Dernière minute :

Etat d’urgence : vivement le mode d’emploi !
mercredi 25 mars 2020

"A situation gravissime, mesure gravissime", " aux grands maux, de grands remèdes", "pas d'omelette, sans casser les œufs"… On peut multiplier à l'infini dicton, citation, formule etc… une constante se dégage. A savoir que le Président de la république a mille fois raison de décréter l'état d'urgence. La funeste jurisprudence "in live" du coronavirus dans des pays de très loin plus équipés que le nôtre sonne déjà comme un coup de semonce sans frais.

Même si, pour le coup, le style " in cauda venenum" pouvait noyer quelque peu la portée de la mesure phare. Le chef de l'Etat ayant réservé le corps de son message d'hier à d'autres décisions quoi qu'importantes, il est vrai.

Plus fondamentalement, notre cher pays étant ce qu'il est, il est primordial voire vital de clarifier le mode d'emploi de cet état d'urgence. Un coup d'œil dans le rétroviseur renseigne que depuis la Deuxième République, le régime d'exception a toujours constitué une "aubaine" pour certains " plénipotentiaires" civils et surtout militaires. Les Zaïrois de Kinshasa comme de l'intérieur du pays savent dans leurs chairs et dans leurs poches ce que signifie l'état d'exception. Eux qui ont goûté à toutes les spécialités locales de l'état d'urgence.

D'où l'urgence du nécessaire service après- vente de l'adresse présidentielle. En particulier, dans son volet " état d'urgence".

Sinon, des agents de l'ordre et éléments des forces de défense et de sécurité y mettront leur propre contenu. Et bonjour les abus ! Bienvenue aux tracasseries ! Place aux arrestations arbitraires ! Tout cela au nom de l'état d'urgence.

En proie à la détérioration continue de son ordinaire déjà fort peu enviable -c'est un euphémisme-, le Congolais risque d'ajouter à la peur du " corona " celle de l'homme en uniforme. Triple peine. José NAWEJ
Cap sur le moindre mal
lundi 1er juin 2020

Faut-il rouvrir ou pas les bars , terrasses , restaurants… et autres espaces publics fermés en vue de lutter contre la propagation du coronavirus (...)
lire la suite
Boycotter son propre pouvoir ?
vendredi 29 mai 2020

La politique de la chaise vide ? L'UDPS est coutumier du fait. A l'échelle nationale, le parti tshisekediste en détient même le record. Que de non à (...)
lire la suite
Et si on communiquait sur les morts ?
jeudi 28 mai 2020

Autant le rappeler tout de go. Du fait du caractère sacré de toute vie humaine, la mort n'est pas un sujet banal. Depuis les temps immémoriaux, on (...)
lire la suite
Quel après-Kabund ?
mercredi 27 mai 2020

Comme un parfum de suspense sur la suite des événements. Que va-t-il se passer ? C'est quoi le coup d'après ? Que va faire l'UDPS après la (...)
lire la suite
A bas les masques !
mardi 26 mai 2020

L'histoire charrie quantité d'ironies. C'est au moment où les Congolais se mettent aux masques -corona oblige- que les sociétaires du FCC et du CACH (...)
lire la suite
" En flagrant déconfinement "
lundi 25 mai 2020

C'est suffisamment " flagrant " pour être souligné. La justice rd congolaise ne connaît pas de service minimum. Les parquets et autres prétoires (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Profession : "fils" de Mzee

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne l'ignore ? Sans nul doute. C'est assurément un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting