Dernière minute :
ALORS QUE LA PAIE AVAIT ETE LANCEE DEPUIS LE 20 DU MOIS
Des salariés bancarisés de Kinshasa se battent pour accéder à leurs comptes
mercredi 6 mai 2020

La plupart des employés des institutions publiques dont les salaires mensuels passent par les banques privées à Kinshasa, n'ont toujours pas touché à leurs salaires du mois d'avril dernier. Pourtant, la paie avait déjà été lancée depuis le 20 du mois. Depuis la semaine dernière, des foules importantes sont observées devant les agences des banques commerciales ouvertes à la cité, espérant sans trop y croire, accéder à leurs dus du mois dernier.

Gagné par l'incertitude d'être servis, nombre de ces employés se voient obligés de se présenter dès les première heures devant les portes, encore hermétiquement fermées de leurs banquiers. Certains salariés y sont déjà à partir de 5h30. Soit, plusieurs heures avant même que les employés de la banque n'arrivent. Question d'être parmi les premiers à recevoir le fameux jeton numéroté, sur base duquel les caissiers de la banque servent leurs clients.

Cependant, la capacité d'accueil limite le nombre de personnes devant avoir accès dans la salle de réception, généralement trop exigüë. Moralité, le reste de la foule, debout, attend dehors. Devant l'agence d'une banque privée ouverte au quartier 1 de la commune de Masina, la colère et la désolation sont bien visibles sur les visages des personnes sur la file d'attente. Chacun a le regard sur sa montre. Car, un communiqué de la banque affiché sur la grille, renseigne la fermeture des guichets à 14h45.

DES DABS INOPERANTS

Alors qu'ils vont y chercher leurs maigres salaires à la banque, nombre d'employés des institutions publiques à Kinshasa n'y trouvent plutôt que déboires. Plusieurs raisons pourraient expliquer cette situation qui désenchante plus d'un. Si la principale cause est le manque de liquidité, la deuxième est celle liée au dysfonctionnement des Distributeurs automatiques des billets (DAB). Depuis le vendredi dernier, ces machines placées dans les différentes agences de ladite banque sont tombées en panne. Voilà qui complique davantage l'opération de paie du mois d'avril dernier.

Problème. Cette situation arrive très malencontreusement dans un environnement économique particulier, où la monnaie nationale, le franc congolais, poursuit constamment sa descente aux enfers. Cette dépréciation spectaculaire de la devise locale face au "roi" dollar, monnaie de référence dans les transactions internes en RD Congo, particulièrement à Kinshasa, affecte de manière drastique, le salaire de misère de l'agent de service public et autre fonctionnaire de l'Etat. Par conséquent, plus le séjour de cette prime mensuelle est long dans les coffres-forts des banques, plus elle devient davantage insignifiante.

Ici comme ailleurs, le salaire a un caractère social. Les employés bancarisés auraient peut être compris, à la limite, si le grand retard observé dans la perception de leurs rémunérations, résultait des transactions au niveau de la Banque centrale du Congo. Ce qui n'est pas le cas, quand on sait que l'argent avait bel et bien été décaissé depuis près de deux semaines.

Excédés par cette situation combien préjudiciable, certains salariés interrogés devant l'agence de la banque que Forum des As a visitée au quartier I de la commune de Masina, n'ont pas caché leur désolation. "C'est inadmissible ! Ce qui se passe ici, donne l'impression que nous venons solliciter une quelconque faveur de la banque. Pourtant, ce sont nos salaires. Et, l'argent n'appartient pas à cette banque qui nous fait marcher depuis plusieurs jours. C'est l'argent de l'Etat congolais. Dans ces conditions, je ne trouve plus aucune raison de voir mon salaire mensuel viré à la banque. Je préfère encore être payé manuellement à la caisse de notre division des Finances, plutôt que de subir ce genre de traitement ", déclare sur un ton de révolte, un Chef de division de l'Administration publique. Grevisse KABREL
La BCC appelle aux réformes favorables aux négociations avec le FMI
vendredi 11 septembre 2020

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la République démocratique du Congo est préoccupé. Il s'inquiète de ''la faible mobilisation des ressources (...)
lire la suite
La CNSS n’a pas initié un quelconque mouvement de recrutement du personnel
lundi 31 août 2020

Dans un communiqué officiel, la Direction générale de l'ex-INSS appelle le public à plus d'attention, afin de ne pas tomber dans le piège des (...)
lire la suite
Le ministre du portefeuille fait signer un contrat de bonne gouvernance aux mandataires publics actifs nouvellement nommés
mercredi 26 août 2020

Les mandataires publics actifs nouvellement nommés par ordonnances présidentielles ont signé un contrat mandat avec l'Etat congolais actionnaire, le (...)
lire la suite
L’inspection générale des finances a 30 jours pour contrôler la gestion de la BCC
mercredi 26 août 2020

La gestion de la Banque Centrale du Congo fera l'objet d'un audit de janvier 2018 à ce jour par l'inspection générale des finances. Telle est la (...)
lire la suite
Marché de change : le Franc congolais se redresse
mercredi 26 août 2020

Dans leur réunion du mardi 25 août, présidée par le chef du Gouvernement central, Sylvestre Ilunga, les membres du Comité de conjoncture économique (...)
lire la suite
L’Hotel de Ville installe la Cellule provinciale du climat des affaires de Kinshasa
lundi 24 août 2020

* Ce comité a été institué au cours de la matinée de sensibilisation des députés et ministres provinciaux aux réformes du climat des affaires en RDC. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting