Dernière minute :
MEURTRE DE DEUX JEUNES HIER A KOLWEZI
Richard Muyej promet de présenter les auteurs dans les tout prochains jours à la population
mercredi 20 mai 2020

On en sait un peu plus sur la situation très tendue hier mardi 19 mai à Kolwezi après la mort de deux jeunes tués dans l'attaque des maisons dans la petite cité Gécamines de Mutoshi, à 5 km du Rond-point de l'Indépendance.

Selon le Gouverneur de Province, Richard Muyej, ce "nouvel acte de criminalité" porte bien la signature des hommes en uniforme. Et parmi les deux victimes, un était agent du gouvernorat. Outre les deux personnes tuées, il y a eu deux blessés actuellement en soins à l'hôpital.

Le chef de l'exécutif provincial dit avoir reçu les deux familles et fait baisser la tension. "Nous avons pris l'engagement de tout faire pour identifier les criminels. Nous avons des traces qui nous permettront de dire qui a perpétré ces meurtres. Nous avons reçu une délégation de jeunes qui nous a fourni énormément d'informations. La journée a été perturbée, nous comprenons leur colère… ", a déclaré Richard Muyej.

En revanche, l'autorité provinciale regrette que d'autres jeunes, inciviques, aient profité de cette situation pour piller et détruire. " Ca, nous condamnons ", dit fermement Muyej, expliquant que dans leur furie, les jeunes ont jeté des pierres sur la police tuant un élément. Ce qu'a déploré le Gouverneur. Le corps de cet élément mort pour la patrie repose dans la morgue. "Nous présentons nos condoléances à la famille du policier et félicitons cet élément pour son courage, il est mort pour la patrie. "

Richard Muyej regrette aussi durant cette journée trouble d'hier, que quelques activistes profitent de cette situation pour distribuer les photos de leurs leaders. "C'est indélicat, la campagne se fera d'ici 2023, il faut attendre le temps de la campagne. Pour le moment, nous devons être tous unis pour barrer la route à ces malfaiteurs ", insiste le chef de l'exécutif provincial.

" Nous félicitons les jeunes de la cité de Mutoshi pour leur sens de responsabilité. Nous les avons rencontrés, ils nous ont suivi jusqu'ici, nous les avons associés à la première étape de la réunion de la sécurité. Ils nous ont fourni beaucoup d'informations. Ils nous ont remis un chargeur plein de munitions, ramassé sur le lieu du crime. Les éléments qu'ils nous ont fournis nous permettront d'attraper ces bandits, que nous allons les présenter devant les caméras pour permettre à la population d'apprécier la bravoure des policiers qui travaillent dans la discipline ".

Richard Muyej insiste, tous les policiers et militaires ne sont pas mauvais. "Nous avons besoin des bons éléments de notre police, de bons éléments de notre armée pour mettre fin à cette criminalité ".

Le Gouverneur a annoncé l'arrivée à Kolwezi déjà d'un général en provenance de Lubumbashi. Deux colonels vont également venir, "nous allons avoir du renfort du côté de l'armée pour réorganiser autrement les patrouilles."

Le couvre-feu reste maintenu, assure Richard Muyej, car il faut agir sur deux fronts : " il y a l'insécurité, mais il y a aussi la pandémie du Covid-19 ".

Il rappelle l'engagement pris devant ses administrés, "c'est de continuer à identifier ce réseau, c'est le démanteler. Et nous finirons par vaincre, parce que nous sommes du côté du peuple, du côté de la justice. "

Il conseille aux jeunes d'être prudents chaque fois qu'il y a de tels incidents. "Sortir brutalement, face aux hommes armés, voilà où ça nous a conduit. "

A l'endroit des hommes en uniforme, le gouverneur rappelle qu'ils ont prêté serment sous le drapeau, et qu'ils doivent rester fidèles. Il leur demande d'avoir toujours à l'esprit leur serment, car leur mission première, c'est de protéger les personnes et leurs biens.

" Nous demandons à ceux qui y sont entrés par affairisme, d'enlever leurs tenues et aller faire des affaires. Quand on garde la tenue, c'est pour protéger les personnes et leurs biens "

" En ce qui nous concerne, nous n'allons pas nous fatiguer. Nous sommes la province économiquement stratégique de la République. Il y a des choses que nous n'allons pas permettre. Il faut éviter des actes qui obligent les investisseurs à reculer dans leurs engagements. Nous nous préparons à gérer les méfaits de la pandémie, il ne faut pas y rajouter la psychose. Les conséquences risquent d'être incalculables ", a déclaré Muyej.

Pour finir, le Gouverneur Muyej demande à ceux de ses administrés qui ont un certain leadership, une certaine aura de s'impliquer dans la sensibilisation des jeunes pour éviter des dérapages.

" Je sais que Dieu nous aidera à gagner cette guerre, et nous la gagnerons ", rassure l'autorité provinciale. Didier KEBONGO
Kin-Bopeto : Gentiny Ngobila lance l’opération "zéro déchet à l’air libre"
vendredi 22 mai 2020

Fini les ordures qui jonchent le sol de la capitale. Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a lancé, hier jeudi 21 mai, l'opération "zéro (...)
lire la suite
L’UE exige la neutralisation de la milice Codeco en Ituri !
vendredi 22 mai 2020

C'est depuis Bruxelles mercredi dernier que l'Union européenne (UE) a publié sa déclaration au vitriol sur les massacres commis en ce moment en (...)
lire la suite
Le Parquet général renvoie "Massaro" au Tribunal pour refus de comparaître !
vendredi 22 mai 2020

Hier, les avocats de Daniel Shangalume Nkingi dit "Massaro", neveu de Vital Kamerhe, poursuivi aussi pour détournement de deniers publics, ont (...)
lire la suite
Le Maroc a su développer "une capacité impressionnante" dans le production rapide des masques
vendredi 22 mai 2020

Rabat - Le Maroc a su développer une "capacité impressionnante" dans la production rapide des masques, a déclaré Dominique Bocquet, Enseignant à (...)
lire la suite
Violences faites à la femme : bientôt un nouveau Call Center en RDC
vendredi 22 mai 2020

La RDC disposera bientôt d'un Call Center pour prévenir les violences faites à la femme. Pour se rendre compte de son effectivité, Chantal Mulop, (...)
lire la suite
Coronavirus : le Maroc érigé comme modèle de gestion de l’épidémie (Institut Montaigne)
vendredi 22 mai 2020

Paris - Érigé comme modèle de gestion du Covid-19, le Maroc n'a pas lésiné sur les moyens, en particulier financiers, pour faire face à la crise, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Profession : "fils" de Mzee

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne l'ignore ? Sans nul doute. C'est assurément un (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting