Dernière minute :
SUR FOND D’UN TRIBALISME DECRIE
Des adeptes de BDM exigent le départ des non-originaires du Kongo Central
jeudi 16 avril 2020

Les adeptes de BDM (Bundu dia Mayala) ont décidé de faire parler d’eux depuis quelques jours. Après les sorties médiatiques du leader charismatique de ce parti politique, c’est au tour de ses ouailles de faire entendre leur voix en exigeant le départ des non-originaires de leur province, le Kongo Central. Les cités de Kisantu, Kimpese, Seke-Banza dans le Bas-Fleuve, Luozi dans le territoire éponyme ont été en ébullition depuis le début de cette semaine.

Les adeptes de l’ancien mouvement politico-religieux BDK (Bundu dia Kongo) interdit de fonctionner sous l’ère du régime Kabila et, depuis, transformé en parti politique Bundu dia Mayala refont surface depuis 72 heures en organisant des manifestations dans plusieurs cités de la province du Kongo Central. Une seule exigence : le départ de leur province, de tous les non-originaires du Kongo Central.

Ils dénoncent en même temps le fait que la plupart des entreprises installées dans cette partie du pays sont dirigées majoritairement par des ressortissants d'autres provinces. Par leur manifestation, les "Makesa" (adeptes) de l’ex-BDK dénoncent donc ce qu'ils qualifient d'injustice dont sont victimes les Bakongo.

APRES KISANTU, SEKE-BANZA

Les manifestations ont donc commencé le lundi 13 avril à Kisantu, à 131 km de Kinshasa. Nos sources rapportent qu’environ 800 adeptes ont investi la cité depuis 6 heures du matin. L’affrontement les ayant opposés à la Police a fait deux morts parmi les adeptes et un parmi les forces de l’ordre.

Après Kisantu, les adeptes du BDK de Seke-Banza ont également donné de la voix en exigeant le départ des non-originaires de la province de l’ex-Bas-Congo. Ici, les manifestations n’ont heureusement pas été aussi violentes que celles de Kisantu, les autorités provinciales et les manifestants ayant vite trouvé un terrain d’entente.

DES MANIFESTATIONS SIMULTANEES A KIMPESE ET A LUOZI

Pendant ce temps, presque simultanément, on a enregistré d’autres manifestations des adeptes de BDM à Kimpese, à 215 km à l’Ouest de la capitale et à Luozi, dans le territoire éponyme, à une centaine de kilomètres de Kimpese. Ils ont pris d’assaut le parking de la cité de Kimpese. A Luozi, à en croire notre source, la situation était tendue. En effet, dans la matinée, les "Makesa" ont effectué une descente au bureau administratif du territoire pour déposer un mémo dans lequel ils exigent le départ des non-originaires de la province .

Chat échaudé craignant l’eau froide, les "Luoziens" ont encore frais en mémoire, les tristes événements il y a quelques années avec les adeptes de BDM au cours desquels ils avaient perdu des centaines des leurs. Par conséquent, la vue d’un grand nombre des ‘’Makesa’’ a paniqué la population de Luozi. Ainsi les mamans se sont-elles terrées aux champs, ayant eu peur d’en sortir.

IMPORTANCE ET LEGITIMITE DES REVENDICATIONS

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que les adeptes du BDM se mettent à dénoncer les injustices dont les Bakongo sont victimes. Si ces derniers et plusieurs autres compatriotes non-originaires du Kongo Central sont unanimes sur la légitimité des revendications de Bundu dia Mayala, ils lui reprochent cependant le modus operandi.

Plusieurs Congolais reprochent aux hommes du BDM des revendications empreintes de tribalisme qui n’a pas sa place dans un pays qui a besoin de l’unité de ses fils et ses filles pour son développement, ainsi que de toutes ses provinces. Chercher à chasser les non-originaires de la province pour tenter d’obtenir ce que les dirigeants n’arrivent pas à donner, est un combat dont l’issue est d’office porteuse de germes d’inimitié et de conflits inter communautaires. Que les tristes événements ayant empoisonné les relations entre les Baluba et les Balubakat nous servent de leçon à ne pas vite oublier. Kléber KUNGU
Wilpf/RDC sensibilise les ménages aux gestes barrières
jeudi 25 juin 2020

La Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté section RDC s'est lancée le mercredi 24 juin dans la sensibilisation des ménages aux (...)
lire la suite
Sylvain Mutombo visite un site de 45 ha ou sera construit un cimetière pour militaires
mercredi 24 juin 2020

Le Gouvernement veut enterrer dignement les militaires des FARDC après avoir servi loyalement le pays sous le drapeau. C’est dans ce cadre que le (...)
lire la suite
Kinshasa : le taux de vaccination a baissé suite à la pandémie de Covid-19
mercredi 24 juin 2020

Dans les centres de santé de Kinshasa, les nouveaux-nés sont de moins en moins présents lors des vaccinations de routine. Sur leur garde, les (...)
lire la suite
Les chrétiens invités à s’accrocher au Seigneur, le seul qui écoute et exauce les prières
mercredi 24 juin 2020

Les chrétiens sont invités à s'accrocher à jamais au Seigneur, le seul qui écoute et exauce les prières des Hommes. Tel était le message diffusé à (...)
lire la suite
Naomie Yamba Yamba : « Le PAPAKIN soutient notre jeunesse »
mercredi 24 juin 2020

Le Programme d’appui aux Pôles d’approvisionnement de Kinshasa en produits vivriers et maraîchers (PAPAKIN), financé par le Fonds International de (...)
lire la suite
Les préalables indispensables au programme national de relance agricole
mardi 23 juin 2020

Le monde est confronté à la pandémie de coronavirus qui a fragilisé et paralysé tous les secteurs vitaux de la vie. C'est ainsi que le confinement a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting