Dernière minute :
AFFAIRE 100 JOURS
Elargissement de Kamerhe : qu’en est-il de Bamaros Lobota et les autres ?
vendredi 8 mai 2020

Vital Kamerhe, le Directeur de cabinet du Président de la république qui est prévenu dans l’affaire « 100 jours » et dont l’audience est fixée à ce lundi au Tribunal de grande instance (TGI) de Kinshasa-Gombe est en attente de son élargissement qui devrait intervenir d’un moment à l’autre.

C’est au cours du Conseil des ministres de lundi dernier, présidé par le Président de la république, Félix Tshisekedi, qu’il a été décidé de procéder, dans les meilleurs délais, au désengorgement, pour raison de pandémie du Covid-19, de deux principales maisons d’arrêt de la ville de Kinshasa, notamment la prison centrale de Makala et celle militaire de Ndolo, où le virus a frappé quelque 200 détenus.

Parmi les principaux bénéficiaires de cette mesure, le Conseil des ministres a cité Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du chef de l’Etat, pensionnaire à la prison centrale de Makala qui est en débordement avec près de 9.000 détenus comme population carcérale pour seulement 2.000 places prévues. Ces détenus vivent du reste dans une grande promiscuité. Raison pour laquelle, dès l’enclenchement de la pandémie du Covid-19 dans la ville de Kinshasa, le Gouvernement avait pris des mesures d’élargissement des prisonniers de ce pénitencier en vue de limiter la contamination au risque de se révéler à grande échelle vu leur contact quotidien avec la population de Kinshasa.

En arrivant en prison, Vital Kamerhe a trouvé ce mécanisme de désengorgement déjà en marche. Le Conseil des ministres avait par ailleurs instruit les ministres en charge de la Justice et de la Défense nationale d’instruire à leur tour le Parquet et l’Auditorat militaire de procéder à l’examen des dossiers des détenus dans ces deux pénitenciers pour voir lesquels seraient éligibles à cette mesure d’élargissement pour Covid-19. C’est ce qui est en train d’être fait à ce jour.

En ce qui concerne le volet de l’exécution du Programme présidentiel de 100 jours, il n’y a pas que Vital Kamerhe, le Directeur de cabinet du chef de l’Etat qui est devant la justice. Mais bien d’autres comme le MPRM-Bamaros Lobota, DG du FONER en détention préventive à Makala. Il a suivi, lui, le même processus dans l’instruction préjuridictionnelle du Parquet que Vital Kamerhe.

A deux reprises, le Parquet lui a refusé la liberté provisoire et continue à attendre la fixation de son dossier devant le Tribunal qui devra le juger. Il n’y a aucune raison pour que Lobota ne puisse pas bénéficier de mesures d’élargissement pour Covid-19. D’autant plus que si son cas est semblable, sur le plan judiciaire, à celui de Vital Kamerhe, Directeur de cabinet cité nommément au Conseil des ministres comme bénéficiaire de la mesure d’élargissement. Le groupe de travail mis en place pour la mise en œuvre de cet élargissement devra veiller à ce que les prévenus du « Programme de 100 jours » du Président de la république qui sont dans le même cas que Vital Kamerhe été dont la fuite n’est pas à craindre puissent effectivement bénéficier de la liberté provisoire par cet élargissement. C’est le cas de Bamaros Lobota, DG du FONER.

Au même moment où on est en train d’étudier la possibilité d’élargissement des détenus de la prison de Makala et les militaires de Ndolo, avec en tête le Directeur de cabinet du chef de l’Etat Vital Kamerhe, c’est un de ses propres, membre de son parti politique, l’UNC, et ministre qui est dans le viseur de la Justice pour la gestion du « Programme de 100 jours ».

Il s’agit de John Ntumba, ministre de la Formation professionnelle du gouvernement Ilunga Ilunkamba. Le Procureur général (PG) près la Cour de cassation, Victor Mumba a signé deux requêtes avant-hier. Le premier informant le Premier ministre qu’il a ouvert une information judiciaire à sa charge pour détournement des deniers publics dans le cadre de l’exécution du « Programme de 100 jours » du chef de l’Etat. La deuxième requête est adressée à la Présidente de l’Assemblée nationale en vue d’obtenir la levée des immunités du ministre de la Formation professionnelle, John Ntumba pour les mêmes motifs de détournement de deniers publics dans l’exécution du « Programme de 100 jours » du chef de l’Etat.

La démarche du PG près la Cour de cassation est légale. On sait que de par la Constitution, les poursuites du Parquet contre un ministre en fonction requièrent, au préalable, la levée de ses immunités à l’Assemblée nationale par un vote des ¾ des députés pour sa mise en accusation. Que va-t-il se passer quand on sait que l’UNC, parti politique de John Ntumba, ne dispose que de 17 élus nationaux. Et que, l’écrasante majorité provient du FCC du Raïs Joseph Kabila qui n’a aucun intérêt politique pour couvrir un ministre UNC, c’est-à-dire CACH.

A ce sujet, Me Georges Kapiamba de l’ONGD ACAJ exhorte l’Assemblée nationale à siéger en mode d’urgence, au cours de la session ordinaire en cours, pour se prononcer sur la levée des immunités du ministre de la Formation professionnelle John Ntumba. KANDOLO M.
COVID-19 : Denis Mukwege plaide pour un approvisionnement des tests dans le Sud-Kivu
mercredi 13 mai 2020

Le prix Nobel de la paix congolais Denis Mukwege, a plaide pour un " approvisionnement en urgence des tests " de coronavirus dans la province du (...)
lire la suite
Dr Muyembe et l’ambassadeur Pujolas signent une convention pour améliorer la sécurité du site de l’INRB
mercredi 13 mai 2020

Le directeur de l'Institut National de Recherche Biomédicale de Kinshasa et l'ambassadeur de France en RDC ont signé une convention de soutien qui (...)
lire la suite
La Croix-Rouge rouge de la RDC salue la valeur du travail de ses volontaires
mercredi 13 mai 2020

A l'occasion de cette journée mondiale de la croix- rouge et du croissant rouge, la croix-rouge de la RDC particulièrement fière, a salué la valeur (...)
lire la suite
Covid-19 : Ingele Ifoto offre du matériel de protection à la Funa
mardi 12 mai 2020

Après Kalamu, Kasa-Vubu et Makala, c'est au tour des communes de Bandalungwa, Ngiri-Ngiri, Bumbu et Selembao de bénéficier d'un don en matériels de (...)
lire la suite
Covid-19 : Moïse Katumbi dote l’hôpital de Kashobwe d’une unité de soins intensifs
mardi 12 mai 2020

Le président du parti Ensemble pour la République, Moïse Katumbi Chapwe, a doté l’hôpital de Kashobwe, en territoire de Kasenga, dans la province du (...)
lire la suite
L’ambassadeur du Canada lance le concours "jeunes talents francophones contre la covid-19 en RDC"
mardi 12 mai 2020

L’ambassadeur du Canada en RDC a lancé le lundi 11 mai à Kinshasa, le concours clip musical "jeunes talents francophones contre le covid-19" en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au-delà des postures manichéistes

Difficile de s'émanciper du manichéisme bien de chez nous. Même le procès Kamerhe n'échappe pas à ce qui tient lieu de grille de lecture pour nombre de Congolais. Saint quoi qu'il arrive pour les (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting