Dernière minute :

Déconfinement d’abord, le reste après
jeudi 21 mai 2020

Ça sent le déconfinement de Gombe. Qui s'en plaindrait ? Il était plus que temps. A l'heure des comptes, des questions.

La commune de Gombe est-elle plus sûre qu'avant son isolement ? Le confinement du centre des affaires de la capitale était-il inévitable ? Dans quelle proportion nous a-t-il évité la progression de la covid-19 ? Pourquoi avoir confiné Gombe et pas par la suite les autres communes où le nombre de malades va crescendo ? D'autant qu'aux dires du Dr Muyembe, le pic est attendu à fin mai, début juin. En termes clairs, on n'en a pas encore fini avec la tendance exponentielle de la pandémie en terre rd congolaise.

Des réponses à ces interrogations ? Mystère comme l'est cette maladie qui ne cesse de charrier quantité de controverse à travers Kinshasa. Du simple fait de rumeurs, cette spécialité kinoise ? Pas si sûr. En tout cas, pas sur toute la ligne.

Trop de plaintes dans le chef des "malades" ou supposés tels. Des dénonciations de la part de certaines familles notamment sur le faux vrai ou le vrai faux "monnayage " autour des corps. Ça fait beaucoup. Pour le coup, on peut oser emprunter l'adage selon lequel " il n'y a pas de fumée sans feu ".

Reste à savoir si la fumée reflète l'ampleur du feu. Dans cette ville des braillards, la tentation d'affirmer que la fumée est intentionnellement grossie paraît grande.

Certes, la nuance dans la relation des faits n'est pas la tasse de café des Kinois. Il est vrai qu'à Kinshasa tout le monde est témoin de tout. On témoigne souvent à l'indicatif sur des choses que l'on n'a apprises de quelqu'un qui a aussi appris d'un autre. D'où des "récits" de deuxième, troisième, quatrième et même cinquième main !

En attendant qu'une vérité révélée permette à chacun de se faire sa religion sur la pandémie en RDC, un constat qui ne saurait appeler la moindre polémique. Tant il tombe sous le sens sans même devoir passer sous les fourches caudines du doute méthodique de Descartes.

Il s'agit du confinement du pouvoir d'achat ou de ce qui en tient lieu. Sevrés de Gombe depuis le 6 avril dernier, la majorité des Kinois ne savent plus à quel anti-corona se vouer. Eux qui survivent journellement en prenant d'assaut, tôt le matin, le centre-ville. Sans autre perspective que faire la battue à Gombe, les voilà confinés à la maison. Le salutaire " restez chez vous " devient suicidaire. Le très redoutable et redouté covid-19 devient un moindre mal face au mal absolu qu'est l'estomac confiné. Pour cet autre "confinement", pas besoin de statistiques, ni d'oracles d'experts ès virologie, épidémiologie ou encore ès microbiologie, pour crier à tue-tête qu'il est plus que temps de déconfiner ! José NAWEJ
Profession : "fils" de Mzee
vendredi 22 mai 2020

Un "énième fils" de Mzee Kabila nous est né ! Il se prénomme Ibrahim. Il a été présenté à la ville et au monde avec forces publicités. Afin que nul ne (...)
lire la suite
Déconfinement d’abord, le reste après
jeudi 21 mai 2020

Ça sent le déconfinement de Gombe. Qui s'en plaindrait ? Il était plus que temps. A l'heure des comptes, des questions. La commune de Gombe (...)
lire la suite
Que la pluie d’aides anti-covid-19 tombe sur le Congolais !
mercredi 20 mai 2020

Si ce n'est pas encore une pluie d'aides humanitaires sur Kinshasa, cela y ressemble fortement. Comme dans une course à l'échalote, chaque (...)
lire la suite
Comme un air de 1 + 4
mardi 19 mai 2020

Pétition contre Jean-Marc Kabund ? L'UDPS ne veut pas en entendre parler. Vent debout contre la démarche du député MLC, le parti tshisekediste menace (...)
lire la suite
Assumer son histoire pour mieux s’assumer
lundi 18 mai 2020

Comme depuis 1998, le 17 mai de l'année en cours a été jour férié. Une tradition qui prend racine dans l'avènement de Laurent-Désiré Kabila au (...)
lire la suite
De casus belli en casus belli…
vendredi 15 mai 2020

Question à un franc symbolique pour ce week-end : Sommes-nous enfin dans " cette fois-ci, c'est fini " ou toujours dans le " retenez-moi ou je (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Enième " affaire " ou vaudeville de trop ?

Des "affaires", des "affaires", des "affaires". La Justice carbure à plein régime. Haute saison pour les prétoires. Bon signe sur le front de l'Etat de droit. A priori, pas matière à se plaindre de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting