Dernière minute :
JOURNEE MONDIALE DE LA METROLOGIE
L’Apromen déplore l’usage des outils et références inadéquats dans le commerce en RDC
vendredi 22 mai 2020

La communauté internationale a célébré le 20 mai, la journée mondiale de la métrologie, marquée par la signature de la convention du Mètre. En cette édition 2020, le curseur a été placé sur le thème : "Les mesures pour le commerce mondial". Occasion pour l'Association pour la promotion de la métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN), de déplorer l'usage, dans le commerce courant, des outils et références inadéquats.

Saisissant l'opportunité qu'offre la journée du 20 mai, cette ONG, qui fait de la promotion de la métrologie et de la normalisation son cheval de bataille, regrette le fait que dans le commerce courant, la RDC se réfère aux instruments tels que : le sakombi, ebundeli, mopiko, ekolo, turbo, saki et à la facturation forfaitaire des denrées de base, en l'occurrence l'eau et l'électricité.

Pour l'APROMEN, " l'usage de ces outils et références inadéquates contribuent à ternir l'image du commerce en RDC et constituent un frein à l'intégration économique et au développement durable ". Car, étymologiquement, la métrologie est la science de la mesure.

Elle est aussi connue sous le nom de Poids et Mesures et se définit comme l'ensemble de textes, de techniques et de savoir-faire qui permet d'effectuer des mesurages et d'avoir une confiance suffisante dans leurs résultats.

La métrologie n'est pas seulement une discipline particulière des sciences physiques, mais la base de rationalité et le socle de nos activités quotidiennes : l'éducation, l'industrie, le commerce, la santé, le transport, le sport …aucune activité humaine n'y échappe.

En effet, il est aujourd'hui inconcevable d'imaginer un monde sans montre, sans balance pour connaître le poids, sans thermomètre pour prendre la température, sans compteurs pour mesurer la quantité du carburant ou de l'eau consommés,…sans instruments de mesure dans les industries, pour assurer la qualité des produits et services.

UNE LEGISLATION LACUNAIRE DE LA METROLOGIE EN RDC

Une rétrospection faite en cette journée par APROMEN révèle une législation lacunaire de la Métrologie en RDC. La pratique actuelle est régie par un Décret Royal de 1910 et d'autres textes dépassés. Elle est aussi caractérisée par une pratique très faible et incohérente eu égard aux défis actuels d'intégration économique, de modernisation et d'émergence, déterminée entre autres par: l'usage, dans le commerce courant, des outils et références inadéquats et la facturation forfaitaire des denrées de base que sont l'eau et l'électricité.

En plus de ternir l'image du commerce national, elle constitue une source de conflit et un frein à l'intégration nationale, régionale et internationale ainsi qu'au développement durable.

Un bémol tout de même: cette ONG affirme qu'il ya une tendance à l'amélioration de la situation. Celle-ci se traduit par la Proposition de Loi sur la Métrologie et la Normalisation adoptée au Sénat depuis 2014. Malheureusement, cette proposition de loi est toujours en attente à l'Assemblée Nationale.

La RDC a aussi quelques sections du laboratoire de Métrologie de l'OCC. On ne peut pas parler Métrologie au pays de Félix Tshisekedi, sans faire allusion à une bonne dynamique dans la société civile insufflée par l'APROMEN et le Conseil National des ONGD (CNONGD) qui mènent des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer.

DES INQUIETUDES SUR L'APRES CONFINEMENT

Cette année, la journée mondiale de la Métrologie a été commémorée dans un contexte particulier lié à la pandémie de Covid-19. Ce qui fait dire à APROMEN que, l'après confinement, en RDC, suscite des inquiétudes dans le chef des consommateurs qui ont bénéficié de la gratuité de la fourniture en eau et électricité pendant deux mois.

"Cette inquiétude se justifie dans un contexte de facturation forfaitaire pour un grand nombre de clients. Des abonnés qui sont facturés sur base des compteurs demandent quand vont être prélevés les index de départ pour s'assurer de la fiabilité des indications des consommations réelles ".

PROMOUVOIR LE ROLE QUE JOUENT LES MESURES

Se prononçant sur "les mesures pour le commerce mondial", le Bureau International des Poids et Mesures "BIPM" et l'Organisation Internationale de Métrologie Légale "OIML",soulignent que " ce thème contribue à promouvoir le rôle important que jouent les mesures pour faciliter un commerce mondial équitable, garantir la conformité des produits aux normes et réglementations et satisfaire les attentes des clients de plus en plus exigeants en matière de qualité ".

Dans le monde, les laboratoires nationaux de métrologie font évoluer en permanence la pratique de la mesure en validant de nouvelles techniques de mesure et en participant à des comparaisons coordonnées par le BIPM. Ce travail permet d'assurer la fiabilité mondiale des résultats de mesure et aider à relever les nouveaux défis de la métrologie mondiale.

Pour APROMEN, la commémoration de cette journée, en RDC, " permet de rappeler l'état irrationnel de la métrologie nationale actuelle et l'urgence des cadres légal et opérationnel cohérents qui aideront à en faire un pilier pour la promotion de la qualité dans tous les secteurs de la vie nationale et un atout en vue de l'intégration économique nationale, régionale et internationale ainsi que de la compétitivité des produits et services nationaux ".

C'est de la sorte qu'elle prône l'intensification de la formation sur les fondamentaux à toute la population pour faire de la métrologie un outil de rationalité et de contrôle citoyen. Dina BUHAKE
L’emblématique Tharcisse Kasongo Mwema Yamba-Yamba : journaliste, producteur, professeur et Porte-parole du Chef de l’Etat
vendredi 22 mai 2020

C'est à la fin du rallye Safari du Zaïre de 1983 que je fais la connaissance d'un nouveau journaliste sportif venu de Lubumbashi, un an auparavant (...)
lire la suite
Colin Nzolantima exhorte les Congolais à consommer le phyllanthus et l’artemisia
vendredi 22 mai 2020

Evangéliste, détenteur d'une licence en sciences commerciales et financières, Colin Nzolantima coordonne la Fondation El Shadaï en République (...)
lire la suite
L’Apromen déplore l’usage des outils et références inadéquats dans le commerce en RDC
vendredi 22 mai 2020

La communauté internationale a célébré le 20 mai, la journée mondiale de la métrologie, marquée par la signature de la convention du Mètre. En cette (...)
lire la suite
Makala : la détention du pasteur Mukuna prolongée de 15 jours
mercredi 20 mai 2020

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Gombe a prolongé la période de détention préventive de Pascal Mukuna de 15 jours à la prison centrale de (...)
lire la suite
La baisse des taux de vaccination peut entraîner la résurgence de maladies mortelles
mercredi 20 mai 2020

La réduction des taux de vaccination actuellement signalée en RDC risque d'exposer les enfants à des maladies mortelles telles que la poliomyélite, (...)
lire la suite
Mgr TAFUNGA invite les Lushois à la vigilance et à la solidarité
mercredi 20 mai 2020

L’archevêque métropolitain de Lubumbashi, Mgr Jean-Pierre TAFUNGA, vient de publier un message intitulé "Pour condamner l’insécurité dans la ville de (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting