Dernière minute :

Donner une suite à l’unanimité dans l’hommage
jeudi 16 avril 2020

Sans chercher à jouer à une espèce de hiérarchie émotionnelle, une observation tout de même. A savoir que le Président Kabila a été l'une des premières personnalités d'envergure à présenter ses condoléances à son successeur. Ce, à la suite du décès de Mgr Gérard Mulumba, chef de la Maison civile du chef de l'Etat et oncle paternel du Président de la République.

Depuis, une pluie de messages tombe sur le bureau présidentiel. Des condoléances venues de tous horizons. Une vague de sympathie qui va bien au-delà des clivages politiques traditionnels. L'expression d'un retour aux fondamentaux des valeurs africaines.

Pourquoi, diantre, ne pas souhaiter que cet élan de compassion, telle la musique, adoucisse un peu le combat politique ? Pourquoi ne pas rêver d'une classe politique qui sache se retrouver spontanément sur l'essentiel ? Le principal en ce moment étant, incontestablement, le nécessaire front commun contre le covid-19. Ou union sacrée contre le coronavirus. Car, là, ce n'est une révélation pour personne, se joue la survie des Congolais.

Il ne devrait donc pas y avoir matière à polémiquer. Encore moins à surenchère politicienne en vue du positionnement ou du repositionnement comme on le constate en ce moment.

Des acteurs politiques faisant feu de tout bois se livrent à des outrances verbales pour leurs équations personnelles. C'est le cas de la passe d'armes autour de la convocation du Congrès. Une perte de temps et d'énergie que les uns et les autres auraient pu consacrer utilement à la réflexion collective sur les moyens de faire face à la tragédie Corona qui frappe déjà la RDC. Et à en croire les experts, le mois de mai risque d'être particulièrement dévastateur pour Kinshasa.

Une alerte sans frais qui devrait sonner dans la tête de tout ce que le pays compte de responsables politiques comme un appel à mobilisation patriotique.

La politique n'étant pas qu'un ring où on se donne des coups à la régulière et même parfois en dessous de la ceinture. La politique au sens platonicien du terme se veut avant tout éthique dans la gestion de la cité. Mieux de la République.

Certes, une fois le corps de Mgr Mulumba porté en terre, la politique va reprendre ses droits. Les intrigues qui vont avec aussi. Mais, celles-ci ne devraient pas passer par pertes et profits les valeurs cardinales de toute société civilisée. Monde des Bisounours ? Vœu pieux ? Pas forcément.

Sous d'autres cieux, la politique avec des hommes de qualité élève des nations. Pourquoi pas sous les tropiques rd congolaises. José NAWEJ
Gare au " corona-économie " !
jeudi 30 avril 2020

Sur l'échelle de priorités, il n'y a pas match. A travers le vaste monde, la palme de l'urgence revient à la lutte contre le coronavirus. Pour le (...)
lire la suite
De couac en couac
mercredi 29 avril 2020

Un couac de plus. Peut-être trop tôt pour dire un couac de trop. Mais, un couac dans tous les cas. Un faux pas dont la coalition au pouvoir aurait (...)
lire la suite
Au-delà du mea culpa
mardi 28 avril 2020

Bourde ou dérapage bien contrôlé ? Toujours est-il que le journaliste Christian Malard a fait son mea culpa. Page tournée. Dont acte. Mais que de (...)
lire la suite
Fatshi et JKK déjà au panthéon de tyran !
lundi 27 avril 2020

Ça pourrait ressembler à la traduction du complexe du colonisateur tel que psychanalysé par Frantz Fanon. Un journaliste français, Christian Malard, (...)
lire la suite
Trente ans déjà !
vendredi 24 avril 2020

Trente ans jour pour jour depuis le mémorable "comprenez mon émotion". Ça ne rajeunit pas ceux qui, ce jeudi 24 avril 1990, étaient en capacité de (...)
lire la suite
FCC-CACH : traité de paix ou énième armistice ?
jeudi 23 avril 2020

Soudain, la tension retombe ! L'Assemblée nationale tient sa plénière ce jeudi 23 avril 2020. Le Sénat devrait suivre. Exit la guéguerre entre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting