Dernière minute :
FACE AUX ABUS ATTENTATOIRES A LA SURETE DE L’ETAT
Le VPM Célestin Tunda déclare la guerre aux cybercriminels
mercredi 20 mai 2020

* Dans un communiqué, le patron de la Justice congolaise invite les institutions de l’Etat à ne préposer que des personnes de bonne moralité au circuit de traitement des courriers officiels.

A l’ère et à l’heure des réseaux sociaux, il n’y a plus, hélas, de secret administratif ! Tout est dans la rue. Y compris des courriers administratifs top-secrets, supposés bénéficier du sceau de confidentialité. Des images des institutions du pays ainsi que celles de leurs dirigeants, sont grossièrement montées, suffisamment diffusées et partagées avec une surprenante célérité. Les privés ne s’en trouvent pas du tout épargnés.

Face à ce phénomène qui a atteint des proportions quelque peu difficiles à contenir, le Vice-Premier ministre congolais en charge de la Justice et garde des sceaux, Me Célestin Tunda Ya Kasende, brandit désormais, l’épée de Damoclès sur les auteurs de cette cybercriminalité. Aussi, le patron de la Justice congolaise instruit-il le parquet à traquer sans relâche, tous les cybercriminels tapis dans des officines demeurées jusqu’ici inaccessibles.

Dès lors que des documents de l’Etat sont mis sur la place publique, d’aucuns expliquent cette pratique par le manque d’éthique dans le chef des agents préposés au service courrier dans les institutions de l’Etat. A partir du moment où l’on considère que l’on peut commettre n’importe qui à ce service, les conséquences ne peuvent qu’être celles-là. Rien de nouveau sous le soleil. Ce qui est déploré aujourd’hui remonte depuis plusieurs décennies. Sous le régime de feu le maréchal Mobutu, par exemple, on pouvait retrouver des lettres officielles chez des vendeuses de cacahuètes qui s’en servaient d’emballages. Même si, il est vrai, le phénomène n'avait pas l'ampleur qu'il a aujourd'hui.

Tirant la leçon de cette triste réalité qui met à mal la sureté de l’Etat congolais, Me Céléstin Tunda Ya Kasende, estime que l’heure a sonné pour tuer le vieil homme. Dans un communiqué signé le 15 mai courant, l’actuel patron de la Justice congolaise invite les institutions de l’Etat à n’engager au circuit de traitement des courriers officiels, que des personnes de probité morale éprouvée. Cela s’entend, des agents ayant le sens de l’administration. Pourvu que ceux qui détiennent le pouvoir dans ce sens l’entendent de cette oreille.

TOUT POUR MANIPULER

Plutôt que de servir de véritable espace public d'interactions responsables, tel que l’entend Alain Létourneau, les réseaux sociaux en RD Congo sont dévoyés à souhait, au point d’être utilisés comme une tribune d’injures, d’exposition de photos, de très large diffusion de correspondances interinstitutionnelles…

Bien pire. Nombreux sont des internautes congolais, spécialistes en Photoshop, qui passent le plus clair de leur temps, à travailler les images des dirigeants du pays, non sans intention délibérée de nuire. Des montages grotesques accompagnés d’un son vraisemblable, sont diffusés et partagés au quotidien. Derrière cette entreprise de nuisance qui tourne à plein régime, l’objectif avoué est sans doute de manipuler la population.

Dans son ouvrage intitulé «Le viol des masses par la propagande politique», traduction française de la version anglaise «The rape of the masses» du même livre, le très célèbre sociologue allemand d’origine russe, Serge Tchakhotine avait soutenu que « la foule est un enfant de huit ans». Une métaphore bien trouvée qui explique le fait que certains acteurs politiques (malintentionnés ?), choisissent de manipuler la foule à leurs fins égoïstes, en exploitant le côté tout à fait naïf de celle-ci. C’est donc tout ce qui s’observe présentement sur cette autoroute fourre-tout de l’information qu’est l’internet.

Parlant justement du secret d’Etat, le très proverbial linguiste américain et Professeur émérite à l’Université de Massachusetts, Noam Chompsky, dans son livre «Comprendre le pouvoir, premier mouvement», postule que «Tout gouvernement a besoin d’effrayer sa population et une façon de faire est d’envelopper son fonctionnement de mystère ». Il se trouve qu’à ce jour, l’enveloppe du fonctionnement de l’Etat congolais est déchirée. Tout est dans la rue. Forum des As publie ci-dessous, le communiqué du VPM Célestin Tunda Ya Kasende. Grevisse KABREL

Communiqué de presse

Le Ministère de la Justice et Garde des sceaux constate avec regret la prolifération de mauvaises habitudes, de la part de certains individus et officines pour nuire à travers des montages grossiers ; à l’image des institutions de la République, des personnalités politiques et de quelques acteurs du secteur privé bien ciblés.

De fausses ordonnances présidentielles en images photographiques, montées et modifiées, avec sceaux officiels, sont abusivement publiées et diffusées sur Internet et dans des réseaux sociaux.

Il en est de même des administrations, des services publics ou de leurs agents, qui diffusent sur les réseaux sociaux numériques, des documents officiels portant les sceaux et signatures des membres du Gouvernement ou de la Présidence de la république.

D’autant que de tels documents sont couverts de confidentialité et sont uniquement destinés aux personnes et personnalités concernées, leur diffusion à un public indifférencié pose de sérieux problèmes d’éthique administrative, de manipulation de l’opinion, de viol de secret professionnel et de sécurité tant pour la fonction de ses signataires que pour l’Etat lui-même.

Tous ces actes nocifs et répréhensibles, plus spécialement de ceux qui se servent du Réseau Internet et des outils numériques à des fins de divulgation des secrets de correspondance constituent des actes de cybercriminalité.

C’est également le cas des actes criminels de diffusion publique en ligne, comme la sextorsion (par chantage ou extorsion à travers des éléments à caractère sexuel), les revanches pornographiques (par large diffusion des sextapes), la production ou la participation scénique à la pédopornographie, la falsification des documents officiels par des logiciels spécifiques, le montage d’images notamment par photoshop ou autres dans le but de nuire.

Au regard des moyens modernes d’investigation et de l’arsenal juridique congolais à sa disposition, le Ministère de la Justice :

- rappelle sa politique criminelle de tolérance zéro et instruit le Parquet à s’activer dans la répression de tous ces antivaleurs relevant de la cybercriminalité ;

- met en garde les auteurs ainsi que les citoyens-cyberconnectés qui y participent ;

- souligne que tous les actes ici décriés feront l’objet des poursuites pénales.

Le Ministère de la Justice appelle l’attention de toutes les institutions de l’Etat en vue de préposer des personnes fiables et professionnelles pour la bonne tenue du circuit de traitement des courriers officiels.

Il me revient donc avec force de prévenir la divulgation à foison des correspondances officielles, de même que la publication éhontée des fichiers de toute nature portant atteinte non seulement à la vie privée et à l’honneur des personnes, mais aussi et surtout à l’image du pays et à la vie de toute la Nation.

Toute personne impliquée dans les phénomènes de cybercriminalité ci-haut décriés connaîtra la rigueur de la loi et des services judiciaires. Fait à Kinshasa, le 15 mai 2020
Ogefrem : le DG Patient Sayiba victime d’une "machination"
vendredi 22 mai 2020

(Par Madison Mutayi, Analyste Managérial et économique) Le Directeur Général Patient Sayiba est, depuis un certain temps, la cible d’une campagne (...)
lire la suite
Le rapport du GEC sur l’affaire Kamerhe n’est pas neutre
jeudi 21 mai 2020

* Dans une analyse intitulée "Devoir de justice", Dieudonné Mushagalusa dénonce les insinuations tendancieuses contenues dans l'étude du Groupe basé (...)
lire la suite
Le VPM Célestin Tunda déclare la guerre aux cybercriminels
mercredi 20 mai 2020

* Dans un communiqué, le patron de la Justice congolaise invite les institutions de l’Etat à ne préposer que des personnes de bonne moralité au (...)
lire la suite
Soupçons de marchandisation des morts attribués au Covid-19 : vivement l’enquête !
mardi 19 mai 2020

* La crédibilité de la RDC étant mise en jeu, le Gouvernement appelé à tirer cette affaire au clair. Dans son édition d'hier lundi 18 mai, Forum des (...)
lire la suite
Guy Loando assiste 1.000 étudiants de Kinshasa
lundi 18 mai 2020

Depuis la crise sanitaire mondiale qui touche notre pays, Guy Loando se mobilise pour aider les plus fragiles de ses compatriotes, directement (...)
lire la suite
Les relations FCC-CACH se joue sur l’équation Kabund
vendredi 15 mai 2020

* Si techniquement, la démarche de Jean-Jacques Mamba est inattaquable, elle pose cependant, un vrai problème politique Pas un secret d'alcôves. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Profession : "fils" de Mzee

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne l'ignore ? Sans nul doute. C'est assurément un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting