Dernière minute :

Nous sommes comme de vieux amis dès la première rencontre et notre amitié s’approfondit avec le temps
lundi 4 mai 2020

(Par Li Jian/ambassadeur de Chine au Burkina Faso)

Le 16 avril, l'une des premières équipes d'experts médicaux chinois envoyés par le gouvernement chinois à l'Afrique pour lutter contre l'épidémie de COVID-19 est arrivée au Burkina Faso. Au moment critique de la lutte contre l'épidémie au Burkina Faso, l'aide en temps opportun de la Chine a été bien accueillie et saluée par tous dans ce pays.

Comme dit une expression idiomatique chinoise "nous sommes comme de vieux amis dès la première rencontre", des amis qui viennent de se connaître peuvent développer une amitié profonde. Il n'y a pas de meilleures expressions pour décrire les relations entre le Burkina Faso et la Chine, rétablies il y a deux ans. Depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays le 26 mai 2018, le Burkina Faso s'est exprimé plusieurs fois au nom de la justice pour s'opposer clairement à toute ingérence dans les affaires intérieures de la Chine par les pays occidentaux. En début d'année, au moment le plus difficile de la lutte contre l'épidémie par le peuple chinois, le président, le président du parlement, le ministre des affaires étrangères et les dirigeants de parti politiques de Burkina Faso ont tous envoyé des messages à la Chine pour exprimer leur soutien et encouragement. Les différents milieux du Burkina Faso ont aussi exprimé leur sympathie à l'ambassade de Chine au Burkina Faso. Le média local a publié un grand nombre de reportage sur l'efficacité de la lutte contre l'épidémie en Chine, réfutant les propos infondés de l'Occident. Sur la page de médias sociaux de l'ambassade de Chine au Burkina Faso, les internautes burkinabè ont laissé beaucoup de mots d'encouragement à la Chine. Nos amis locaux ont dit que le Burkina Faso signifiait "pays des hommes intègres". Même si le Burkina Faso est peu avancé économiquement, ils sont aussi déterminés que les Chinois pour soutenir la lutte contre l'épidémie en Chine !

Le 9 mars, le premier cas confirmé de COVID-19 au Burkina Faso a été signalé. La Chine a très vite aidé son ami. Pour partager l'expérience chinoise, Huawei a créé une plateforme d'échanges à distance. L'Hôpital provincial du Shandong a aidé les hôpitaux burkinabè désignés pour recevoir les patients atteints de COVID-19 à créer un système médical à distance. Les experts chinois et burkinabè ont échangé les informations et ont organisé les consultations plusieurs fois. Nous avons aussi montré la vitesse chinoise. Les entreprises chinoises ont réagi très vite pour commencer la rénovation du bâtiment d'isolement de l'hôpital en moins d'un mois. Nous avons apporté la contribution par la force chinoise. Les deux dons d'urgence de matériels faits par le gouvernement chinois et les deux dons de la Fondation Alibaba sont déjà arrivés au Burkina Faso. Par ailleurs, par apporter l'aide, la Chine a montré ses sentiments sincères. Des villes amicales comme Shanghai, Zhengzhou et Jiaozhou ont fourni des matériels d'urgence contre l'épidémie. Sur l'emballage des matériels, des slogans comme "Allez, le Burkina Faso" et les drapeaux des deux pays attirent particulièrement l'attention. Les ressortissants chinois et les institutions chinoises au Burkina Faso ont aussi donné l'argent et les matériels généreusement au Burkina Faso. Par ce geste de justice, la Chine a apporté l'aide en temps opportun et a été plébiscitée par tous les milieux burkinabè.

À cause du système de santé publique fragile et du manque d'expérience en matière de lutte contre l'épidémie du Burkina Faso, l'épidémie se propage très vite. Le Burkina Faso a été le pays le plus gravement frappé par l'épidémie en Afrique de l'ouest. Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a demandé l'aide d'urgence de la Chine et il espérait que la Chine enverrait une équipe d'experts médicaux. Le gouvernement chinois a répondu activement à cette demande. La municipalité de Tianjin a envoyé 12 experts au Burkina Faso. Une fois arrivée sur place, l'équipe médicale a commencé à travailler immédiatement en inspectant les hôpitaux désignés pour recevoir les patients, les hôpitaux et les cliniques communautaires qui étaient en première ligne. En plus d'une dizaine de conférences professionnelles aux personnels médicaux locaux, l'équipe a également a formé les équipes médicales chinoises présentes dans 14 pays voisins et a échangé avec les experts africains des pays voisins. Durant la saison sèche actuelle au Burkina Faso, la température la plus élevée dans la journée dépasse 40 °C. En plus de la canicule, il y a aussi des sables. Les experts chinois ont surmonté toutes les difficultés et ont travaillé jour et nuit avec corps et âme. Ils ont dit : "Tout ce que nous voulons, c'est d'avoir plus de temps pour partager notre expérience avec nos amis burkinabè !" Le professionnalisme et le dévouement des experts chinois ont été salués par tous. Le ministère burkinabè de la Santé a déclaré plusieurs fois que la solution chinoise a servi de lignes directrices pour le Burkina Faso et que l'arrivée des experts a largement contribué à l'élaboration des plans de traitement et des mesures de prévention du Burkina Faso.

Les temps troubles testent les qualités d'une personne et c'est dans l'adversité qu'on connaît l'ami fidèle. Un expert chinois a écrit dans son journal : "Quand nous partageons le même destin et poursuivons la grande voie vertueuse, nous ne serons pas seuls. L'Afrique et la Chine vont continuer à s'entraider à toute épreuve pour construire conjointement une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide ! " Je reste persuadé que les relations entre le Burkina Faso et la Chine seront comme les relations sino-africaines, qui s'approfondiront avec le temps et résisteront à tout obstacle quelle que soit l'évolution de la situation internationale !

Ankara dénonce la décision d’Israël concernant l’expansion de ses colonies illégales en Cisjordanie
vendredi 8 mai 2020

Ankara a dénoncé la décision d'Israël sur l'expansion de ses colonies illégales en Cisjordanie. Le ministère turc des Affaires étrangères a publié (...)
lire la suite
(COVID-19) Un bénévole africain -d’origine rd congolaise- en Chine continue de contribuer à la prévention de l’épidémie dans le pays
vendredi 8 mai 2020

GUANGZHOU, 6 mai (Xinhua) -- Contrairement aux congés du 1er mai de l'année dernière pendant lesquels Jérémie Mubua Ilrich de la République (...)
lire la suite
Sergueï Lavrov et Mike Pompeo parlent sécurité mondiale et Covid-19
vendredi 8 mai 2020

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et son homologue américain Mike Pompeo se sont entretenus par téléphone ce mercredi 6 mai et ont abordé (...)
lire la suite
L’ONU appelle à élever le fonds pour lutter contre le virus dans les pays pauvres de 2 à 6,7 Mds $
vendredi 8 mai 2020

Selon les Nations Unies (ONU), la pandémie devrait faire un pic dans les pays les plus pauvres du monde d'ici 3 à 6 mois. Le plan de réponse (...)
lire la suite
Covid-19 : la démocratie participative, moyen idoine de lutte anti-coronavirus et de gestion de l’après-pandémie
vendredi 8 mai 2020

Rabat - La démocratie participative est le meilleur moyen de lutte contre la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19) et de gestion de l'étape (...)
lire la suite
Maroc : Grand consensus national contre le nouveau coronavirus (site allemand)
vendredi 8 mai 2020

Berlin - Le Maroc a pris des décisions "décisives et exceptionnelles" face à la pandémie du nouveau coronavirus, faisant de ces circonstances (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Savoir quitter le Palais pour le terrain

Une virée présidentielle hier dans certains hôpitaux et chantiers à travers la capitale. Qui le reprocherait au Président ? Bien au contraire. Une descente sur le terrain est souvent préférable aux (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting