Dernière minute :

Pour l’actif et le passif…
mercredi 22 avril 2020

Vaut-il encore la peine de pérorer sur les scènes de ménage entre le FCC et le CACH? La réponse est non. Car, en matière des bisbilles entre les deux plateformes au pouvoir, il y a overdose. Ou presque.

Ce que comme commentateurs, l'on ne souligne pas assez, c'est qu'à l'heure de la reddition des comptes, les deux " coalisés" seront à la barre. Tous les deux au même degré auront à répondre du bilan du quinquennat.

Ayant librement opté pour une coalition là où la Constitution plaidait pour une cohabitation, le FCC et le CACH sont en fait unis pour l'actif et le passif. Il devrait y avoir d'autant moins de jugement préférentiel ou à géométrie variable que les deux locomotives de la coalition sont aux commandes de l'Exécutif. A l'UDPS, la Présidence de la république et au PPRD la direction du Gouvernement. La boucle de responsabilité est bouclée.

Il n'y aura donc pas un gagnant et un perdant. Ni vice-versa. Il y aura deux gagnants ou deux perdants. Selon que le bilan sera jugé positif ou négatif.

D'où vient alors ce paradoxe qui donne à penser que les vainqueurs proclamés des élections de 2018 n'ont pas de destin lié ? C'est peut-être là que se cache l'énigme de cette coalition iconoclaste.

Tout se passe comme si aucun de deux partenaires ne parie sur le long terme. A savoir la fin normale de la mandature. Les théories du complot qui ressortent de la polémique sur la tenue du Congrès pourraient accréditer cette thèse.

Sinon, on ne voit pas pourquoi après moult rencontres au sommet et concertations entre chefs des institutions, les troupes continuent à tirer à hue et à dia. Voire à se livrer à une guérilla verbale digne de l'antagonisme Pouvoir-Opposition. Au passage, la vraie opposition est même réduite au service minimum. Sa vocation ayant été préemptée par la coalition au pouvoir !

Reste que le spectacle qu'offrent ceux dont le peule attend des actions et non des accusations mutuelles et des jérémiades en continu pourrait faire le lit d'un troisième larron. Car, à force de complexifier une équation dont les valeurs fixes sont connues d'avance, une ou plusieurs inconnues pourraient s'y agréger. Et rendre l'exercice autrement plus compliqué. Sans la moindre prétention en mathématique, la réponse n'y irait plus de soi. En clair, le scénario escompté par chacun des "coalisés " risque de faire un flop.

Un coup de projecteur dans un passé…récent renseigne qu'un certain Laurent- Désiré Kabila avait comme surgi de nulle part pour coiffer sur le poteau les "protagonistes-alliés " qui jouaient à se faire peur à Kinshasa. José NAWEJ
Marche ou l’arbre qui cache la forêt ?
mercredi 8 juillet 2020

En avant marche ! Une, deux, gauche, droite…Cette évocation ne rajeunit personne. Ca fait penser à la marche. Scolaire celle-là. Civilisée parce que (...)
lire la suite
Chronique d’une mort vivement souhaitée
mardi 7 juillet 2020

Ce n'est pas un secret d'Etat. Si secret il y a, alors c'est celui de Polichinelle. Rien que cela. Pas plus. L'état d'urgence sanitaire est à (...)
lire la suite
Vivement le " téléphone rouge " !
lundi 6 juillet 2020

Un zeste d'histoire. Durant les moments les plus chauds de la guerre froide, le Kremlin et la Maison-Blanche recouraient au " téléphone rouge " (...)
lire la suite
Une pluie de messages à la Nation
vendredi 3 juillet 2020

Question pour un champion : quel est ce pays d'Afrique où tout le monde s'adresse à la Nation à l'occasion de la Fête nationale ? La RDC. Ce n' (...)
lire la suite
CENI : A chacun son candidat…
jeudi 2 juillet 2020

"L'histoire, un perpétuel recommencement", écrivait le philosophe-historien athénien Thucydide bien avant l'avènement de Jésus -Christ. Plusieurs (...)
lire la suite
Fatshi : Du bon et du moins bon
mercredi 1er juillet 2020

Du classique pour un message à la Nation d'un chef d'Etat en régime pluraliste. Les partisans du Président approuvent. Les thuriféraires vont (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting