Dernière minute :
JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE
TAEF rend hommage aux hommes et femmes des médias qui travaillent sous Covid-19
mardi 5 mai 2020

La Journée mondiale de la liberté de la presse a été célébrée cette année en pleine crise du Covid-19. A cette occasion, le Forum des Editeurs africains (TAEF) se dit solidaire. Elle rend un hommage particulier aux journalistes, animateurs et autres agents des médias qui travaillent, nuits et jours, sur le COVID-19.

« Cette infection respiratoire qui se propage est, certes, un défi médical, mais elle ne pourrait être traitée efficacement, sans les médias, dont le rôle est très important dans la sensibilisation et l’information autour de la pandémie. Ce qui place les journalistes et autres professionnels des médias au premier plan de l’effort collectif visant à informer notre continent des causes, du traitement et d’autres facteurs entrant dans le cadre de la lutte contre la pandémie », souligne TAEF dans sa déclaration faite à la veille de la célébration de la journée mondiale de la presse le dimanche 3 mai 2020.

TAEF est également «préoccupé par l’impact dévastateur que COVID-19 a sur la vie et les économies à travers le continent, entraînant des pertes d’emplois, des réductions de salaire et la fermeture de certaines rédactions».

TAEF reconnaît également que de nombreux médias, à travers le continent, connaîtront des difficultés. Il exprime, dès lors, sa solidarité à l'égard de ces confrères et consœurs. "Les périodes de crise de l’ampleur du coronavirus nécessitent, selon lui, un leadership audacieux et visionnaire pour sauver des vies, des économies et des emplois ».

C’est dans cette optique que TAEF appelle « les gouvernements et les grandes entreprises, y compris les rédactions, à travailler ensemble et à trouver des solutions pour conserver la pluralité des voix et des opinions dans les médias africains. Cela comprend, entre autres, la facilitation des publications d’éditions numériques à travers l’accès à internet à des coûts très abordables».

TAEF demeure préoccupé par le fait que « certains Etats africains ont utilisé l’épidémie de COVID-19 comme prétexte pour restreindre la liberté des médias». C’est ainsi qu’il appelle «les gouvernements à plus de responsabilité et de transparence ».

Tout en réitérant son appel aux gouvernements à travers l’Afrique en ce qui concerne le respect de toutes les libertés individuelles et collectives, particulièrement la liberté de presse et d’expression, TAEF exige que « tous les journalistes emprisonnés dans le cadre de l’exercice de leur métier soient, immédiatement, libérés ».

TAEF estime que les Africains ont le droit d’accéder à une information fiable et vérifiable à travers des médias indépendants. C’est dans ce cadre que ce forum travaille avec certains de ses partenaires, dans le cadre de la création d’un portail continental où un contenu de haute qualité et vérifié, non limité à la pandémie, sera partagé par les médias africains à travers le continent. Dina BUHAKE
Covid-19 : Difficile expérimentation du système d’achat groupé des marchandises par les petits commerçants transfrontaliers à Goma
mercredi 13 mai 2020

Depuis le 22 mars 2020, le Rwanda et l'Ouganda, même le Burundi, ont fermé leurs frontières avec la RDC pour diminuer le risque de propagation de (...)
lire la suite
La RDC classée 33ème au score de transparence budgétaire
mercredi 13 mai 2020

La République démocratique du Congo a enregistré un score de transparence budgétaire de 33 sur 100. Elle est partie de 29 sur 100 en 2017. C'est (...)
lire la suite
Julien Paluku en voie de doter les jeunes inventeurs et entrepreneurs Congolais d’un incubateur
mercredi 13 mai 2020

Le ministre de l'industrie Julien Paluku Kahongya va doter incessamment les jeunes inventeurs et entrepreneurs congolais d'un incubateur. Ce, (...)
lire la suite
Kiwakana Kimayala reconduit à la tête du Conseil économique et social
mercredi 13 mai 2020

La séance d'ouverture de la session ordinaire du Conseil économique et social a eu lieu hier mardi 12 mai au Palais du peuple. Cette plénière a (...)
lire la suite
Baisse du prix de carburant ce jeudi dans les stations-service
jeudi 7 mai 2020

*Cet arrêté consacre la baisse du prix de l'ordre de 245 Fc dans la zone Ouest de la RDC, contre 310 à l'Est et 370 Fc au Sud. Les transporteurs (...)
lire la suite
Des salariés bancarisés de Kinshasa se battent pour accéder à leurs comptes
mercredi 6 mai 2020

La plupart des employés des institutions publiques dont les salaires mensuels passent par les banques privées à Kinshasa, n'ont toujours pas touché (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Profession : "fils" de Mzee

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne l'ignore ? Sans nul doute. C'est assurément un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting