au chef de l’Etat qui a confié de grandes responsabilités aux femmes lors de la répartition des portefeuilles ministériels. Avec l’avènement de FATSHI à la tête du pays, on retrouve des femmes à tête de certains ministères régaliens.

La «Section Bleue» est un noyau de réflexion qui regroupe en son sein les professeurs d’universités, les étudiants, les médecins, les syndicalistes et autres catégories socioprofessionnelles. Par leur travail, les membres de « Section bleue » accompagnent les idées de FATSHI. Didier KEBONGO
Voici les chefs d’accusation à charge de Vital Kamerhe
jeudi 30 avril 2020

* L'acte de donation d'une concession pose problème, parce qu'antérieur à l'avènement du tandem Fatshivit aux affaires. Le procès du directeur de (...)
lire la suite
"Nous avons tous été payés"
jeudi 30 avril 2020

*D'authentiques membres du Cabinet du Premier ministre Bruno Tshibala, 347 en tout, affirment dans une déclaration datée 25 avril, avoir touché (...)
lire la suite
Yollande Ebongo recadre le dircaba de Fatshi
jeudi 30 avril 2020

* Dans une correspondance adressée au Premier ministre, la ministre de la Fonction publique mise en cause dans l'affectation et mise en place des (...)
lire la suite
La Cour constitutionnelle, la Primature… bientôt désinfectées
jeudi 30 avril 2020

Après la désinfection du Palais du peuple, l’Hôtel du Gouvernement (’Immeuble Intelligent’’) dans le cadre de la prévention contre la pandémie de (...)
lire la suite
La sénatrice Bijou Goya veut voir clair dans la passation de marché
jeudi 30 avril 2020

* Dans une lettre adressée à Thambwe Mwamba, l'élue du Haut-Katanga rappelle que dans sa mission de contrôle, le Parlement doit prêcher par (...)
lire la suite
La MONUSCO reste engagée aux côtés des FARDC
jeudi 30 avril 2020

La MONUSCO est gravement préoccupée par la recrudescence des attaques de groupes armés locaux et étrangers contre la population civile à l’Est de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting